Claude Mangin-Asfari expulsée pour la 4ème fois du Maroc

A l’instar des autres femmes, mères et sœurs des prisonniers politiques sahraouis, Claude Mangin-Asfari n’en démord pas : elle veut faire respecter son droit d’aller visiter son mari Naâma Asfari condamné à 30 ans de prison, qui vient d’observer une grève de la faim de 32 jours comme cinq autres de ses compagnons à la prison de Kenitra.


Les droits de l’homme sont bien à géométrie variable pour les gouvernements français qui se succèdent.

Manuel Valls s’indignait en son temps que le chef de la DST marocaine ait pu être convoqué par un juge d’instruction lors de son passage en France suite à les plaintes pour torture déposées par un sportif marocain et un militant des droits de l’homme sahraoui. Sous le règne de Macron, le Ministère des affaires étrangères est impuissant à faire valoir les droits d’une épouse à visiter son mari en prison conformément au droit marocain et au droit humanitaire universel.

Claude Mangin-Asfari n’a pas été autorisée à quitter l’avion ce lundi 16 avril 2018 à son arrivée à l’aéroport Rabat-Salé, et c’est à Orly qu’elle est arrivée en début de soirée où l’attendaient ses ami-e-s. Elle arborait un document délivré par la PAF (Police de l’Air et des Frontières) indiquant qu’elle est indésirable et donc « interdite d’entrer sur le territoire marocain ».

Elle sera présente cet après-midi au rassemblement organisé dans le cadre de la Journée de Solidarité avec les prisonniers politiques dans le monde sur l’Esplanade des Invalides de 15h30 à 18h, à proximité du Ministère des Affaires Etrangères, en solidarité avec les prisonniers politiques sahraouis.

Elle informera de la grève de la faim qu’elle entreprendra à compter du 18 avril à la Mairie d’Ivry-sur-Seine pour briser le mur du silence dans notre pays sur la situation des prisonniers politiques sahraouis, la collusion du pouvoir avec la dictature marocaine qui s’acharne à refuser le droit à l’autodétermination du peuple du Sahara occidental, soutenu par les puissances qui ont du droit des peuples une notion à géométrie variable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *