Lettre des députés de la délégation GUE/NGL au conseil international et aux organisateurs du Forum Social Mondial.

Violences, insultes, obstruction de débats, dégradations… des attitudes lâches que l’on a connu de la part des autorités marocaines qu’elles ont exportées au Forum Social Mondial à Dakar. Faute de pouvoir légitimer, dans ce lieu de rencontre entre les peuples du monde, que le peuple sahraoui est réprimé, spolié des richesses naturelles de son pays, les envoyés spéciaux du Makhzen marocain ont empêché la tenue d’une rencontre. Des députés européens s’adressent aux organisateurs du FSM.


Hier quelques centaines de marocains ont empêché par la force la tenue de la conférence « Sahara occidental: la dernière colonie africaine » organisée par la Coordination des associations solidaires avec le Sahara occidental (CEAS, Espagne) à Dakar dans le cadre du Forum Social Mondial.

La Délégation de la GUE/NGL rendue sur place s’est entretenue hier soir pour analyser les faits et pour dénoncer cette violente provocation organisée par l’Administration marocaine dans le but permanent de passer sous silence le droit du Peuple sahraoui à son autodétermination.

La provocation a commencé un peu avant la conférence, dans une tentative d’empêcher cette démonstration de solidarité avec le peuple sahraoui au sein du Forum Social Mondial. Quelques centaines de marocains ont fait irruption avec des drapeaux dans la salle en proférant des cris et des insultes, ils se sont dirigés ensuite vers le stand pour arracher le drapeau de la République Arabe Sahraouie Démocratique. Pierre Galand, ex-sénateur belge et président de l’EUCOCO (Coordination européenne de soutien au peuple sahraoui) et Willy Meyer, député européen d’Izquierda Unida (Espagne) et vice-président des l’Intergroupe de Solidarité avec le Peuple Sahraoui au Parlement européen, présents sur place, ont essayé d’éviter la violence mais la réponse de la foule a été des coups, des bousculades et l’agression de plusieurs femmes sahraouies.

Ce n’est pas la première fois que le Maroc organise une action violente dans ce genre de forums. Au mois de décembre dernier, dans le Festival Mondial de la Jeunesse et les Etudiants, des jeunes marocains ont agressé des jeunes d’Izquierda Unida et des militants sahraouis qui avaient déployé une banderole contre l’occupation illégale du Sahara Occidental, ce qui a amené à leur expulsion du festival.

Face à ces actions, la Délégation de la Gauche Unitaire Européenne/Gauche Verte Nordique (GUE/NGL) demande aux organisateurs du Forum Social Mondial 2011 une condamnation formelle du comportement violent d’une partie de la délégation marocaine. Nous demandons également à ce que tout puisse être mis en œuvre pour que ce débat ait lieu dans les meilleures conditions mercredi 9 février à 12h salle FSJP Amphithéâtre A1.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *