DECLARATION DE L’AKFM (Parti du Congrès de l’Indépendance de Madagascar) à propos des événements d’avril 2007

Le Bureau Politique de l’AKFM après avoir analysé les derniers événements survenus, à Toamasina, Antsiranana, Mahajanga, Tuléar qui ont créé l’instabilité au sein de la société entraînant des affrontements souligne que :

– le harcèlement contre le Maire de Toamasina Roland Ratsiraka est une réalité, en effet il a été accusé à maintes reprises pour des présumées fautes qu’il aurait commises dans la gestion de sa commune,
– les doléances des étudiants et des opérateurs dans le Faritany (1) qui sont pénalisés par l’incapacité de la JIRAMA à satisfaire les clients et consommateurs en électricité sont légitimes.


L’AKFM s’étonne de l’attitude du pouvoir face au malaise et aux doléances de la population :

– arrestation de maires élus par le peuple alors que des fautes commises par certaines hautes autorités de notoriété publique ne sont pas pénalisées de même,

– entraves à la liberté de manifestation et arrestations de jeunes et d’étudiants,

L’AKFM condamne les comportements et mesures irréfléchis tels que :
– la non prise en compte des intérêts légitimes des populations autres que celles de la Province d’Antananarivo,

– le mépris affiché à l’endroit de ces populations, la répression qu’elles subissent pour des motifs politiques alors que ce sont des citoyens comme les autres qui jouissent de droits inaliénables, quelle que soit leur région d’origine.

L’AKFM appelle tous les Malgaches à la vigilance et à la réflexion face à des mesures qui dénotent une tendance au pouvoir personnel, risquant de porter atteinte à la démocratie, aux droits de l’Homme et à l’unité nationale.

Il appelle à la solidarité de tous les compatriotes pour le respect des droits de l’Homme et de la démocratie, qui sont les fondements premiers du développement.

Que vienne la Liberté !

Antananarivo, le 27 Avril 2007

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *