Ratissage dans les Districts du Nord de Djibouti

Les populations Afares de Djibouti sont l’objet depuis une trentaine d’années d’une politique de répression et de marginalisation ininterrompu de la part du régime djiboutien.Le Président djiboutien, Ismael Omar Guelleh commémore à sa manière le 5ème anniversaire du traité de paix qu’il a signé d’une manière solennelle avec une tendance du FRUD en décidant de mettre les populations des districts de Tadjourah et d’Obock sous blocus alimentaire et sanitaire.


Extrait du communiqué de l’Observatoire pour le respect des droits humains à Djibouti: « Plus de 2000 soldats de l’Armée et de la Garde Présidentielle commandés par le Colonel Abdo Abdi Dembil ratissent des vastes zones, réprimant les populations déjà très éprouvées par des années de sécheresse, soupçonnées de sympathie avec le FRUD.

Cette vaste opération de ratissage militaire dont l’objectif affiché est l’éradication de la tendance dite radicale du FRUD (opposée à l’accord de paix du 12 Mai 2001) a pris comme cible les populations civiles. 80 personnes ont été arrêtées et sont détenues dans différentes prisons d’Obock, de Tadjourah et de la capitale. Plusieurs d’entre elles ont été torturées sur ordre du Colonel Abdo Abdi Dembil. On nous signale entre autres les nom de : Aramis Mohamed, Mohamed Ali Ahmed, Abdallah Bourhan, Bourhan Mohamed, Ali Houmad Mohamed, Ali Mohamed Alsalé, Abakari Mohamed et Hanifa Assé.

Les districts du Nord sont complètement isolés du reste du pays : Les circulations des véhicules et tout autre moyen de transport (dromadaire, ânes) sont interdites. L’armée a brûlé une centaine de bâts de dromadaires et confisqué les sacs de nourritures (riz, sorgho, sucre, farine) dans plusieurs campements : Tagaré, Deelima, Orobor, Indaï, Awassa, Ayri, Boli, Orbima et Dalha aggravant ainsi la situation de pré – famine prévalant dans cette région. »

L’observatoire demande, en particulier à la France et aux Etats-Unis militairement présents à Djibouti ainsi qu’à l’Union Européenne de conditionner leurs aides au pouvoir de Djibouti aux respects des Droits Humains dans ce pays. »

L’Observatoire pour le Respect des Droits Humains à Djibouti a été crée en France en février 2002. Il est issu du Comité pour le Respect des Droits de l’Homme à Djibouti er regroupe des citoyens djiboutiens et européens. Coordonnées : 17 rue Hoche 93100 Montreuil Sous Bois E.mail ordhd@hotmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *