La populaition sahraouie du territoire occupé salue et soutient le Front Polisario

Suite à l’attaque de l’armée marocaine du campement de civils sahraouis qui bloquaient la brèche de la zone tampon de Guerguerat, le Front Polisario a dénoncé cette rupture du cessez-le-feu et procédé à la reprise des combats pour la libération de la partie du Sahara occidental occupée. Dans les campements de réfugiés comme dans le territoire occupé la population salue cette décision qui remet le Conseil de Sécurité devant ses responsabilités. Ci-dessous une dépêche des journalistes d’Équipe Médias.


Manifestations à l’appui de la reprise de la guerre

Malgré les alertes de sécurité accrues, des centaines de Sahraouis ont participé à des manifestations pacifiques à El Aaiun occupé pour la deuxième journée consécutive en soutien à la décision du Polisario de reprendre les combats.

Les rues et les quartiers d’El Aaiun ont été le théâtre de manifestations de solidarité et de soutien au Polisario.

Les manifestants ont défilé dans les rues, agitant des drapeaux de la RASD et scandant «Sahara occidental libre».

De grands convois de voitures ont rejoint les manifestants en klaxonnant. Cependant, les forces d’occupation, avec leurs divers véhicules, ont encerclé les quartiers et dispersé violemment les manifestations.

Néanmoins, dans un quartier, des témoins oculaires ont déclaré à Equipe Media que bien que les manifestants aient été réprimés par la force, ils ont réussi à fermer complètement les rues bloquant l’accès aux forces d’occupation, et se sont rassemblés pour poursuivre leurs manifestations jusqu’à l’arrivée de renforts des forces d’occupation, y compris des éléments à motos, des voitures de police et des forces auxiliaires pour les chasser. Sept jeunes sahraouis ont été arrêtés.

Equipe Media n’a pas encore identifié leurs noms.

Equipe Media

Au Sahara occidental occupé

15 November 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *