Assassinat de Chokri Belaïd

Le militant tunisien Chokri Belaïd Secrétaire général du Parti des Patriotes Démocrates, a été assassiné ce matin. Il y a quelques jours il dénonçait sur la radio Shems FM les groupes salafistes et des membres du parti islamiste Ennahdha qui l’avaient attaqué ainsi que des syndicalistes lors d’un meeting organisé au Kef par son parti, à l’occasion de l’ouverture du congrès de son parti. Il avait prévenu les autorités des menaces reçues par lui et ses camarades, mais aucune mesure n’a été prise, ni pour le protéger, ni pour faire cesser ces pratiques fascistes.


Sur un site internet qui relatait cette déclaration, parmi les commentaires, figure celui-ci qui augure ce qui s’est produit aujourd’hui sous le pseudo de « le sage » : « celui qui te fera disparaître de la circulation sera un héros national »

A Tunis comme dans de nombreuses villes de Tunisie des rassemblements s’organisent pour protester contre ce mauvais coup à l’égard du débat et de la démocratie dans le pays.

Tunisiennes et Tunisiens font l’amère expérience de « l’Islamisme modéré » au pouvoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *