COLLOQUE INTERNATIONAL DU 70ème ANNIVERSAIRE DU SYNDICALISME MALGACHE : « LES DÉFIS DU SYNDICALISME MALGACHE FACE AUX CHANGEMENTS DANS LE MONDE » (Antananarivo, 10-11 août 2006)


(En fichier attaché, l’allocution de Jean-Claude Rabeherifara, au nom de l’AFASPA, lors de l’ouverture du colloque le 10 août 2006)


> FIRAISAN’NY SENDIKAN’NY MPIASAN’NY MADAGASIKARA (CONFÉDÉRATION GÉNÉRALE DES SYNDICATS DES TRAVAILLEURS DE MADAGASCAR)

> Firaisamben’ny Sendikan’ny Mpiasa Malagasy Revolisionera (Confédération des Syndicats des Travailleurs Malagasy Révolutionnaires)


COMMUNIQUÉ AU TERME DE LA CÉLÉBRATION DU 70ème ANNIVERSAIRE DU SYNDICALISME MALGACHE


Suite à l’invitation conjointe de la FI.SE.MA. – Confédération Générale des Syndicats des Travailleurs de Madagascar – et de la FI.SE.MA.RE – Confédération des Syndicats des Travailleurs Malagasy Révolutionnaires, dans le cadre de la célébration du 70ème Anniversaire du Syndicalisme Malgache, de nombreuses organisations syndicales malgaches , toutes tendances, ainsi que d’autres organisations syndicales et de solidarité étrangères, telles que la C.G.T. France, la C.G.T. Réunion, la C.G.T. Mayotte et l’Association Française d’Amitié et de Solidarité avec les Peuples d’Afrique – AFASPA – ont participé au Colloque Syndical International, tenu les 10 et 11 Août 2006 à la Bibliothèque Nationale à Ampefiloha Antananarivo.

Au terme du Colloque, au cours duquel les thèmes ci-après ont été débattus:

· L’historique du Syndicalisme à Madagascar ;

· Le syndicalisme international face à la mondialisation libérale actuelle ;

· Les défis du syndicalisme malgache face au changement au niveau national,

Les participants ont constaté :

> la richesse de l’histoire et de l’expérience du syndicalisme malgache au cours de ces 70 années de luttes ;

> que la colonisation, la gabegie et la maladresse des gouvernants successifs depuis le retour de l’Indépendance Nationale, la mondialisation libérale actuelle ont porté de graves préjudices aux travailleurs et à la Nation Malgache : aggravation de la pauvreté, élargissement du fossé entre les riches et les pauvres, mise en concurrence des travailleurs, absence de justice sociale et précarité en matière de sécurité sociale… ;

> que la persistance de la division syndicale, tant sur le plan national qu’international résulte du processus de cette mondialisation libérale.

Aussi, pour une véritable réussite du mouvement syndical et pour faire face aux nombreux problèmes qu’affrontent les travailleurs à Madagascar., les participants ont-ils posé comme défis l’élaboration et la mise en œuvre d’un programme commun, fédérateur et renforçant l’unité d’actions.

Appel est lancé aux travailleurs sans distinction pour se rallier au mouvement syndical en vue de promouvoir le travail décent.

Enfin, les participants ont félicité l’initiative de la FI.SE.MA. et la FI.SE.MA.RE et souhaitent la poursuite et multiplication de rencontres du même genre.

Fait à ANTANANARIVO, le 11 AOÛT 2006

AU NOM DES PARTICIPANTS

> Pour la FISEMA,

Le Secrétaire Général

José RANDRIANASOLO

> Pour la FISEMARE,

Le Secrétaire Général

Paul RABEMANANJARA


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *