ACCUEILL’Afrique bougeAfrique du Sud
Dernière mise à jour :
vendredi 3 novembre 2017





   
Afrique du Sud
Site à visiter : renapas.rezo.net, site de l’Association de rencontre avec le Peuple d’Afrique du Sud.

Cette organisation issue de la Rencontre nationale contre l’apartheid, créée en 1986 a lutté avec d’autres forces en France pour aider à l’abolition de l’apartheid. Les premières élections libres tenues en Afrique du Sud en avril 1994 ont mis fin à trois siècles d’oppression coloniale et au régime d’apartheid mis en place en 1948. La victoire de l’ANC, l’élection de Nelson Mandela à la présidence de la République sud-africaine marquent un tournant décisif dans l’histoire de ce pays.

L’association décide alors de poursuivre son action sous des formes inédites pour aider à la reconstruction et le développement d’une Afrique du Sud nouvelle et prend le nom de Rencontre Nationale avec le Peuple d’Afrique du Sud (RENAPAS)

Articles publiés dans cette rubrique
jeudi 26 juin 2014
Les mineurs obtiennent satisfaction après 21 semaines de grève
Mercredi 25 juin, le travail a repris dans les mines de platine après 21 semaines de grève, la plus longue de l’industrie minière sud-africaine. Les 70 000 mineurs ont obtenu le doublement de leur salaire pour atteindre 12 500 rands (880€) étalé sur 3 ans, une augmentation des allocations logement, l’amélioration de la couverture maladie et la réintégration des centaines de mineurs licenciés au cours du conflit conduit par le syndicat Amcu.
Alors que les industriels laissaient le conflit s’enliser, le (...)

lire la suite de l'article
vendredi 6 décembre 2013
La vision de Nelson MANDELA toujours vivante
Nelson Mandela s’est éteint, mais son idéal s’inscrira pour toujours dans le cœur des peuples épris de justice et de liberté. Les hommages se sont multipliés à travers le monde pour l’Homme de courage, de convictions et de lucidité politique qui a réussi avec les militant(e)s de la lutte anti apartheid à poser les bases d’un Etat démocratique pour une société « arc-en-ciel », sans revanche pour les décennies de crimes. Hommages parfois hypocrites, quand ils viennent de politiciens français qui ont soutenu si (...)

lire la suite de l'article