4ème report du procès des militants sahraouis en grève de la faim depuis le 4 avril

Les familles des militants sont interdites de visite depuis que les prisonniers ont entamé une grève de la faim pour protester de leurs conditions d’incarcérations, les tortures dont ils ont été victimes et les accusations mensongères qui les ont condamnés à 15 ans pour yahia Mohamed Elhafed, 8 ans pour sept autres et 1 an avec sursis pour le dernier.


Mercredi 27 mai 2009 devait se tenir le procès en appel des 9 militants sahraouis déjà reporté à trois reprises. Les autorités marocaines ont procédé à un tour de passe-passe pour justifier une nouvelle fois le renvoi : Yahia Mohamed Elhafed a été transféré pour 48h à l’hôpital (où il a été frappé sur son lit comme en a été informée son épouse par des témoins choqués), le temps d’indiquer à l’audience “qu’il est malade”.

C’est à une parodie de justice qu’a assisté Michèle Decaster, en tant qu’observateur mandétée par l’AFASPA, le Bureau International pour le Respect des Droits de l’Homme au Sahara occidental et Droit et Solidarité,le CORELSO et l’AFAPREDESA. Trois avocats espagnols étaient également présents. Le procès est reporté au 24 juin, la solidarité internationale répondra une fois encore présente avec ses observateurs.

Le Cabinet de Rama Yade,Secrétaire d’Etat aux Droits de l’Homme a été contacté le 29 mai (voir courrier joint)sur la situation afin qu’une intervention soit faite auprès des autorités marocaines, aucune réponse à ce jour !

Vous trouverez le rapport de mission en pièce jointe ainsi que ceux de France Weyl et d’Alexandre Zourabichvili présents aux précédentes séances.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *