ACCUEILL’Afrique bouge< Maroc
Dernière mise à jour :
mardi 13 juillet 2021





   
Communiqué du Comité France de soutien à Maati Monjib, Omar Radi et Soulaiman Raissouni
Un journaliste se meurt en prison
lundi 12 juillet 2021
Le 9 juillet la Cour d’appel de Casablanca a condamné Soulaiman Raissouni à cinq ans de prison ferme et cent mille dirhams (environ dix mille euros) d’amende. Ses avocats qui s’étaient retirés des deux dernières séances pour ne pas cautionner "une mascarade de procédure pénale". L’accusé avait demandé d’être présenté à l’audience dans une chaise roulante, ce qui lui a été refusé alors qu’il ne pouvait plus marcher étant en grève de la faim depuis le 8 avril.

ALERTE MAROC :

UN JOURNALISTE SE MEURT EN PRISON

Ce jeudi 1erjuillet 2021, le journaliste marocain Soulaiman Raissouni, en détention depuis plus d’un an, entamera son 85èmejour de grève de la faim. Commencée le 8 avril dernier, elle avait pour but de faire cesser l’isolement auquel il est astreint depuis la date de son arrestation, le 22 mai 2020 et d’exiger sa mise en liberté provisoire en attendant l’ouverture et l’issue de son procès.

Un autre journaliste, Omar Radi, arrêté quelques semaines après Soulaiman, avait lui aussi entamé une grève de la faim à la même période, mais a décidé de la suspendre au bout de 21 jours, sa situation de santé ne lui permettant pas de résister à une telle épreuve.

A ce jour, aucune des revendications de Omar et Soulaiman n’ont été satisfaites, ils sont toujours maintenus à l’isolement et se présentent désormais à leurs procès, qui ont commencé après un an d’atermoiements, en état de détention.

Les conditions dans lesquelles se déroulent les deux procès font également craindre que la garantie de procès équitables ne soit pas au rendez-vous. Refus de présenter les témoins de la défense, absence des plaignants,... les conditions de ces procès sont pour le moins questionnables. Ce mardi 29 juillet, un avocat de la défense de Omar Radi a été empêché d’accéder au territoire marocain et par conséquent d’assurer ce pourquoi il avait fait le déplacement, la défense de son client. En outre, c’est actuellement l’administration pénitentiaire et l’autorité judiciaire qui décident si Soulaiman Raissouni est en mesure de se présenter à son procès, en l’absence d’avis médical et de consultation des souhaits de l’intéressé.

Dans de telles conditions, la détermination de Soulaiman Raissouni - qui clame depuis le début son innocence, dans un procès où l’acte d’accusation a été monté de toute pièce, inculpé avant même qu’aucune plainte ne soit déposée (il est accusé deviol avec violence et séquestration) -, est tout à fait compréhensible et elle force le respect et l’admiration. Mais elle suscite aussi une immense angoisse pour sa famille et les très nombreuses organisations et personnes qui le soutiennent au Maroc et de par le monde. Sa vie est désormais en grand danger, elle ne tient plus qu’à un fil et s’il parvient à sortir d’une telle épreuve, on ne peut qu’être extrêmement inquiets des séquelles qu’une grève aussi longue peut entraîner sur son organisme.

Des centaines de journalistes, de personnalités et d’organisations du monde artistique, académique, politique, syndical, associatif, se sont exprimées afin de demander la libération immédiate de Soulaiman Raissouni et Omar Radi. Dernièrement, le Secrétaire d’Etat Antony Blinken, a fait part à son homologue marocain Nasser Bourita de sa préoccupation au sujet de la situation des droits humains au Maroc et de la liberté de la presse. Il n’est pas trop tard pour que les autorités marocaines sortent de leur surdité et s’engagent résolument dans la voie du droit et de l’humanité. Elles en sortiraient grandies.

Nous lançons donc un appel pressant à tous ses collègues journalistes, à tous les élus, à toutes les personnes et organisations éprises de droits de l’homme et de justice, aux corps diplomatiques, et tout particulièrement au gouvernement français, à tout mettre en œuvre pour sauver la vie de Soulaiman Raissouni et obtenir sa libération immédiate ainsi que celle de son collègue Omar Radi.

Comité France de soutien à Maati Monjib, Omar Radi et Soulaiman Raissouni

Paris le 30 juin 2021

Dans la rubrique :
  1. VERITE ET JUSTICE pour les victimes du régime marocain
    5 décembre 2006

  2. 41 ARTISTES INTERROGENT SUR LA DISPARITION DE MEHDI BEN BARKA
    11 février 2007

  3. Police et Justice marocaines célèbrent le 1er Mai à leur manière
    10 mai 2007

  4. Maroc : retour aux années de plomb ?
    17 juin 2007

  5. LA REPRESSION POLICIERE RESTE L’OUTIL DU DIALOGUE SOCIAL DE LA MONARCHIE MAROCAINE
    10 juin 2008

  6. VIOLENTS AFFRONTEMENTS A ASSA (sud du Maroc)
    31 octobre 2008

  7. UNE GREVE DE LA FAIM POUR LE DROIT DE TRAVAILLER
    7 décembre 2008

  8. LE MAROC DÉBOUTÉ
    2 avril 2009

  9. AU MAROC ON BAILLONNE, ON REPRIME L’OPPOSITION DEMOCRATIQUE
    24 juin 2009

  10. Affaire Ben Barka : encore une dérobade devant la nécessité de vérité !
    3 octobre 2009

  11. Matraques et tir à balles réelles contre les mineurs de l’Office Chérifien des Phosphates
    12 mai 2010

  12. ASSOURDISSANT SILENCE SUR LA REPRESSION AU MAROC !
    24 février 2011

  13. MANIFESTATIONS AU MAROC : Caméras et micros français en berne ?
    21 mars 2011

  14. Diplomatie française : encore une bavure !
    28 mars 2011

  15. L’Association Marocaine des droits de l’homme refuse de cautionner
    28 avril 2011

  16. LE POUVOIR MAROCAIN NE TOLERE PAS LA CONTESTATION
    31 mai 2011

  17. Torture et procès truqué pour Zakaria Moumni
    4 juin 2011

  18. La double arnaque du référendum royal au Maroc
    28 juin 2011

  19. Les anciens détenus politiques marocains continuent la lutte
    6 juillet 2011

  20. Lettre ouverte de Khalid Jamaï à Alain Juppé
    13 juillet 2011

  21. Dimanche 23 octobre 2011 à 15h à Paris
    20 octobre 2011

  22. 46ème anniversaire de la disparition de Mehdi Ben Barka
    27 octobre 2011

  23. Mouvement du 20 février au Maroc : Réprimé, mais toujours en marche !
    30 janvier 2012

  24. LES JEUNES MAROCAINS INQUIETS
    13 juin 2012

  25. Museler la contestation au royaume
    23 août 2012

  26. ATTAC MAROC dénonce l’offensive répressive généralisée
    21 janvier 2013

  27. IGNORANCE OU MENSONGE ?
    10 avril 2013

  28. INTERVENTION DE LA FAMILLE DE MEHDI BEN BARKA
    30 octobre 2013

  29. Justice pour Zakaria Moumni torturé par la DST marocaine
    24 novembre 2013

  30. Les avocats cibles de la "Justice" marocaine
    17 février 2014

  31. L’OMDH vole au secours du directeur général de la DST
    8 mars 2014

  32. Observations préliminaires de Mme Navi Pillay, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, lors d’une conférence de presse à Rabat, Maroc, 29 mai 2014
    31 mai 2014

  33. Wafa Charaf, coupable de solidarité ouvrière !
    17 juillet 2014

  34. Arrestation arbitraire de Michèle Decaster, secrétaire générale de l’AFASPA
    12 août 2014

  35. Message de prison de Wafae CHARAF
    19 août 2014

  36. L’ambassade du Maroc à Paris refuse de recevoir une délégation
    18 septembre 2014

  37. Vérité et Justice pour Mehdi Ben Barka
    21 octobre 2014

  38. Double peine en Appel pour Wafae Charaf
    22 octobre 2014

  39. FORUM MONDIAL DES DROITS DE L’HOMME OU MARKETING MAROCAIN ?
    3 novembre 2014

  40. Solidarité avec Wafae Charaf, prisonnière politique marocaine
    12 décembre 2014

  41. Les autorités marocaines épinglées par le rapport de mission d’ERMDH
    3 avril 2015

  42. Ali LMRABET, Marocain sans papier au Maroc ?
    19 juin 2015

  43. La Voie Démocratique empêchée de mener sa campagne électorale
    1er septembre 2015

  44. LE MAROC ÉPINGLÉ A GENÈVE
    16 octobre 2015

  45. Campagne internationale de solidarité avec Wafa Charaf
    27 janvier 2016

  46. LUTTE CONTINUE DES PAYSANS D’IMIDER (Maroc)
    19 mai 2016

  47. Droits de l’Homme et liberté de la presse
    25 juin 2016

  48. Malgré la répression la lutte continue chez Maghreb Steel
    8 juillet 2016

  49. A propos de la disparition de Rachif Rafaa
    10 août 2016

  50. LA COLÈRE GRONDE AU MAROC SUITE AU CRIME ODIEUX !
    31 octobre 2016

  51. RAPPORT D’AMNESTY INTERNATIONAL 2016 Maroc/Sahara occidental
    22 février 2017

  52. Mouvement du Rif : la trahison des clercs
    14 juin 2017

  53. Résumé du rapport de la commission d’investigations sur la situation dans la province d’Al Hoceima
    19 juillet 2017

  54. LE MAKHZEN ASSASSINE TOUJOURS !
    10 août 2017

  55. 52ème anniversaire de l’enlèvement et de la disparition de Mehdi Ben Barka
    26 octobre 2017

  56. Attaques croissantes contre des associations des droits humains progressivement muselées
    25 janvier 2018

  57. La République française récompense un tortionnaire pour ses « loyaux services »
    28 juin 2018

  58. Ce que cache le bruit autour de la grâce royale de 188 prisonniers du Hirak
    26 août 2018

  59. Rassemblement à la mémoire de Medhi Ben Barka
    26 octobre 2018

  60. Manifestation se solidarité devant l’ambassade de France à Rabat
    6 février 2019

  61. Quand le Roi du Maroc fait sa loi en France
    17 février 2019

  62. PLAINTES DE L’ANCIEN AGENT MAROCAIN MILOUD TOUNZI (alias CHTOUKI)
    23 mars 2019

  63. L’obsession du régime marocain, encore et toujours
    4 juillet 2019

  64. VERITE ET JUSTICE POUR MEHDI BEN BARKA
    29 octobre 2019

  65. Mohamed 6 gracie un criminel qui a coupé la main d’une femme
    12 avril 2020

  66. Maroc : Nouvelle trouvaille dans la fabrication des procès politiques
    5 juin 2020

  67. Un pays sans justice est un pays qui appelle à la révolte1
    11 juillet 2020

  68. APPEL A UN RASSEMBLEMENT EN SOLIDARITE AVEC OMAR RADI
    25 septembre 2020

  69. L’abjecte manoeuvre du pouvoir marocain pour discréditer un démocrate renommé
    7 mars 2021

  70. Soulaimane Raissouni, un journaliste entre la vie et la mort
    9 juin 2021

  71. Un journaliste se meurt en prison
    12 juillet 2021