La mère de Mohamed Lamin Haddi soutient son fils en grève de la faim depuis 37 jours

Équipe Media en territoire occupé du Sahara occidental communique :


Le prisonnier politique sahraoui Mohamed Lamin Haddi poursuit sa grève de la faim illimitée depuis 37 jours, il a lentement perdu la liberté de mouvement de la majeure partie de son corps, ainsi que sa capacité à parler. La grève a eu un impact négatif sur sa santé, en particulier lorsqu’il a arrêté de prendre du sucre. Il souffre d’incontinence et de maux d’estomac.

La mère de Haddi a mis fin à une grève de la faim qu’elle a observée cette semaine pendant quarante-huit heures pour exprimer sa solidarité avec son fils et ses compagnons détenus dans les prisons marocaines et pour attirer l’attention des Nations Unies et du CICR et les exhorter à agir pour sauver la vie de son fils.

Elle confirme qu’elle rejoindra son fils dans sa bataille, dans la grève de la faim ou si malheur lui arrivait.

Il faut rappeler que Mohamed Lamin Haddi, qui est détenu à la prison de Tiflet 2, à l’Est de Rabat, a entamé une grève de la faim illimitée le 13 janvier pour protester contre ses mauvais traitements, ses trois années d’isolement et les représailles continues à son encontre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *