ACCUEIL
Dernière mise à jour :
mardi 21 février 2017




   
Derniers articles publiés
mardi 21 février 2017
SEMAINE ANTICOLONIALE 2017
Ouverture à l’Espace Oscar Nemeyer Place du Colonel Fabien
JEUDI 23 FÉVRIER 2017 à partir de 18h30 (métro Colonel Fabien)
SEMAINE ANTICOLONIALE 2017 SOIRÉE d’ OUVERTURE
Jeudi 23 février - 18 heures 30
Espace O. Niemeyer, 2 Pl. du Colonel Fabien, XIX°
Suspension de l’Accord d’Association UE-Israël
campagne du Collectif National (CNPJDPI)et du Collectif « Trop, c’est Trop » avec le soutien dela Plateforme des ONG françaises pour la Palestine et de BDS France
Déroulement de la soirée
mot de bienvenue : Camille Lainé, Secrétaire Générale du MJC
animateur : Patrick Farbiaz, « sortir du colonialisme ».
intervenants : Elias (...)

lire la suite de l'article
samedi 11 février 2017
Les crimes coloniaux en Algérie
Il y a 60 ans Fernand Iveton, Mohamed Ounnouri et Ahmed Lakhnache étaient guillotinés
Au petit matin du 11 février 1957, Fernand Iveton, Mohamed Ounnouri et Ahmed Lakhnache étaient guillotinés, exécutés à la prison Barberousse à Alger. Trois combattants de la liberté pour l’Algérie. Ci-dessous la communication de Mohamed Rebah chercheur en Histoire, faite au Centre Culturel Algérien de Paris en 2011.
A l’aube du 11 février 1957
FERNAND IVETON Je voudrais associer à cet hommage particulier que nous rendons à un Algérien descendant (...)

lire la suite de l'article
mercredi 1er février 2017
Présentation du film "Nickel, le trésor des Kanaks" de Laurent Cibien, Anne Pitoiset
Aujourd’hui, patiemment, les Kanak luttent toujours pour leur indépendance.
Mais l’heure n’est plus à la violence. L’arme qu’ils utilisent pour parvenir à leur fin est bien plus puissante : le nickel (le quart des ressources mondiales). Pour financer leur futur Etat, les Kanak ouvrent des mines, construisent des usines au bord de la somptueuse baie de Vavouto.
Ils jouent leur destin sur le marché des matières premières. Le pari est audacieux, mais dangereux. Pour y parvenir, les Kanak se sont associés à (...)

lire la suite de l'article
mercredi 25 janvier 2017
Communiqué de presse de l’ACAT (Action des chrétiens pour l’abolition de la torture)
Maroc - Préoccupations autour du procès des militants sahraouis de Gdeim Izik Le procès en appel des 24 militants sahraouis arrêtés autour du démantèlement du camp de Gdeim Izik en 2010 a repris le 23 janvier à Rabat. Entre risque d’instrumentalisation des familles de victimes et entrave à la défense des accusés par les autorités marocaines, l’ACAT est préoccupée des conditions dans lesquelles le procès a débuté hier. Onze agents des forces de sécurité marocaines avaient été tués dans le cadre du démantèlement de ce camp. 24 (...)

lire la suite de l'article
samedi 21 janvier 2017
Le monde à l’envers, c’est en France que ça se passe !!!
Bachir Ben Barka et Me Maurice Buttin mis en examen
Communiqué de la famille Ben Barka
On aura tout vu ! Les accords de coopération judiciaires entre la France et le Maroc fonctionnent "merveilleusement bien". Il faut bien ça pour redorer l’honneur de ce ce serviteur zélé des basses œuvres d’Hassan II. Et pourquoi ne serait-il pas décoré de la légion d’honneur comme il y a deux ans pour le chef de la DST accusé par le prisonnier politique sahraoui Naâma Asfari et le boxeur marocain Zakaria Moumni d’avoir été torturés sous sa direction ? Question d’équité !
COMMUNIQUE DE LA FAMILLE DE MEHDI BEN BARKA (...)

lire la suite de l'article