Maroc : retour aux années de plomb ?

Ce vendredi 15 Juin était une journée nationale de solidarité dans tout le Maroc avec les victimes de la manifestation du 1er Mai (dont les arrestations et condamnations ont été relatéés dans une précédente info sur ce site). Les rassemblements étaient interdits à Agadir (où la banderole a été arrachée) à Tiznit, Tanger et Rachida. A Rabat, les participants au sit-in ont été sauvagement agressés.


Les témoins ont rapporté que «plusieurs militants ont été hospitalisés dont Amine Abdelhamid (sauvagement tiré dans le sol et tabassé par les forces de répression), Abdelilah Ben Abdessalam, Omar Kaji (président de la section de l’AMDH de tiflet) qui est dans un état grave. La violence sauvage makhzénienne n’a épargné personne participant ou non au sit in. C’est une énième confirmation de la vraie nature du makhzen qui a d’ailleurs perdu tous les maquillages qu’il mettait. nous devons être à la hauteur du défi makhzénien visant à détruire toutes les forces démocrates et progressistes réelles dans ce pays. C’est la bataille de nous tous et toutes. une nouvelle étape de notre lutte pour une nouvelle société commence. soyons unis dans ce combat.»

Vendredi soir, une quinzaine de militants de l’AMDH( à Rabat) étaient toujours à l’hôpital suite à l’“intervention musclée” des forces de répression, dont Khadija Ryadi Présidente de l’AMDH qui avait été matraquée, Amine abdelhamid et Abdelilah Benabdessalam, les deux Présidents adjoints, ainsi que Hassan Mahfoud. Le militant Omar de Tiflet était pour sa part dans un état inquiétant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *