Mouvement du 20 février au Maroc : Réprimé, mais toujours en marche !

VENDREDI 20 JANVIER 2012 : A Fes, Tétouan et surtout Tanger, on a crié en masse fort et haut : « dégage le pouvoir, le peuple veut la chute du pouvoir ». Dans un contexte où gouvernement est d’ores et déjà décrié, 4 diplômés chômeurs se sont immolés sont dans un état grave, répression à Ben Guerrir, à Kénitra, sans oublier le procès inique de 16 jeunes chômeurs de Safi condamnés à des peines et lourdes amendes, parmi lesquels Agadil Abdeljalil, militant Attac Maroc et du Mouvement du 20Février, condamné à 4 ans de prison avec des accusations fabriquées.


Le Mouvement du 20 Février marche dans le quartier Tacharouk à Casablanca. « C’est un quartier de recasement d’habitants dans des logements sociaux de mauvaise qualité, sans équipements ni espace vert,on a dénoncé la corruption de l’élu local Brija, ses bandes de casseurs qui sèment la terreur, le nouveau gouvernement Benkirane qui n’a rien à proposer sinon sa soumission au makhzen, on a brandi et crié « vive le Peuple », « dégage le makhzen »,dénoncé la répression , le chômage des jeunes et brandi les photos des 4 jeunes qui se sont immolés à Rabat, la lutte continue… »

Solidarité avec le peuple qui lutte au Maroc, brisons le silence qui entoure l’Ami sacré de la France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *