ACCUEIL
Dernière mise à jour :
mercredi 11 octobre 2017




   
Derniers articles publiés
mercredi 11 octobre 2017
Communiqué de presse du réseau "Justice pour Thomas Sankara"
Les autorités françaises doivent arrêter François Compaoré
François Compaoré, le propre frère du dictateur Blaise Compaoré chassé par son peuple à l’issue d’une formidable insurrection populaire vient d’accorder une interview dans l’hebdomadaire Jeune Afrique n°2959 du 24 septembre 2017, dans lequel il nargue son peuple.
François Compaoré est inculpé dans l’assassinat, en 1998, du journaliste Norbert Zongo, aussi populaire parmi le peuple burkinabè, que Thomas Sankara. Il est sous le coup d’un mandat d’arrêt international, ce qui signifie, selon les accords (...)

lire la suite de l'article
mercredi 11 octobre 2017
17 octobre 1961 - 17 octobre 2017 56ème Anniversaire - Vérité et Justice
Rassemblement le 17 Octobre 2017 à 18h au Pont Saint Michel à PARIS
Le 17 octobre 1961, des dizaines de milliers d’Algériens manifestaient pacifiquement à Paris contre le couvre-feu discriminatoire qui leur avait été imposé par Maurice Papon, préfet de police de Paris et le Gouvernement de l’époque. Ils défendaient leur droit à l’égalité, leur droit à l’indépendance et le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. Ce jour-là, et les jours qui suivirent, des milliers de ces manifestants furent arrêtés, emprisonnés, torturés - notamment par la "force de police auxiliaire" - ou, pour nombre (...)

lire la suite de l'article
samedi 7 octobre 2017
Crimes graves et violation des droits humains au Sud-ouest et Nord-ouest du Cameroun
Le Réseau des Défenseurs des Droits Humains en Afrique Centrale (REDHAC)dénonce les violations graves qui se sont produites lors d’interventions brutales des forces de polices camerounaises en prélude aux manifestations du 1er octobre marquant le 56ème anniversaire de l’indépendance du Cameroun.
Ces exactions ont eu lieu le 28 septembre et 1er octobre 2017 dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest du pays. L’organisation annonce plus de cent personnes mortes suite à des tirs à balles réelles ou qui ont (...)

lire la suite de l'article
jeudi 5 octobre 2017
A paraître fin octobre 2017
"Irréductibles Sahraouies, femmes et homme en Résistance" de Michèle Decaster
aux Editions La Grange
Faire sortir de l’ombre la Résistance populaire au Sahara occidental, qui se perpétue de génération en génération, comme la défense naturelle d’une société violentée, tel est le but de la soixantaine de récits de vies que Michèle Decaster, Secrétaire générale de l’AFASPA, collecte depuis 2002, au cours de ses séjours en territoire occupé, auprès de femmes et d’hommes. Un ouvrage illustré de nombreuses photos. (480 pages, 25€)
Une Résistance remarquable de courage et de dignité
Une Résistance audacieuse qui s’est inventée (...)

lire la suite de l'article
mardi 3 octobre 2017
Présentation du film "BANGA PALACE" de Jean Emmanuel Pagni (2014)
MARDI 10 OCTOBRE 2017 à 20h au cinéma La Clef à Paris
Mayotte, 101ème département français depuis 2011, traverse une profonde mutation, doublée d’une crise économique, humaine et identitaire, bien loin des préoccupations de la métropole...
Le Banga témoigne de cette situation. Cet habitat typique, autrefois réservé aux jeunes garçons au moment du passage l’âge adulte, est désormais le lieu d’errance où se cristallisent les espoirs de beaucoup de jeunes mahorais, mais aussi de comoriens à la recherche d’un avenir.
« Banga Palace » pénètre l’univers de cette jeunesse entre (...)

lire la suite de l'article