« Mémoire éclatée, de la décolonisation au déclin de l’Occident »

Rencontre
avec Nils Andersson autour de son ouvrage « Mémoire éclatée,
de la décolonisation au déclin de l’Occident »
Avec la participation Gérard Chaliand, géopoliticien, écrivain
Jeudi 4 mai 2017 à 18h30
au CENTRE CULTUREL ALGÉRIEN
171, rue de la Croix-Nivert, 75015 Paris
Bus : N°39 :Convention-Lecourbe, N°62: Felix Faure Métro : Ligne 8, station Boucicaut


« Mémoire éclatée, de la décolonisation au déclin de l’Occident », est le témoignage de soixante ans de parcours militant de Nils Andersson.

Dans les années 1950 à Lausanne, il lutte sur le terrain culturel dans une Suisse engoncée avec ses certitudes, s’engage sur le terrain anticolonial comme éditeur en publiant « La Question » d’Henri Alleg et d’autres ouvrages, dont « La Pacification » de Hafid Keramane, dénonçant la violence de la guerre coloniale.

Engagement éditorial, mais également engagement militant pour le droit aux Algériens à être indépendants, en lien avec la Fédération de France du FLN, les réseaux Jeanson et Curiel et avec le mouvement Jeune Résistance. En 1962, l’Algérie indépendante, en internationaliste, il soutient le MPLA en Angola, le parti Sawaba au Niger ; il aide les militants espagnols et portugais antifacistes; il publie les documents du Parti communiste chinois, ce qui lui vaut d’être, en 1966, expulsé de Suisse, il poursuit alors son parcours militant en Albanie, puis en Suède et en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *