L’armée marocaine tue un Sahraoui de14 ans

Gendarmes, soldats, policiers des différents corps encerclent le campement des 8000 tentes installé dans le désert à une quinzaine de kilomètres de Laayoune, capitale du Sahara occidental. Ils ont creusé un fossé pour empêcher la libre circulation des familles qui ont décidé de cette nouvelle forme de résistance civile. Dimanche 24 octobre à 19h, ils ont tiré sur les occupants d’une voiture qui rentrait au campement avec des vivres. Le jeune Najem Elgarhi âgé de 14 ans est mort. 5 autres occupants dont son frère ont été blessés et transportés par les forces de répression à l’hôpital militaires où ils sont sous « bonne garde » (si on peut dire).


Au Conseil de Sécurité de l’ONU, en mai 2010, la France s’est opposée à ce que la mission des Nations Unies (MINURSO) soit missionnée pour surveiller le respect des droits de l’homme, ainsi que cela existe dans la plupart des conflits où l’ONU intervient. Elle porte ainsi une responsabilité morale sur le drame intervenu et sur les autres exactions qui se sont produites le même jour à Smara où les forces de répression ont attaqué le campement installé à l’écart de la ville, blessant 54 personnes dont la liste nous a été adressée.

Ce soulèvement populaire sans précédent de la population sahraouie, nouvelle forme de sa résistance civile pacifique initiée en mai 2005 maintient dos au mur l’Etat marocain et confirme son refus du fait accompli colonial. Comme tous les colonisateurs il n’a que la matraque pour argument et le mensonge à faire avaler aux représentants des institutions internationales qu’il promène dans un Sahara imaginaire.

Les grands médias français n’y mettent pas les pieds et se gardent d’aborder un sujet trop « sensible » au Maroc et en France.

Dans le désert, plus de 20000 Sahraouis aux mains nues font face à des compagnies de militaires, gendarmes et de policiers armés jusqu’aux dents. Ce bras de fer peut basculer en massacre comme ce fut le cas durant l’invasion de 1975 où l’on assista à une tentative de génocide du peuple sahraoui soutenu militairement par la France.

NE LES LAISSONS PAS FAIRE !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *