Etat de santé très alarmant pour des grèvistes de la faim

Plusieurs grèvistes de la faim ont été transférés d’urgence dans des unités de soins suite à leur perte de connaissance.


Les nouvelles qui parviennent de l’Association Sahraouie des Victimes des Droits de l’Homme et du Comité Comité de Soutien à l’Autodétermination du Sahara Occidental, sont très alarmantes quant à l’état de santé de plusieurs grévistes de la faim des les prisons marocaines.

Il s’agit du détenu politique Saïd Loumadi qui est en grève de la faim depuis le 7 août dernier à la prison d’Inezgan au Maroc il ne peut plus bouger ni communiquer depuis le 13 septembre il refuse l’injection de sérum. Il est entré dans un coma profond depuis le 20 septembre.

D’autre part, le défenseur des droits humains Ahmed Sbai et le détenu politique sahraoui Elhafed Toubali ont été transférés dans l’infirmerie de la « prison noire » d’El Ayoune au Sahara Occidental après avoir perdu connaissance. Omar Belyazid, Cheikh Benallal Abdessalam Loumadi et Laaroussi Choubeida, prisonniers politiques ont été transférés dans un état critique à l’hôpital Belmehdi d’El Ayoune. Ces six militants sont en grève de la faim depuis le 4 septembre.

Vous pouvez signer la pétition pour leur libération sur le site www.arso.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *