Présentation du film « Du piment sur les lèvres » de Laurène Lepeytre

Ils ont moins de vingt ans, mais sont gouvernés par des vieux. La gérontocratie sclérosée du Cameroun étouffe la jeunesse et l’a depuis bien longtemps exclue du système.


Un artiste hautement subversif a endossé le rôle de porte-parole de ces jeunes. Valsero rappe le mécontentement social et en pimente ses textes sans modération depuis plusieurs années.

À travers le portrait de cet Indigné, ce film dépeint une génération surdiplômée condamnée à jouer les vendeurs à la sauvette sur les marchés, il questionne la notion d’engagement.
Jusqu’à quel prix l’être humain est-il prêt à se battre ?
La révolte est-elle un moyen de prouver son existence ?

Au Cameroun, dénoncer la corruption des institutions, l’inertie des dirigeants face au chômage des jeunes, la mauvaise gestion des ressources immenses du pays a un prix : Valsero se bat entre les mailles du filet entre prison et concerts interdits.

Il est en prison depuis janvier 2019 son procès qui s’est ouvert le 6 septembre a été reporté en octobre.

Ce film musical donne de la voix à ceux qui osent provoquer le changement.

Débat à l’issue de la projection

avec la réalisatrice Laurène Lepeytre

et Augusta Epanya de l’UPC MANIDEM.

Mardi 1er Octobre 2019 à 20h
Au Maltais rouge, 40 rue de Malte Paris 11eme Métro République

Participation aux frais 5€

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *