ACCUEILL’Afrique bouge< Burkina Faso
Dernière mise à jour :
jeudi 21 octobre 2021





   
COMMUNIQUE DE PRESSE du réseau international Justice pour Sankara justice pour l’Afrique
Affaire Thomas Sankara et ses compagnons. Enfin un début de justice !
Mais l’enquête doit se poursuivre sur le volet international !
lundi 11 octobre 2021

COMMUNIQUE DE PRESSE

Après des années de combats et d’attente, le procès des assassins de Thomas Sankara et de ses compagnons s’ouvre le 11 octobre prochain à Ouagadougou. C’est pour le réseau international « Justice pour Thomas Sankara, justice pour l’Afrique » une grande satisfaction.

Les avocats de Blaise Compaoré ont décidé de perturber le procès. Ils viennent d’annoncer qu’ils boycotteront le procès. M. Pierre Olivier Sur, également avocat de François Compaoré, n’hésite pas à avancer des mensonges éhontés. Leur stratégie consiste uniquement à décrédibiliser la justice burkinabè. M. Pierre Olivier Sur, l’un des avocats tente d’influencer l’opinion publique en maniant sans scrupule l’insulte et le mépris pour le peuple du Burkina Faso et ses institutions .

Pour notre part nous saluons le travail et le courage du juge François Yaméogo, rigoureux tout autant que tenace, qui a mené l’instruction et lancé en particulier une commission rogatoire envers la France et demandé l’ouverture du secret défense.

Nous rappelons au président Emmanuel Macron sa promesse faite à Ouagadougou en 2017 de déclassifier et de livrer effectivement tous les documents liés à l’affaire Sankara à la justice burkinabè.

Ce procès risque d’être amputé du volet international du dossier, puisque, après la disjonction, seule l’instruction sur le volet national du dossier est close. Aussi nous exhortons les avocats des victimes civiles à faire en sorte que le Tribunal évoque tout de même cette partie du dossier, au vu des éléments nouveaux de l’enquête, notamment l’arrivée de Français le 16 octobre 1987 pour nettoyer les écoutes téléphoniques.

Il est crucial de savoir qui sont ces personnes et qui les a envoyées. Pour cela relancer la commission rogatoire en direction de la France ou en lancer une nouvelle pourrait permettre d’éclaircir ces zones d’ombre. Ces écoutes auraient pu permettre, semble-t-il, de prouver la participation de Blaise Compaoré et de Jean Pierre Palm au complot visant à assassiner Thomas Sankara et ses compagnons.

Nous exhortons le nouveau juge en charge de la poursuite du volet international à poursuivre l’instruction jusqu’au bout et notamment continuer à demander à la France de fournir effectivement les documents classés secret défense, et les pays soupçonnés d’être impliqués à collaborer à l’enquête. La mobilisation doit en particulier se poursuivre en direction de ces pays, en particulier, la France, le Togo, la Côte d’Ivoire, le Liberia, la Libye et les Etats-Unis.

Fait à Ouagadougou, Paris, Niamey, Dakar, Bamako, New York, Toronto, Las Palmas, , Turin, Albany, Sabadell (Catalogne), Bobo Dioulasso, Montpellier, Banfora, Toulouse, Ajaccio

Le réseau international Justice pour Sankara justice pour l’Afrique

Contact ; contactjusticepoursankara@gmail.com

Voir https://lefaso.net/spip.php ?article108055 En réalité un mandat international a bien été annulé mais il concernait le procès du putsch de 2015. Le mandat concernant l’affaire Thomas Sankara date de décembre 2015 et n’a jamais été annulé. Quant à la loi d’amnistie que Blaise Compaoré avait fait adopter pour son propre compte, elle a été supprimée par le Conseil National de la Transition par la loi constitutionnelle N°072-2015/CNT portant révision de la constitution. M. Pierre Olivier Sur a par exemple déclaré : « si François Compaoré est extradé il sera découpé en rondelles » (voir https://blogs.mediapart.fr/bruno-jaffre/blog/090418/sil-est-extrade-francois-compaore-sera-decoupe-en-rondelles) et plus récemment : « Si François Compaoré est extradé, il sera tué en cellule » voir https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210712-burkina-si-fran%C3%A7ois-compaor%C3%A9-est-extrad%C3%A9-il-sera-tu%C3%A9-en-cellule-selon-ses-avocats

Dans la rubrique :
  1. Contre l’impunité de l’assassinat de Norbert Zongo et de ses trois compagnons
    18 décembre 2006

  2. MANIFESTATIONS DANS DE NOMBREUSES VILLES DU BURKINA FASO
    16 mars 2008

  3. BURKINA-FASO : LA JEUNESSE SE SOULÈVE
    28 février 2011

  4. Grande soirée publique « Justice pour Thomas Sankara » Solidarité avec le peuple burkinabè, le Vendredi 1er juillet 2011 à Paris
    22 juin 2011

  5. JUSTICE POUR THOMAS SANKARA, JUSTICE POUR L’AFRIQUE
    16 mars 2014

  6. MOBILISATION CONTRE UNE RÉVISION CONSTITUTIONNELLE
    28 août 2014

  7. Blaise Compaoré en maître du tripatouillage de constitution
    22 octobre 2014

  8. AVEC LE PEUPLE DU BURKINA FASO. NON AU POUVOIR À VIE, NON AU TRIPATOUILLAGE CONSTITUTIONNEL
    29 octobre 2014

  9. Une nouvelle page s’écrit au Burkina Faso
    4 novembre 2014

  10. SAMEDI 8 NOVEMBRE 2014, MANIFESTATION DEVANT L’AMBASSADE DU BURKINA FASO A PARIS, DE 15H à 18H
    7 novembre 2014

  11. Miriam Sankara reçue à l’Assemblée Nationale française
    18 juin 2015

  12. Claude Bartolone, s’oppose à l’ouverture d’une commission d’enquête parlementaire sur l’assassinat de Thomas Sankara
    12 juillet 2015

  13. Le Régiment de Sécurité Présidentiel de Compaoré, félon à la République
    18 septembre 2015

  14. Les autorités françaises doivent arrêter François Compaoré
    11 octobre 2017

  15. Arrestation de François Compaoré en France sur mandat international
    30 octobre 2017

  16. AVANCÉE SIGNIFICATIVE DANS L’AFFAIRE SANKARA !
    16 février 2018

  17. A quand le début de la fin de l’impunité au Burkina Faso
    2 mars 2018

  18. Communiqué de presse : Affaire Sankara : Ça avance au Burkina, ça traîne en France...
    20 octobre 2020

  19. Impressions et et quelques analyses
    3 avril 2021

  20. Affaire Sankara. Le procès vite ! ... Blaise Compaoré doit être extradé et la France doit coopérer !
    15 avril 2021

  21. Affaire Thomas Sankara et ses compagnons. Enfin un début de justice !
    11 octobre 2021

  22. A propos du procès sur l’assassinat du Président Sankara reporté au 25 octobre
    13 octobre 2021