Arrestation d’Ennaama ASFARI à Smara

Le militant sahraoui des Droits de l’Homme, co-président du CORELSO, résidant en France qui animait en décembre dernier « un mardi de l’Afaspa » sur le Sahara Occidental, vient de faire l’objet d’une nouvelle provocation de la part de la police marocaine.


Ce citoyen sahraoui accompagnait son épouse française et ses beaux-parents dans leur visite au Sahara Occidental. Il a été arrêté vendredi 5 décembre en fin d’après-midi à l’entrée de Smara, au niveau du 2ème barrage de police, après avoir été insulté et menacé par le commissaire de police qui procédait au contrôle de son passeport.

Il est incarcéré à la prison de Smara et comparaîtra devant le Tribunal d’Instance de la ville lundi 15 Janvier à 9h30.

Ce n’est pas la première fois que le militant est l’objet d’intimidations et d’arrestations lors de ses séjours en territoire occupé.

La population sahraouie de Smara n’a pas tardé à réagir : Trois manifestations ce sont déroulées dès le lendemain : Des drapeaux sahraouis, des photos d’Ennaama ont été brandis et des slogans indépendantistes scandés. Dimanche des délégations sont arrivées de la capitale El Ayoune.

Une délégation des trois associations : AFASPA, Amis de la RASD et CORELSO est reçue VENDREDI 12 JANVIER à l’Ambassade du Maroc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *