Lettre à Ismael OMAR GUELLEH Président de la République de Djibouti

Monsieur Ismael OMAR GUELLEH,
Président de la République de Djibouti –
S/c de Monsieur FARAH,
Ambassadeur de la République de Djibouti en France
26 rue Emile Menier
75116 PARIS


Monsieur le Président,

L’Association Française d’Amitié et de Solidarité avec les Peuples d’Afrique a été alertée à propos de la condamnation de Monsieur Jean Paul Noël, Président de la Ligue Djiboutienne des Droits de l’Homme à six mois d’emprisonnement ferme dans le cadre des activités de son association légalement reconnue. Nous vous demandons de procéder à sa libération immédiate et vous faisons part de notre inquiétude devant la multiplication des persécutions à l’égard des personnes qui tentent de faire jour sur les atteintes aux droits des personnes à Djibouti.

Au nom de la solidarité avec le peuple djiboutien, nous vous demandons l’application des dispositions du Protocole des Droits des Femmes en Afrique que l’Etat de Djibouti a signé le 18 décembre 2003 et ratifié le 2 février 2005, intégré à la Charte des Droits de l’Homme et des Peuples en Afrique en novembre 2005, qui stipule dans son Article 4 relatif au Droit à la vie, à l’intégrité et à la sécurité :
– Alinéa 1. « Toute femme a droit au respect de sa vie, de son intégrité physique et à la sécurité de sa personne. Toutes les formes d’exploitation, de punition et de traitement inhumain ou dégradant doivent être interdites.
-Alinéa 2. Les Etats parties s’engagent à prendre des mesures appropriées et effectives pour adopter et renforcer les lois interdisant toutes formes de violence à l’égard des femmes, y compris les rapports sexuels non désirés ou forcés, qu’elles aient lieu en privé ou en public ».

Il est donc de votre devoir de Chef d’Etat de faire procéder à une enquête sur la découverte d’un charnier au Day le 7 février dernier, à proximité de votre résidence et de déférer devant la Justice djiboutienne les trois membres de votre Garde Présidentielle qui ont violé une jeune femme handicapée, Fatouma ABDALLAH ALI, le 28 février 2007.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes salutations distinguées.

Michèle DECASTER

Secrétaire Générale de l’AFASPA

Bagnolet le 29 Mars 2007

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *