Présentation du film « Cameroun, autopsie d’une indépendance » de Gaëlle Leroy et Valérie Osouf (2008)

« Cameroun, autopsie d’une indépendance »
de Gaëlle Leroy et Valérie Osouf (2008)

Ce film est une illustration parfaite de la conception française de l’Indépendance de ses anciennes colonies auxquelles elle n’a pas accordé une pleine souveraineté politique, économique et culturelle.
C’est une enquête sur une des faces cachées de la politique coloniale française au Cameroun qui reconstitue les onze années de répression militaire et politique de la France, avant et après l’indépendance, dont le bilan est lourd de milliers de victimes et encore partiellement classé « secret-défense ».

Les réalisatrices sont allées à la rencontre des indépendantistes rescapés mais aussi de Pierre Mesmer, Haut commissaire de la République chargé par Gastion Deferre Ministre de l’Outre mer.de « ramener l’ordre ».

Durant 20 ans au Cameroun il fut interdit d’évoquer l’Union des Populations du Cameroun, le parti dont les trois principaux dirigeants ont été assassinés par les militaires et les services secrets français. Deux de leurs veuves témoignent.

Prix du public au Festival de Pessac 2008

Sélection du FIFAI 2008

Débat à l’issue de la projection

En présence de la réalisatrice Valérie Osouf

et de Augusta Epanya dirigeante de l’UPC-Manidem

Participation aux frais 5€

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *