Le n°144 (de juin 2017) est sorti

Aujourd’hui l’Afrique n°144 (de juin 2017

A U S O M M A I R E

01. Le Billet . La peste et le choléra (Francis Arzalier)

02. Sahara Occidental. Front judiciaire et pillage économique d’une colonisation classique (Michèle Decaster)

06. Le Maroc et l’Afrique (Francis Arzalier

06. Union africaine : le retour du Maroc (Franck Kunowu, Afrique Renouveau)

08. « L’UA pourrait avoir semé les germes de sa propres destruction ? » (Pr. Jacob Mundy, Interview El Watan)

10. L’Afrique du sud, l’ANC et l’exercice du pouvoir (Jacqueline Derens)

13. De retour d’Afrique du sud… (Charles Hoareau, syndicaliste CGT, Bouches du Rhône)

19. Quel avenir pour la Nouvelle-Calédonie ? (Danielle Lefeuvre)

26. Deux films (Félicité et Songs for Madagascar) et trois expositions (Afrique Capitales, Art/Afrique et L’Afrique des Routes) Les Afriques d’aujourd’hui actuellement en France (Elisabeth Logié

29. Notes de lecture [ Francis Arzalier (F.A.), Elisabeth Logié (E.L.) et Jean-Claude Rabeherifara (J.C.-R.) ]

31. Flashes d’actualiés africaines (Michèle Decaster, Jean-Claude Rabeherifara)

33. Productions de l’AFASPA


Le Billet

LA PESTE ET LE CHOLÉRA

par Francis Arzalier

La France a évité le pire, qui eût été l’élection à la Présidence de l’héritière prétendument amnésique des égorgeurs racistes de l’OAS et de leurs grands parents complices des Nazis. Cette démagogue, entre deux annonces mensongères, a laissé échapper de temps en temps des morceaux de son véritable programme à qui sait l’écouter : expulsion des immigrés sur un simple soupçon, interdiction des manifestations des syndicats et des associations antiracistes. Cette « candidate du peuple », la porte parole des ouvriers selon nos bavards des télévisions (!), n’a t’elle pas annoncé à la même télé « vouloir combattre les élites », au premier rang desquelles elle range… la CGT ? : un avenir annoncé de guerre civile.

Devons nous pour autant prendre pour une victoire de la démocratie en France l’élection dans ce scrutin biaisé de son rival, le beau gosse arrogant favori des quartiers bourgeois d’Amiens et de Paris, du CAC40 et de l’escroc Uber, dont le seul programme discernable est de renforcer sans consulter le Parlement la destruction des acquis sociaux entamée par les lois El Khomry-Macron, la précarité des emplois, la surexploitation de certains aux profit des « bien-nés » :

Exactement la politique antérieure qui, depuis 10 ans, transforme la vie de millions de familles françaises en enfer et colère et les conduit à se laisser prendre à toutes les démagogies, à s’en prendre à tous les boucs émissaires désignés par l’extrême-droite.

La croissance ces dernières années de cette lèpre xénophobe qu’est la haine des immigrés africains et de leurs descendants, les Musulmans français, est une ignominie ; nous devons la dénoncer comme nous l’avons toujours fait. Mais sans oublier que c’est la politique néfaste des prédécesseurs et soutiens de Monsieur Macron qui est la cause du déferlement xénophobe. Et il continuera d’augmenter si nous ne sommes pas capables d’empêcher ou de freiner la mise en œuvre du programme du Président élu en mai 2017.

Il reste à organiser la résistance à cette descente aux enfers annoncée, dès les élections législatives, et par d’autres mouvements populaires : la France de 1793, de 1871 et de 1945 a les ressources nécessaires pour vaincre les dérives inégalitaires actuelles.

(8 mai 2017)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *