L’ambassade du Maroc à Paris refuse de recevoir une délégation

Depuis une semaine le MRAP avait demandé une rencontre à l’ambassadeur du Maroc en France au nom des organisations et personnalités signataires de l’appel pour la libération de Wafae Charaf. Mais la délégation a trouvé porte close le Mercredi 17 avril à 17h.


La diversité de la cinquantaine de personnes présentes, illustrait bien le mouvement de solidarité internationale qui entoure la jeune femme victime de la répression policière à l’égard de tous ceux qui touchent à la’honteuse loi du profit qui règne dans la zone franche de Tanger.

Aux côtés des démocrates et défenseurs marocain(e)s des droits de l’homme, des militant(e)s françaises, sahraouis, algériennes et australienne ont dénoncé les enlèvements, tortures, arrestations arbitraires et procès inéquitables qui ont lieu quotidiennement au Maroc qui renie ainsi la signature qu’il a apposé au bas des conventions internationales interdisant la torture et les traitements dégradants.

Toutes et tous ont réclamé haut et fort la libération immédiate de Wafae Charaf et de tous les prisonniers politiques qui croupissent dans les prisons du roi du Maroc.

Lundi 22 septembre a lieu le procès en appel. Nous informerons sur son déroulement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *