BAMBI – Elle est noire mais elle est belle

La comédienne sénégalaise Maïmouna Gueye est de retour pour notre plus grand plaisir. Elle interprète avec son grand talent un texte mêlé de rires et de douleurs qui nous émeut. Les blessures de sa vie, des désillusions, du racisme « ordinaires », mais aussi la vitalité que donne la rage de mordre la vie à belles dents.


«On ne s’appelle pas Bambi lorsque l’on naît au Sénégal ! Pourtant, c’est derrière cette identité d’illusion et d’infortune que la comédienne sénégalaise a décidé de nous conter les mille et une chausse-trappes qui ont meurtri son existence et sa venue en France. Morceaux de vie, tranches de vécu, risibles, minuscules s’ils n’étaient frappés au coin de la blessure, de l’exclusion et de la bêtise majuscules. L’incomprehension des parents, le mépris de maître, le viol du voisin, les mensonges du marabout, les paillettes de l’ailleurs, le mariage ete la belle-famille européenne au racisme tranquille, les désillusions de l’exil sur le chemin du père, la rupture… autant de grimaces de la vie qui triouvent un peu de répit sous le mascara du rire et de l’humour, autant d’errances apaisées avec la rencontre et l’amour.»

J’étais celle qui dit non, la dévergondée qui veut faire du théâtre. Je rêvais de paroles, je voulais vomir le trop-plein de choses qui bouillonnaient en moi.” Maïmouna Gueye

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *