ACCUEILL’Afrique bouge> Djibouti
Dernière mise à jour :
mardi 3 août 2021





   
Ismaël Omar Guelleh, un président pyromane de la Corne de l’Afrique
Communiqué du FRUD (Front pour la Restauration de l’Unité et de la Démocratie à Djibouti
samedi 12 janvier 2019
Qui parle des "guerres ethniques" en Afrique comme inhérentes à des peuples "qui ne seraient pas prêts à la démocratie" ? Le dictateur djiboutien pris en flagrant délit de créer, pour des besoins internes, une guerre entre Afars et Issas en Éthiopie.

Communiqué du Front pour la Restauration de l’Unit" et de la Démocratie à Djibouti

Le chef de l’État de Djibouti pyromane de la région de la Corne de l’Afrique

Le FRUD exprime les condoléances les plus attristées aux familles qui ont perdu leurs proches dans le conflit qui oppose les Issas Somalis aux Afar dans la région Afar d’Ethiopie depuis le 23 décembre.

Une fois n’est pas coutume, le régime fossoyeur de l’unité de son peuple et de cohabitation entre Afar, Somali et Arabe d’une part et entre clans et sous clans Somalis d’autre part en République de Djibouti est en train de mettre le feu dans les régions voisines, en créant des fractures inter-communautaires en Éthiopie, notamment entre Afar et Issa dans la région Afar (appelée aussi Killil 2). Ce ci prouve d’une manière éclatante que le régime installé en juin 1977 à Djibouti, reste fondamentalement un pouvoir clanique qui vire vers un sous clanisme exacerbé, et qu’elle n’a toujours pas atteint la phase primaire d’un Etat national.

Depuis 4 mois tous les observateurs suivent avec effroi les préparations à visage découvert de la part des hauts dirigeants de Djibouti d’une guerre entre Afar et Issa en Ethiopie qui a éclaté finalement le 23 décembre sur des territoires Ounda Fa’o, Gadmaytu et Adaytu. Le timing ne semble pas dû au hasard, à peine quelques jours après la formation d’une nouvelle direction de la région Afar. Cela a causé déjà la mort d’une centaine de personnes. Si ce conflit entre Afar et Issa (Somalis) était traditionnellement causé par des crises environnementales, il est devenu au fur et à mesure d’ordre politique et stratégique ; instrumentalisé par les différents régimes éthiopiens et par l’Etat de Djibouti.

Le chef d’État, suite à la réunion d’Ali Sabieh en août avec de responsables coutumiers, a mis en place une stratégie de tension officiellement pour venir en aide aux Issas d’Ethiopie ( manœuvre grossier pour avoir le soutien de ces derniers pour briguer le 5ème mandat en 2021) mais en réalité pour faire pression sur le nouveau 1er ministre Dr Ahmed Abiy.

Les objectifs d’IOG selon ses proches, c’est de pouvoir contrôler les 3 axes routiers et ferroviaire qui desservent l’Éthiopie, la ligne de chemin de fer, les routes de Galafi et de Galilé. Il a envoyé armes (y compris des armes lourdes) et de centaines des militaires en civil dans cette région pour atteindre ses objectifs : le contrôle de l’axe routier Galafi Addis Abeba

Par ces agissements criminels et irresponsables, le chef de la Fitna démontre la faillite de son leadership sur la République de Djibouti riche de ses composantes Afar, Arabe et Somali.

Après les massacres des civils par le régime :

Afars à Dikhil, à Barislé, à Yoboki, à Obock, à Randa , au Day et surtout à Arhiba ;

Somalis Gadaboursi ;Oromos à plusieurs reprises,

Somalis Issa à Balbala, Somalis Issas Yonis Moussa à Buldhuqo ;

Et l’utilisation de chair à canon des habitants Issas et Afars d’Éthiopie pour se maintenir au pouvoir à vie ;

Ce régime est totalement disqualifié pour diriger cet Etat qui a un besoin vital d’un nouveau leadership, capable de satisfaire les besoins fondamentaux de son peuple et de se concentrer sur le développement de 23 000 km2.

Faute de quoi cet État déjà en déliquescence, un Etat failli, risque de voler en éclat.

Cette guerre fratricide, fomentée, encouragée, financée par Ismael Omar Guelleh et ses proches peut devenir les Malouines de ce régime.

C’est pourquoi le FRUD demande à toutes les forces politiques, associatives, culturelles, à des personnalités politiques, coutumières et de la société civile à se démarquer définitivement des agissements de ce pouvoir et à sauver Djibouti.

Le FRUD lance un appel aux Issas Somalis et aux Afars d’Éthiopie d’arrêter cette guerre fratricide et de régler leurs litiges d’une manière pacifique en dehors de l’agenda des dirigeants de Djibouti

Fait à Bruxelles, le 27 décembre 2018

Mohamed Kadamy

Président du FRUD

Dans la rubrique :
  1. Une militante djiboutienne : Aïsha Dabalé
    6 mars 2006

  2. Ratissage dans les Districts du Nord de Djibouti
    5 juin 2006

  3. "l’Affaire Borrel" QUE LA LUMIERE SOIT !
    17 novembre 2006

  4. LES DROITS DE L’HOMME BAILLONNES PAR LE REGIME DE DJIBOUTI :
    28 mars 2007

  5. Lettre au Ministre des Affaires Etrangères de la France
    28 mars 2007

  6. Lettre à Ismael OMAR GUELLEH Président de la République de Djibouti
    30 mars 2007

  7. Exécution extra-judiciaire et exactions contre les civils à Djibouti
    15 mai 2008

  8. DJIBOUTI : Nouvelles exactions des militaires à l’encontre des femmes afars
    20 août 2009

  9. Les Djiboutiens ont dénoncé le 3e mandat de GUELLEH et les exactions contre les civils
    20 juillet 2010

  10. LIBERTE POUR les opposants et militants des droits de l’homme djiboutiens
    11 février 2011

  11. L’hebdomadaire Jeune Afrique épinglé par des Djiboutiens !
    20 avril 2011

  12. PÉTITION. CONTRE LA TORTURE À DJIBOUTI
    24 juin 2011

  13. CNDD - COORDINATION NATIONALE POUR LA DEMOCRATIE A DJIBOUTI
    4 février 2012

  14. La dictature djiboutienne aux abois fait tirer sur une manifestation pacifique d’étudiants
    31 décembre 2012

  15. Djibouti épinglé au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU
    30 avril 2013

  16. CONFERENCE PUBLIQUE... "Djibouti : propositions pour une refondation démocratique"
    21 juin 2013

  17. Mohamed Ahmed dit Jabba, le plus ancien prisonnier politique djiboutien est en danger de mort
    14 août 2013

  18. Lettre de l’AFASPA à M. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères
    3 septembre 2013

  19. APPEL A LA PAIX
    2 octobre 2014

  20. RéPRESSION à L’ENCONTRE DE LA POPULATION CIVILE DANS LES RéGIONS DE HILU ET SIYARU
    2 novembre 2014

  21. Communiqué de l’Observatoire pour le Respect des droits Humains à Djibouti (ORDHD)
    14 novembre 2014

  22. Vaste offensive et ratissage de l’armée dans le Nord de Djibouti
    24 avril 2015

  23. Communiqué de la Ligue Djiboutienne des Droits de l’Homme
    1er septembre 2015

  24. I. O. Guelleh, Président de Djibouti, poursuit sa répresion sur des civils Afar
    24 octobre 2015

  25. Omar Guelleh met Djibouti à feu et à sang
    23 décembre 2015

  26. Et la répression continue
    26 décembre 2015

  27. 10 femmes djiboutiennes en grève de la faim à Arceuil
    10 avril 2016

  28. Ismaël Omar Guelleh veut-il assoiffer les populations du Nord ?
    6 septembre 2016

  29. LIBERTÉ POUR LE PRISONNIER POLITIQUE JABHA
    2 janvier 2017

  30. Accueil mouvementé pour le dictateur djiboutien Omar Gueleh
    28 février 2017

  31. LE RÉGIME D’ISMAIL OMAR GUELLEH A TUÉ LE PRISONNIER POLITIQUE MOHAMED AHMED JABHA
    2 août 2017

  32. L’impunité comme règle de droit à Djibouti
    24 février 2018

  33. Rassemblement contre la visite en France du Président djiboutien
    12 novembre 2018

  34. Ismaël Omar Guelleh, un président pyromane de la Corne de l’Afrique
    12 janvier 2019

  35. Les titulaires du statut de réfugié sont-ils sécurité en France ?
    15 février 2019

  36. Lettre au Président de la République française à l’occasion de son voyage à Djibouti
    13 mars 2019

  37. Communiqué de presse d’une large alliance démocratique
    28 février 2021

  38. Déchaînement des forces gouvernentales sur la communauté Afar
    3 août 2021