AMINATOU HAÏDAR : LE RETOUR EN TERRITOIRE OCCUPE « gueule de bois » pour le colonisateur, enthousiasme pour la population sahraouie

Après un périple sur différents continents, qui l’a conduite durant sept mois en Suède, Espagne, Belgique, Italie, Afrique du Sud, Etats Unis, France, Suisse et Holande, la militante des droits humains, AMINETOU HAIDAR, est rentrée le 15 novembre dans la ville occupée d’El Ayoun au Sahara Occidental.


A l’atterrissage de l’avion, les passagers reçoivent par haut-parleur l’ordre de descendre de l’appareil par ordre de nationalité : d’abord les passagers de citoyanité marocaine, les autres doivent rester sur leurs sièges jusqu’au prochain avis. Aminetou Haidar, reste assise et répond aux hôtesses qu’elle n’est pas marocaine, et qu’elle doit rester assise jusqu’à ce qu’on permette aux passagers étrangers de descendre.

Le pilote intervient alors auprès d’elle pour qu’elle suive les passagers marocains, elle répondu qu’elle est citoyenne sahraouie et que ses documents de voyage sont fabriqués par le coloniateur marocain. Le pilote contacte les commissaires de police pour les informer de la situation et invite en termes polis et non offansants Aminetou Haidar à descendre de l’avion.

Aminetou, a passé tous les contrôles de l’aéroport souriante et fière dans cette expression de défi insupportable pour ceux qui ont échoué à asservir ce peuple rebelle à toute domination ; Dans le hall de l’aéroport, la jeune femme a été reçue par sa famille et par des dizaines de militants venus à sa rencontre pour saluer cette grande défenseuse des Droits de l’Homme et du peuple sahraoui. Elle a salué tous les sahraouis qui se trouvaient là du signe de la victoire.

Sur le chemin de sa maison une véritable caravane de véhicules l’a accompagnée, la police en a saisi l’un d’eux, Aminetou Haidar est alors descendue de voiture pour exiger que le véhicule soit rendu. Arrivée à sa demeure, les traditionnels «you-you» des femmes l’ont accueillie ainsi que des slogans et des drapeaux sahraouis, portés par des centaines de personnes arrivées des différents quartiers de la ville d’El Ayoun et des villes de Smara, Tan-Tan, Assa, Goulimin, Boukhador et Dakhla.
Malgré le déploiement policier et la dissuasion des forces de sécurité marocaines, le flot de visiteurs n’a cessé durant la nuit et la journée du lendemain : sympathisants, membres de famille, amis et voisins se sont pressés à son domicile.

La grande démonstration d’accueil des citoyens sahraouis réservée au retour d’Aminetou Haidar à EL Ayoun, a provoqué également des manifestations de joie, dans les quartiers de Matal-la, Mulay Rachid et la rue Maghreb Arabe, où des dizaines de jeunes sahraouis ont brandi des drapeaux de la nation sahraouie et fait chorus de slogans, exaltant la figure et le travail d’Aminetou Haidar, exprimant leur refus de l’occupation étrangère. Ces manifestations se sont terminés par des jets de pierres en direction de la police ; vers 2 heures du matin plusieurs jeunes gens ont été arrêtés, selon des témoins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *