LIBERTÉ POUR LES PAYSANS MALGACHES D’ANKORONDRANO-ANALAVORY CONDAMNÉS (dont 13 à mort !) POUR AVOIR REFUSÉ DE SE FAIRE « DÉSQUATTERISER » EN AOÛT 2006

Pétition proposée par l’AFASPA à la signature


LIBERTÉ POUR LES PAYSANS MALGACHES D’ANKORONDRANO-ANALAVORY CONDAMNÉS EN NOVEMBRE 2007 POUR AVOIR REFUSÉ DE SE FAIRE « DÉSQUATTERISER » EN AOÛT 2006


93 paysans malgaches ont comparu devant le Tribunal de Miarinarivo, localité située à 90 km à l’Ouest d’Antananarivo à la mi-novembre 2007 suite à une « rébellion paysanne » dans le hameau d’Ankorondrano qui fit trois morts, une jeune villageoise et deux membres des forces de l’ordre. Ce procès qui se veut « exemplaire » car les paysans inculpés ont résisté collectivement, le 11 août 2006, aux forces de l’ordre venues les « désquatteriser » (comme on le disait à l’époque !) des terrains sur lesquels ils étaient installés depuis plusieurs années, sinon des décennies, mais qui étaient alors réclamés par leur acheteur, un riche promoteur… aux fins d’étendre son parc d’attraction voisin. Cette affaire est en effet exemplaire de la conflictualité du monde paysan avec l’agro-business autoritaire qui envahit les campagnes malgaches.

> 13 inculpés ont été condamnés à mort,

> 6 sont condamnés à 12 ans de travaux forcés, un à 1 an ferme et un à 1 an avec sursis…

Les personnes soussignées exigent des autorités malgaches la libération des paysans et leur maintien sur les terres qu’ils exploitent.


Nom (et éventuellement titre) / Ville / Signature


[ Feuille de pétition (*.pdf) en fichier attaché ]

Renvoyez-nous SVP en (*.pdf) ou en version papier le plus tôt possible (et même si, dans certains cas, des feuilles ne sont pas entièrement pleines en signataires) les pétitions à :

> AFASPA, 13 rue Pierre et Marie Curie 93170 BAGNOLET

> ou fax : 01 49 93 08 31

> ou e-mail : afaspa@wanadoo.fr

L’AFASPA restituera au public les tenants et aboutissants de cette campagne.

Des vies sont en très grand danger ! Notre mobilisation TOUS ENSEMBLE est nécessaire !

AFASPA, Délégation nationale

[ Sources :

– Les Nouvelles, 16 novembre 2007,

– Marchés Tropicaux et Méditerranéens (n°3228), 23 novembre 2007 (http://www.marches-tropicaux.com/Article.asp?art_id=6196) ]

p.s. : Le hameau d’Ankorondrano a été détruit par le pouvoir et ses habitants déplacés après la « rébellion ».


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *