RéPRESSION à L’ENCONTRE DE LA POPULATION CIVILE DANS LES RéGIONS DE HILU ET SIYARU

Observatoire pour le Respect des droits Humains à Djibouti (ORDHD)

RéPRESSION à L’ENCONTRE DE LA POPULATION CIVILE DANS LES RéGIONS DE HILU ET SIYARU

Une fois de plus, les régions du Nord du pays : Hilu et Siyaru, enclavées et isolées sont l’objet d’une terrible répression de la part de l’armée Diiboutienne : arrestation arbitraires, tortures, destruction des puits, abatage du bétail…

L’Observatoire rappelle qu’une partie importante de la population de Siyaru a été déplacée de force à Garabtissane autour des casernes de I’AND, où elle subit une répression extrêmement violente.

Depuis bientôt une semaine, une chasse aux familles des combattants du Front pour la Restauration de l’Unité et la Démocratie (FRUD) a été lancée. Les menaces proférées, fin septembre, par la délégation gouvernementale et les généraux, lors de leurs tournées dans plusieurs localités du Nord, a été mise à exécution : Des arrestations arbitraires ont été opérées, plusieurs villageois ont été torturés avant leur transfert à la Gendarmerie de Tadjourah.

Une liste non exhaustive a été communiquée à l’ORDHD :
Badoul Mohamed Ahmed, Kamil Ahmed, Hamadou Ali, Borito Cheila Mohamed, Ali Ahmed, Badoul Moussa Issé…

L’Observatoire pour le Respect des Droits Humains à Djibouti :
– Condamne la répression de l’Armée Djiboutienne contre les civils,
– Demande la libération immédiate des personnes arrêtées arbitrairement, détenues à la brigade de gendarmerie de Tadjourah,
– Exige des sanctions contre les militaires coupables de tortures et exactions,
– Attire l’attention de la communauté internationale, sur la situation des civils dans le Nord de la République de Djibouti.

Montreuil, le 23 octobre 2014

Pour l’Observatoire : André Colomba
Adresse : L7, rue Hoche 93100 Montreuil – Courriel : ordhd@hotmail.com


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *