ACCUEILLA LETTRE DE L’AFASPA
Dernière mise à jour :
lundi 19 septembre 2022





   
La Lettre de l’AFASPA juin 2022
samedi 9 juillet 2022

Le Maroc, sous-traitant des bases-œuvres de l’Europe

Un carnage. Les vidéos qui circulent sur la toile sont insoutenables. Des hommes entassés, jetés pêle-mêle, vivants ou morts ? Des militaires marocains qui les frappent à terre. 37 morts plus d’une centaine de blessés graves. Le jour même du drame, le Premier ministre espagnol a tenté de justifier le massacre par un « complot » fomenté par des « mafias qui font du trafic d’êtres humains ». Il a fait “l’éloge des actions des forces policières marocaines ». Le lendemain, il a insisté sur ces éloges, alors que des images remettaient en question la manière dont l’opération s’était déroulée et le traitement ultérieur des détenus blessés. L’Association Marocaine des Droits de l’Homme dénonce dans un communiqué que « Sans enquête, sans autopsie, sans identification, les autorités cherchent à dissimuler la catastrophe ». L’ONG en appelle à l’ouverture d’une enquête pour en savoir plus sur les circonstances de ces décès et le rôle des forces de l’ordre. Mais à la va-vite, les autorités font procéder aux inhumations. « Des migrants sont restés au sol, blessés, en train de saigner, pendant huit heures au soleil, sans que les autorités marocaines ou espagnoles ne leur procurent les secours nécessaires sur le terrain. Ils sont restés là à mourir doucement », décrit Omar Naji, président de la section de l’AMDH de Nador, sur place au moment des événements. Entre 60 et 70 personnes migrantes ont été arrêtées, et sont progressivement déférées devant les tribunaux marocains de première instance.

Voilà le résultat de l’exécution du pacte honteux entre Pedro Sanchez et Mohamed VI après des mois de chantage à l’immigration de « Notre ami le roi junior », dont le prix de la rançon était la volte-face du gouvernement espagnol dans le dossier de la décolonisation inachevée du Sahara occidental.

Est-ce le fruit du hasard que la plupart des victimes sont originaires du Soudan et du Sud-Soudan ? Des pays au chaos permanent organisé, assis sur une manne pétrolière. Pourquoi autant d’habitants d’un continent si riche cherchent-ils à atteindre l’Europe pour nourrir leurs familles ou refuge pour leur sécurité ? Tant que les gardiens des richesses du sol et du sous-sol de l’Afrique seront protégés par les États impérialistes qui organisent le pillage, il y aura des gens pour fuir la misère et la répression, pour espérer construire une autre vie.

Documents joints à cet article :