LIBERTÉ POUR LE PRISONNIER POLITIQUE JABHA

Ligue Djiboutienne des Droits Humains (L.D.D.H)

Djibouti, le 30 Décembre 2016
COMMUNIQUÉ de PRESSE

JABHA ACTE II

Le plus ancien prisonnier politique de Djibouti, MOHAMED AHMED EDOU dit JABHA est une fois encore l’objet d’une nouvelle mise en détention en Prison.
Cependant aussi rocambolesque que cela puisse paraitre cette même Cour Suprême avait ordonné sa mise en liberté immédiate mais le Premier Ministre s’était catégoriquement opposé lors d’une session de l’Assemblée Nationale à la libération de MOHAMED AHMED JABHA déclarant « Tant que j’aurai la charge de la primature, Mr JABHA ne sera jamais libre ».
En préparant sa nouvelle incarcération à GABODE, MOHAMED AHMED EDOU avait été extrait de GABODE pour être mis en détention à NAGAD, un centre de rétention administrative.
Cette volte-face de la Cour Suprême est inexplicable car la détention de Mr JABHA ne repose sur aucun motif sérieux si ce n’est que pour sauver la face du Premier Ministre de Djibouti.
La LDDH dénonce et condamne vigoureusement la détention illégale et arbitraire de MOHAMED AHMED EDOU dit JABHA qui souffre des conséquences de la torture et d’autres pathologies et demande sa mise en liberté immédiate et inconditionnelle.

Le Président de la LDDH
OMAR ALI EWADO

LDDH – Ligue Djiboutienne des Droits Humains
BP 2578 Cite HAYABLEH – Balbala
Djibouti
République de Djibouti

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *