ACCUEILL’Afrique bouge< Maroc
Dernière mise à jour :
vendredi 3 novembre 2017





   
Articles publiés dans cette rubrique
jeudi 26 octobre 2017
52ème anniversaire de l’enlèvement et de la disparition de Mehdi Ben Barka
Appel à un rassemblement le 29 octobre 2017
L’Institut Mehdi Ben Barka - Mémoire Vivante et le SNES - FSU appellent à un rassemblement à sa mémoire
Le dimanche 29 octobre 2017 à 18H00
Boulevard Saint-Germain face à la Brasserie LIPP
Métro : Saint-Germain-des-Prés ou Mabillon
52 ans après .... ❖ Pour que cessent les raisons d’Etats. ❖ Pour faire échec à l’organisation de l’oubli et de l’impunité.
Avec le soutien de : (premiers signataires) : Avec le soutien de : (premiers signataires) : Association des Marocains en France (AMF), Association (...)

lire la suite de l'article
jeudi 10 août 2017
LE MAKHZEN ASSASSINE TOUJOURS !
Rassemblement de protestation vendredi 11 août 2017 à 18h30 devant l’ambassade du Maroc
Imad Al Attabi, ce jeune sympathisant du Hirak grièvement blessé par une bombe lacrymogène fournie par la France, le 20 juillet lors d’une manifestation sévèrement réprimée par les forces de police marocaines, est décédé 8 août à Rabat. Hier encore, sa famille n’était toujours pas autorisée à voir sa dépouille.
Suite au décès du jeune homme, des manifestations se sont déroulées dans diverses villes du Maroc. Celle qui avait commencé à se constituer à Al Hoceïma a immédiatement été attaquée par les forces de police. On vu des véhicules (...)

lire la suite de l'article
mercredi 19 juillet 2017
La Coalition Marocaine des Instances des Droits Humains (CMIDH) Enquête des 6-7-8 juin 2017
Résumé du rapport de la commission d’investigations sur la situation dans la province d’Al Hoceima
Ce que Yann Arthus Bertrand n’a pas vu du ciel
Les autorités marocaines tentent de sauver la face,aidées une fois de plus par les autorités françaises au plus haut de l’Etat. Alors que les touristes arrivent la grande marche prévue demain est interdite. Elle aura lieu et sera accompagnée par un rassemblement de soutien à Paris.
Coalition Marocaine des Instances des Droits Humains (CMIDH) :
Résumé du rapport de la commission d’investigations sur la situation dans la province d’Al Hoceima 6-7-8 juin 2017 I. INTRODUCTION :
Dans le cadre de leur mission de (...)

lire la suite de l'article
mercredi 14 juin 2017
Mouvement du Rif : la trahison des clercs
Une analyse, sans pavé sur la langue, du journaliste marocain Ali Mrabet
Ali Lmrabet est un journaliste marocain, ancien grand reporter au quotidien espagnol El Mundo, avec lequel il collabore toujours. Interdit d’exercer sa profession de journaliste par le pouvoir marocain, il collabore actuellement avec des médias espagnols et francophones et prépare une thèse de doctorat sur l’histoire du Maroc.
Cet article est paru dans Middle East Eye qui a pris la précaution de préciser "Les opinions exprimées dans cet article n’engagent que leur auteur et ne reflètent pas nécessairement (...)

lire la suite de l'article
mercredi 22 février 2017
RAPPORT D’AMNESTY INTERNATIONAL 2016 Maroc/Sahara occidental
Des restrictions continuaient de peser sur la liberté d’expression, d’association et de réunion. Les autorités ont poursuivi des journalistes et dispersé par la force des manifestations. Les femmes faisaient l’objet de discriminations dans la législation et dans la pratique. La loi sanctionnait toujours pénalement les relations sexuelles consenties entre personnes de même sexe. Les tribunaux ont prononcé des condamnations à mort ; aucune exécution n’a eu lieu.
Contexte
En mars, les Nations unies ont été (...)

lire la suite de l'article
lundi 31 octobre 2016
LA COLÈRE GRONDE AU MAROC SUITE AU CRIME ODIEUX !
En annexe le communiqué de la Région Europe de la Voie Démocratique
Mohcine FIKRI avait emprunté de l’argent pour acheter et vendre du poisson à Al-Hoceima une ville côtière du Rif. Pour survivre, comme tant d’autres chômeurs, il tenait un petit étal. Le 28 octobre la police a fait détruire sa marchandise. Détruire de la nourriture est déjà en soi un crime dans un pays classé 126ème sur 176 à l’Indice de développement humain en 2015 (117ème en 2014. Mais ce crime ne suffisait pas, le policier a donné l’ordre d’actionner le broyeur de la benne à ordure où Mohcine FIKRI tentait de sauver sa (...)

lire la suite de l'article
mercredi 10 août 2016
A propos de la disparition de Rachif Rafaa
Rachid Rafaa, Marocain de 40 ans ayant fui le Maroc pour la France en 2009, a disparu dans la nuit du 26 au 27 juillet 2016 de sa résidence surveillée de Morne-Rouge, en Martinique, où il était assigné depuis mai 2014. Le Maroc avait demandé son extradition dès 2009, mais la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) s’y était opposée en 2013 au motif qu’il risquait d’être torturé dans son pays d’origine s’il y était renvoyé. D’autre part, la France lui ayant refusé le droit d’asile, il a finalement été assigné à résidence (...)

lire la suite de l'article
vendredi 8 juillet 2016
Malgré la répression la lutte continue chez Maghreb Steel
630 ouvriers en grève depuis le 19 décembre 2015 !
Maghreb Steel, entreprise marocaine leader en matière d’acier galvanisé et autres produits dérivés depuis 1975, implantée à Casablanca, salarie environ 1500 personnes. En 2012, elle produisait 2,9 tonnes d’acier. Elle exporte plus de la moitié de sa production et est sous-traitante depuis quelques mois de Renault Maroc et de PSA Espagne et Portugal.
Les salariés de Maghreb Steel dénoncent depuis le début des conditions de travail non sécurisées qui mènent à des maladies chroniques et des incapacités physiques. (...)

lire la suite de l'article
samedi 25 juin 2016
Droits de l’Homme et liberté de la presse
Conférence de presse - table ronde à l’Assemblée Nationale
Bâillonner la presse indépendante, intimider, harceler, embastiller les journalistes. Telles sont les méthodes qu’utilise le pouvoir marocain pour tenter de sauvegarder l’image que les médias complaisants occidentaux ont bâti sur le royaume. Pour maintenir à la tête du pays une monarchie qui opprime le peuple, et grossit de jour en jour la 7ème fortune du monde, estimée aujourd’hui à 5 milliards de dollars. Mais chez les journalistes, comme chez les enseignants, les personnels de santé, les étudiants etc... les (...)

lire la suite de l'article
jeudi 19 mai 2016
LUTTE CONTINUE DES PAYSANS D’IMIDER (Maroc)
Lors du récent FMAT 2016 (Forum mondial pour l’accès à la terre et aux ressources naturelles) de Valéncia, Espagne, des informations concernant des résistances de paysans des montagnes du sud-est marocain à Imider en lutte permanente depuis 2011 contre l’exploitation d’une mine d’argent appartenant au holding de la famille royale ont été partagées aux forumistes. Ci-dessus un article du journal Le Monde évoquant cette lutte. En fichier joint, le même article ainsi qu’un recensement récent des paysans criminalisés (...)

lire la suite de l'article
mercredi 27 janvier 2016
Campagne internationale de solidarité avec Wafa Charaf
Souscription pour le financement de sa
Wafa Charaf est jeune militante associative et politique marocaine emprisonnée le 27 avril 2014 à Tanger au Nord du Maroc puis condamnée le 11 août 2014 à un an de prison ferme et à 5000dh ( 500 euros) d’amende et 50 000dh (5000€) de dommages pour « mensonges et diffamation », au cours d’un procès inéquitable. Le tribunal doublera la peine de Wafa en appel, elle sera condamnée à deux ans de prison. Les amendes et dommages maintenus.
Rappelons que Wafa a été arrêtée suite à sa plainte pour enlèvement. En effet, à la (...)

lire la suite de l'article
vendredi 16 octobre 2015
Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU
LE MAROC ÉPINGLÉ A GENÈVE
Comité des Droits Economiques Sociaux et Culturels
Le Maroc a ratifié le Pacte International des Droits Economiques, Sociaux et Culturels (PIDESC) comme nombre de conventions et traités internationaux, une façon de se créer l’illusion tout en se gardant bien de les mettre en œuvre. Si les organisations qui dénoncent au Maroc et au Sahara occidental les atteintes graves aux libertés et droits individuels et collectifs, qui les entend ? Certes pas les médias occidentaux, ni les institutions européennes qui s’acoquinent avec le royaume chérifien. Ainsi la légende (...)

lire la suite de l'article
mardi 1er septembre 2015
L’opposition à la royauté marocaine bâillonnée
La Voie Démocratique empêchée de mener sa campagne électorale
Alors que les autorités françaises se félicitent « des progrès du Maroc en matière de droit de l’homme », le droit à la libre expression politique est loin d’être acquis. Preuve en est la campagne des élections locales et régionales du 4 septembre 2015. Les militant(e)s de La Voie Démocratique sont arrêté(e)s, parfois violenté(e)s quand ils distribuent leurs tracts en ville. Leurs tracts, journaux, sonorisations sont confisqués car ce parti de la gauche radicale appelle les électeurs au boycott.
Saïd Sougty représentant (...)

lire la suite de l'article
vendredi 19 juin 2015
Ali LMRABET, Marocain sans papier au Maroc ?
En grève de la faim depuis le 23 juin à Genève
Etre « sans papier » dans son propre pays, c’est ce qui risque d’arriver à Ali Lmrabet, journaliste indépendant, victime de l’arbitraire du pouvoir marocain. Il participe à Genève à la 29ème cession du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU pour y témoigner des entraves à la liberté d’expression dont la presse est l’objet dans son pays.
« J’ai été condamné en 2005 à 10 ans d’interdiction d’exercice de ma profession pour avoir écrit que les populations sahraouies vivant dans les camps de Tindouf en Algérie étaient des (...)

lire la suite de l'article
vendredi 3 avril 2015
Les autorités marocaines épinglées par le rapport de mission d’ERMDH
(Réseau Euro méditerranéen des Droits de l’Homme)
Le Réseau Euro-Méditerranéen des Droits de l’Homme (REMDH) a organisé une mission sur la situation des droits de l’Homme au Maroc et Sahara occidental qui s’est déroulée du 14 au 21 septembre 2014.L’objectif premier de cette délégation était de mener une série de rencontres avec la société civile et les autorités marocaines afin d’apprécier l’évolution de la situation des libertés publiques et individuelles au Maroc. En particulier, cette visite a été l’occasion de dresser un état des lieux des dynamiques locales avec les (...)

lire la suite de l'article
vendredi 12 décembre 2014
Solidarité avec Wafae Charaf, prisonnière politique marocaine
Table-ronde à la Mairie de Saint-Denis Samedi 13 Décembre à 14h30
L’Appel international pour la libération de Wafa Charaf organise une table ronde sur le thème :
Le Forum Mondial des Droits de l’Homme (FMDH) de Marrakech ne saurait cacher la réalité répressive au Maroc
A l’occasion de la journée internationale des droits de l’homme vous êtes conviés à une rencontre de soutien aux victimes des violations de droits humains.
Le Samedi 13 décembre 2014 à 14h30 salle du conseil municipal de la mairie de Saint Denis Mairie de St Denis2, place du caquet 93200 St DenisMetro : St (...)

lire la suite de l'article
lundi 3 novembre 2014
FORUM MONDIAL DES DROITS DE L’HOMME OU MARKETING MAROCAIN ?
Le Maroc s’est porté volontaire pour organiser le 2ème Forum mondial des Droits de l’Homme. Etait-ce pour y puiser des idées à mettre en œuvre pour tourner le dos aux vieilles pratiques de ses services de police, de l’administration pénitentiaire ou des tribunaux ou pour redorer un blason taché du sang des victimes de la répression au Maroc et au Sahara occidental ? A quelques semaines de l’évènement, c’est le flou total alors que près de 5000 participants, acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux sont (...)

lire la suite de l'article
mercredi 22 octobre 2014
Double peine en Appel pour Wafae Charaf
Un feu vert pour les enlèvements policiers
C’est lundi 20 à minuit qu’un jugement inique a été rendu après 14h d’audience par la Cour d’Appel de Tanger qui statuait sur la demande de Wafae Charaf condamnée en première instance à 1 an de prison et l’équivalent de 5000 euros de dommages à la partie civile : la police en l’occurence !
La jeune militante de La Voie démocratique, active dans le Mouvement du 20 février et à l’Association Marocaine des Droits de l’Homme a été condamnée cette fois à 2 ans de prison ferme et son camarade qui avait été relaxé en première (...)

lire la suite de l'article
mardi 21 octobre 2014
Il y a 49 ans Mehdi Ben Barka était enlevé et assassiné
Vérité et Justice pour Mehdi Ben Barka
De Paris à Gennevilliers, on n’oublie pas
Cette année de Paris à Gennevilliers, seront organisées différentes initiatives pour réclamer une fois de plus que les gouvernements marocain et français fassent enfin la lumière sur l’enlèvement criminel perpétré en toute complicité le 29 octobre 1965 devant a brasserie LIP à Paris. Maintenir le déni de vérité sur cet acte perpétré durant le règne de Hassan II, c’est accepter que se perpétuent des pratiques et des collaborations mafieuses dans les polices et services spéciaux de nos pays respectifs.
A Gennevilliers
Présentation (...)

lire la suite de l'article
jeudi 18 septembre 2014
L’ambassade du Maroc à Paris refuse de recevoir une délégation
Depuis une semaine le MRAP avait demandé une rencontre à l’ambassadeur du Maroc en France au nom des organisations et personnalités signataires de l’appel pour la libération de Wafae Charaf. Mais la délégation a trouvé porte close le Mercredi 17 avril à 17h.
La diversité de la cinquantaine de personnes présentes, illustrait bien le mouvement de solidarité internationale qui entoure la jeune femme victime de la répression policière à l’égard de tous ceux qui touchent à la’honteuse loi du profit qui règne dans la zone (...)

lire la suite de l'article
mardi 19 août 2014
Message de prison de Wafae CHARAF
Harcelée par le Makhzen marocain, elle garde la tête haute !
Traduction de l’Arabe au Français : Lettre N° 2 de la détenue politique Wafae CHARAF à ses camarades de l’intérieur de la prison civile de Tanger :
" Lettre de votre Camarade Wafae CHARAF,
Camarades,
J’appartiens aux opprimé-e-s, aux humilié-e-s et aux exploité-e-s qui subissent la détention. Mon emprisonnement est lié à ma qualité de militante de droits humains et à mon engagement politique au Parti la Voie Démocratique ainsi qu’à mon attachement à la lutte aux côtés des ouvrières et ouvriers. Cette classe ouvrière (...)

lire la suite de l'article
mardi 12 août 2014
Le Maroc interdit l’observation des procès politiques
Arrestation arbitraire de Michèle Decaster, secrétaire générale de l’AFASPA
RAPPORT DE MISSION au procès de Wafae Charaf et Boubker Khamlichi devant le Tribunal de Tanger 11 août 2014
J’ai été missionnée le 8 août 2014 par Jean-Paul Escoffier, Président de l’Association Française d’Amitié et de Solidarité avec les Peuples d’Afrique (AFASPA), pour observer le procès de Wafae Charaf, (en détention préventive) et Boubker Khamlichi. Le report du procès, initialement prévu le 4 août, et le temps libéré par les autorités marocaines depuis l’annulation de mes vacances au Sahara occidental, m’ont permis de (...)

lire la suite de l'article
jeudi 17 juillet 2014
Wafa Charaf, coupable de solidarité ouvrière !
Au Maroc l’entreprise fait sa loi
Wafa Charaf est militante du Mouvement du 20 février, membre de la jeunesse au parti La Voie Démocratique et de l’Association Marocaine des Droits de l’Homme.
Il y a deux mois la société GRIFF, installée comme tant de multinationales dans la zone franche de Tanger pour ses alléchants avantages fiscaux a licencié une dizaine d’employés membres du bureau syndical qu’ils venaient de constituer. Wafa a été très active dans le comité de soutien qui s’est constitué en solidarité avec la lutte des employés pour leur (...)

lire la suite de l'article
samedi 31 mai 2014
Observations préliminaires de Mme Navi Pillay, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, lors d’une conférence de presse à Rabat, Maroc, 29 mai 2014
"Des paroles aux actes", tel pourrait être la conclusion des observations préliminaires faites par la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme suite à sa visite au Maroc. En effet, après 5 paragraphes préliminaires de remerciement pour les conditions favorables offertes pour sa visite et reconnaissant des progrès depuis la visite il y a 13 ans de son prédécesseur, les deux tiers de ses observations sont consacrés aux promesses de réformes non réalisées (égalité des sexes, justice militaire, (...)

lire la suite de l'article
samedi 8 mars 2014
L’OMDH vole au secours du directeur général de la DST
A l’heure où se déroule le Festival "Étonnants voyageurs" à Rabat Salé, nous assistons en simultané à la représentation "Étonnants défenseurs des droits de l’Homme". Une lamentable tentative de sauvetage d’une réalité : la pratique toujours actuelle de la torture dans les institutions policières et judiciaires du Maroc. Lamentable car s’il s’agissait que d’une agence de presse on pourrait le comprendre, mais d’une organisation de défense des droits de l’homme, c’est inadmissible, d’autant qu’elle se réclame d’une (...)

lire la suite de l'article
lundi 17 février 2014
Les avocats cibles de la "Justice" marocaine
Faire taire les voix qui réclament Vérité et Justice, telle est la constante du Makhzen marocain qui attaque devant ses tribunaux aux ordres, les avocats de causes qui dépassent les "lignes rouges" fixées par le Palais. C’est ce que connaissent aujourd’hui Maître Messaoudi avocat de l’Association Marocaine des Droits de l’Homme et Maître Buttin avocat de la famille Ben Barka.
Trop insupportable pour le colonisateur qu’un avocat marocain défende des militants sahraouis pour leurs opinions politiques.
C’est (...)

lire la suite de l'article
dimanche 24 novembre 2013
Justice pour Zakaria Moumni torturé par la DST marocaine
À l’appel du champion de boxe marocain Zakaria Moumni et de sa femme, un rassemblement a été organisé le samedi 23 novembre 2013 devant l’Ambassade du Maroc à Paris. Ce rassemblement a été soutenu par plusieurs associations de défense de droits de l’Homme dont l’ASDHOM, de l’immigration marocaine ainsi que des partis politiques démocratiques marocains. Zakaria Moumni a choisi le jour où le chef d’État marocain rend visite aux USA parce qu’il a, en même temps, interpellé le président américain Barak Obama pour réclamer (...)

lire la suite de l'article
mercredi 30 octobre 2013
INTERVENTION DE LA FAMILLE DE MEHDI BEN BARKA
AU RASSEMBLEMENT DU 29 OCTOBRE 2013
La France et le Maroc restent murés dans un assourdissant silence qui les accable à propos de la disparition de Mehdi BEN BARKA. Jusqu’à quand les dirigeants français accepteront-ils de cautionner les méthodes criminelles des services secrets ? Ci-joint l’intervention de la famille Ben Barka lors du rassemblement d’hier à Paris, devant la Brasserie Lip où Mehdi Ben Barka a été enlevé le 29 octobre 1965.
Remerciements aux associations, partis qui se sont associés au SNES-FSU et à l’Institut pour appeler à ce (...)

lire la suite de l'article
mercredi 10 avril 2013
IGNORANCE OU MENSONGE ?
Déclaration du Président français en visite au Maroc
Lors de sa récente visite au Maroc le Président de la République Française a déclaré qu’il n’y avait pas eu de printemps arabe au Maroc. Ignorance ou mensonge ? Pourtant le mouvement social du printemps arabe marocain est né le 20 février 2011.
C’est en scandant « Markhzen dégage ! » que les manifestants du M 20 (Mouvement du 20 février), marchaient dans les rues d’une centaine de villes dans les premiers semaines du mouvement organisées tous les mois au niveau national et chaque semaine au niveau local. Puis (...)

lire la suite de l'article
lundi 21 janvier 2013
La colère gronde au Maroc. Le pouvoir réprime tous azimut
ATTAC MAROC dénonce l’offensive répressive généralisée
Communiqué
ATTAC MAROC dénonce l’offensive répressive généralisée
Dans ce début de l’année 2013, on assiste au Maroc à une escalade de la répression contre toutes les formes de protestations sociales.
Ceci se manifeste par des interventions sauvages contre les manifestations et sit-in, l’incarcération et les poursuites judiciaires contre des militants actifs, des intimidations de toutes sortes à leur encontre. L’Etat essaye d’instaurer un climat de terreur et de criminaliser les résistances. Parmi elles, celles du (...)

lire la suite de l'article
jeudi 23 août 2012
Museler la contestation au royaume
Le "printemps" du Maroc n’a pas les faveurs des médias français qui n’ont guère fait état des 11 jeunes victimes des violences policières de 2011 et 2012, dont une fille. Mais réprimer la contestation d’un régime despotique, sourd aux revendications de la population ne suffit pas. Bâillonner l’opposition, voilà ce que tente de perpétuer le Makhzen qui perdure, de roi en roi.
Ainsi une nouvelle fois le site internet de La Voie Démocratique a-t-il été piraté avec la mise en ligne d’une vidéo qui veut démontrer que ce (...)

lire la suite de l'article
mercredi 13 juin 2012
LES JEUNES MAROCAINS INQUIETS
Une enquête du Haut commissariat au plan (organe officiel)
La cherté de la vie, le chômage et la baisse des ressources sont les principales préoccupations des jeunes au pays du roi des pauvres. C’est ce que révèle une enquête que le HCP (Haut commissariat au plan) présentée à Rabat le 1er juin 2012.
Pour l’avenir, les principales préoccupations des jeunes marocains, âgés de 18 à 44 ans, sont la cherté de la vie (84%), le chômage (78%), et la baisse des ressources (78%).
L’enquête porte sur 5000 personnes dont 60% de citadins et 52% de femmes. Elle indique aussi que 67% de ces (...)

lire la suite de l'article
lundi 30 janvier 2012
Mouvement du 20 février au Maroc : Réprimé, mais toujours en marche !
Brisons le silence qui entoure le Maroc, solidarité avec le peuple en lutte !
VENDREDI 20 JANVIER 2012 : A Fes, Tétouan et surtout Tanger, on a crié en masse fort et haut : "dégage le pouvoir, le peuple veut la chute du pouvoir". Dans un contexte où gouvernement est d’ores et déjà décrié, 4 diplômés chômeurs se sont immolés sont dans un état grave, répression à Ben Guerrir, à Kénitra, sans oublier le procès inique de 16 jeunes chômeurs de Safi condamnés à des peines et lourdes amendes, parmi lesquels Agadil Abdeljalil, militant Attac Maroc et du Mouvement du 20Février, condamné à 4 ans de prison avec des (...)

lire la suite de l'article
jeudi 27 octobre 2011
46ème anniversaire de la disparition de Mehdi Ben Barka
L’Institut Mehdi Ben Barka - Mémoire Vivante et le SNES-FSU appellent à un rassemblement à sa mémoire :
Le Samedi 29 Octobre 2011 à 17H30
Boulevard Saint-Germain face à la Brasserie LIPP Métro : Saint-Germain-des-Prés
Pour que :
• Les raisons et les complicités d’Etats cessent d’entraver l’action de la justice
• Le combat pour la vérité et la justice renforce celui pour la démocratie
Avec le soutien de : (premiers signataires)
Association des Marocains en France (AMF), Association des Travailleurs Maghrébins de (...)

lire la suite de l'article
jeudi 20 octobre 2011
LE MOUVEMENT DU 20 FEVRIER APPELLE A MANIFESTER
Dimanche 23 octobre 2011 à 15h à Paris
De l’Esplanade des droits de l’Homme à l’Ambassade du Maroc
L’AFASPA soutient l’appel à manifester dimanche 23 octobre sur le parvis des droits de l’homme à Paris, du Mouvement du 20 Février pour les changements réclamés par le peuple marocain, et pour dénoncer la répression meurtrière à l’égard des militants, acteurs de ce grand mouvement social.
Le combat du Mouvement du 20 février pour un Maroc nouveau, un Maroc des droits de l’Homme, des libertés, de la dignité et de la justice sociale continue et ne connait pas de trêve. Depuis ses débuts en Février 2011 comme étant une forme (...)

lire la suite de l'article
mercredi 13 juillet 2011
Lettre ouverte de Khalid Jamaï à Alain Juppé
« Toléreriez-vous que votre président ne soit pas comptable de ses actes, de ses décisions, de sa politique ? »
Khalid Jamaï, doyen des journalistes marocains, est l’un des plus grands éditorialistes du pays. Révolté par le commentaire honteux du Minsitre français cautionnant la mascarade référendaire au royaume des élections truquées, il a pris sa plume pour remettre la pendule du Ministère des Affaires Etrangère à l’heure de la vérité. (caricature dans www.Bakchich.info)
Dans un communiqué en date du 2 juillet 2011, vous aviez affirmé que « Les Marocains avaient pris une décision claire et historique à l’occasion d’une campagne (...)

lire la suite de l'article
mercredi 6 juillet 2011
Les anciens détenus politiques marocains continuent la lutte
D’anciens détenus politiques marocains saisissent l’Union Européenne qui a accordé un statut avancé à leur pays alors qu’il ne respecte pas les critères sur les droits de l’homme pour cet octroi. Dans cette lettre ils expliquent comment ils continuent leur Lutte pour leur réintégration sociale après des années de détention et de tortures.
L’Union Européenne qui, selon son discours, avance que le respect des Droits Humains est un (...)

lire la suite de l'article
mardi 28 juin 2011
La double arnaque du référendum royal au Maroc
En nommant lui-même les « experts » pour l’élaboration d’un projet de réforme de la Constitution dont il a défini le cadre, le souverain marocain s’assurait qu’il n’aurait pas à s’attendre à la surprise de se voir confisquer tous les pouvoirs. Il pouvait compter sur la loyauté de ses serviteurs dont un ex-prisonnier de Hassan II, déjà à la manœuvre dans l’Instance Equité et Réconciliation, qui avait accepté de faire l’impasse sur l’identité des criminels des années de plomb et de se garder de toute protestation à propos (...)

lire la suite de l'article
samedi 4 juin 2011
Au pays de "Notre ami le Roi"
Torture et procès truqué pour Zakaria Moumni
C’est sans doute une des nombreuses illustrations "des progrès" du Maroc dans le respect des droits de l’homme qu’a vécu le champion du monde 1999 de boxe "light contact". Zakaria Moumni a disparu le 27 septembre 2010, à l’aéroport de Casablanca, enlevé par des policiers qui l’on conduit les yeux bandés au centre de torture de Témara où il subira les pires sévices. Sous la torture et les yeux toujours bandés, Zakaria a signé des documents qui vont le faire condamner dans un procès expéditif, tenu le jeudi 30 (...)

lire la suite de l'article
mardi 31 mai 2011
LE POUVOIR MAROCAIN NE TOLERE PAS LA CONTESTATION
Témoignage d’une répression occultée des médias français
Envoyés spéciaux, micros et caméras sont braqués sur les frappes de l’OTAN(très chirurgicales car on n’annonce aucune victime ???),sur les répressions assassines des régimes syriens et yéménites, il n’en est pas de même sur celles qui se produisent au Maroc pour la troisième fois consécutives. Un voile pudique est entretenu en France, amitié franco-marocaines oblige. Les forces de police ont empêché que le rassemblement ait lieu devant le Parlement à Rabat. Les policiers en moto, armés de matraques ont foncé sur les milliers (...)

lire la suite de l'article
jeudi 28 avril 2011
L’Association Marocaine des droits de l’homme refuse de cautionner
Beaucoup de bruit pour rien ou si peu. C’est ce que l’on peut dire de l’annonce à grand renfort médiatique par les autorités marocaines de l’installation du Conseil National pour les Droits de l’Homme. Si certaines organisations de défense des droits de l’homme ont accepté d’y participer, l’AMDH a pour sa part refusé. Elle s’en est expliquée.
Association Marocaine des Droits Humains
Bureau Central
COMMUNIQUE
Le Bureau Central de l’association marocaine des droits humains (AMDH) considère le conseil (...)

lire la suite de l'article
lundi 28 mars 2011
Diplomatie française : encore une bavure !
L’ambassade française au secours du Makhzen
Qui prétendra que la France n’est pas soucieuse d’apporter son "aide"aux mouvements sociaux qui naissent en Afrique ? Ces gens qui sont à peine "entrés dans l’histoire" ont besoin d’être guidés pour ne pas aller trop vite et trop loin. Tunisie, Egypte, Libye... "Non pas le Maroc" ! Avec cette informations révélée par le journal marocain "Akhbar Al youn", on comprend mieux la discrétion des médias français sur les réalités des manifestations contre la politique marocaine.
Selon le journal "Akhbar Al youm" du 23 (...)

lire la suite de l'article
lundi 21 mars 2011
MANIFESTATIONS AU MAROC : Caméras et micros français en berne ?
Motus et bouches cousues
France Inter, RFI... ont annoncé que les manifestations du 20 mars s’étaient déroulées dans le calme, que des milliers de Marocains étaient descendus dans la rue. Traduction : cette fois la police n’a pas chargé, mais combien étaient-ils, dans combien de villes des rassemblements ont été dénombrés ??? l’auditeur n’en saura pas plus. D’après les milieux militants les manifestations de Casablanca et Tanger ont rassemblé l’une comme l’autre 50000 personnes. Il y en avait 30000 à Rabat et c’est dans une soixantaine de (...)

lire la suite de l'article
jeudi 24 février 2011
ASSOURDISSANT SILENCE SUR LA REPRESSION AU MAROC !
Jusqu’à quand les chaînes télé, les radios et les journaux français vont-il faire l’impasse sur la répression et les arrestations qui se produisent dans d’innombrables villes marocaines ??? Ce n’est pas en s’épargnant d’en parler qu’on calmera la révolte d’un peuple écrasé par une monarchie qui use et abuse de son tentaculaire Makhzen et de ses divers corps de police et gendarmerie. Depuis dimanche 20 février les manifestations ont embrasé plus d’une dizaine de villes marocaines alors que les médias nationaux n’en (...)

lire la suite de l'article
mercredi 12 mai 2010
Matraques et tir à balles réelles contre les mineurs de l’Office Chérifien des Phosphates
Rassemblement de soutien : Lundi 17 mai 2010 à 18h à Paris devant le siège de l’OCP
En juillet 2009, SMESI-Régie, filiale de l’ Office Chérifien des Phosphates (OCP), propriété de l’ Etat marocain, a procédé au licenciement de 850 ouvriers de façon abusive et en violation flagrante du code du travail, pour avoir osé créer une section syndicale au sein de l’entreprise.
Déterminés, les 850 ouvriers licenciés décident de résister et passent à l’action. Après plusieurs marches de protestation à Khouribga, des sit-in devant le siège de l’OCP à Casablanca, le Ministère de l’ Energie et des Mines et le parlement à (...)

lire la suite de l'article
samedi 3 octobre 2009
Affaire Ben Barka : encore une dérobade devant la nécessité de vérité !
Les mandats d’arrêts signés par le juge français Patrick Ramaël étaient bloqués depuis le 18 octobre 2007, aucune suite n’y était donnée. L’espoir était permis quand il y a quelques jours Interpol les a diffusés. Ils visent le général Hosni Benslimane, chef de la gendarmerie royale marocaine, le général Abdelhak Kadiri, ancien patron de la Direction générale des Etudes et de la Documentation (DGED, renseignements militaires), Miloud Tounsi, alias Larbi Chtouki, un membre présumé du commando marocain qui a enlevé le (...)

lire la suite de l'article
mercredi 24 juin 2009
AU MAROC ON BAILLONNE, ON REPRIME L’OPPOSITION DEMOCRATIQUE
Un appel a été lancé par plusieurs organisations pour un rassemblement VENDREDI 26 JUIN 2009 à 17h devant l’ambassade du Maroc 5, rue le TASSE Paris 16 ’métro Trocadéro) Pour demander : la libération de tous les prisonniers politiques au Maroc et l’arrêt des poursuites contre les 7 militants et responsables de la Voie Démocratique
pour demander la libération
Sous des arguments fallacieux plusieurs détenus politiques croupissent actuellement dans les prisons marocaines. C’est le cas de Chakib EL KHAYARI (...)

lire la suite de l'article
jeudi 2 avril 2009
Enquêtes sur l’enlèvement de Ben Barka
LE MAROC DÉBOUTÉ
Miloud Tounzi, recherché par la justice française dans l’affaire Ben Barka, a été débouté suite aux poursuites qu’il a intentées contre Joseph Tual, journaliste à France 3, et Le Journal hebdomadaire pour "injures publiques"
Enquêtes sur l’enlèvement de Ben Barka. LE MAROC DÉBOUTÉ
Miloud Tounzi, recherché par la justice française dans l’affaire Ben Barka, a été débouté suite aux poursuites qu’il a intentées contre Joseph Tual, journaliste à France 3, et Le Journal hebdomadaire pour "injures publiques"
Miloud Tounzi, alias Larbi Chtouki, est l’un des cinq Marocains avec le Général Hosni Benslimane, chef de la gendarmerie royale, à être visé depuis 2007 par un mandat d’arrêt international pour un enlèvement auquel il nie avoir participé : (...)

lire la suite de l'article
dimanche 7 décembre 2008
UNE GREVE DE LA FAIM POUR LE DROIT DE TRAVAILLER
Au siège d’ATTAC à Rabat
Depuis le 27 novembre dernier, 3 femmes et 1 homme, membres de l’association marocaine des diplômés chômeurs ont entamé grève de la faim. Ces jeunes protestent sous cette forme risquée pour leur vie pour exiger le respect de leur droit au travail. Tous ont des diplômes depuis plus de 10 ans, tous sont chômeurs à l’instar d’autres au royaume du Maroc. Khadija Sandadi est la seconde d’entre eux à avoir perdu conscience le 6 décembre dans la soirée, elle a été transférée à l’hôpital Moulay Youssef.
Les grévistes de la faim sont : (...)

lire la suite de l'article
vendredi 31 octobre 2008
VIOLENTS AFFRONTEMENTS A ASSA (sud du Maroc)
Lundi 27 ocotbre, la police marocaine a réprimé violemment une manifestation de jeunes sahraouis qui protestaient à propos de l’indifférence des autorités marocaines à l’égard de leurs revendications pour de meilleures conditions de vie et réclamaient la tenue du référendum d’autodétermination. La population sahraouie de la ville est venue rejoindre les jeunes en brandissant des drapeaux de la RASD et en scandant des slogans exigeant la fin de l’occupation de leur pays et la libération des prisonniers politiques (...)

lire la suite de l'article
mardi 10 juin 2008
LA REPRESSION POLICIERE RESTE L’OUTIL DU DIALOGUE SOCIAL DE LA MONARCHIE MAROCAINE
Le 30 mai 2008 à SIDI IFNI (situé à 200 km au sud-ouest d’Agadir)une manifestation a rassemblé 4000 personnesles dont les jeunes chômeurs de la ville qui ont bloqué le port de cette ville pour réclamer du travail et pour dénoncer la marginalisation socio-économique dont souffre la région.
Cette ville était sous occupation espagnole jusqu’à 1969 (elle compte une majorité de familles sahraouies sur ses 18000 habitants). Depuis cette époque, les autorités marocaines n’ont rien changé à ce que les espagnols ont laissé ; une (...)

lire la suite de l'article
dimanche 17 juin 2007
Maroc : retour aux années de plomb ?
Le Markhzen réprime dans les sang des militants progressites à Rabat
Ce vendredi 15 Juin était une journée nationale de solidarité dans tout le Maroc avec les victimes de la manifestation du 1er Mai (dont les arrestations et condamnations ont été relatéés dans une précédente info sur ce site). Les rassemblements étaient interdits à Agadir (où la banderole a été arrachée) à Tiznit, Tanger et Rachida. A Rabat, les participants au sit-in ont été sauvagement agressés.
Les témoins ont rapporté que « plusieurs militants ont été hospitalisés dont Amine Abdelhamid (sauvagement tiré dans le sol et tabassé (...)

lire la suite de l'article
jeudi 10 mai 2007
Police et Justice marocaines célèbrent le 1er Mai à leur manière
Deux militants syndicalistes et de défense des droits humains arrêtés dans les locaux du syndicat UMT d’Agadir à l’issue de la manifestation du 1er Mai 2007. Ils ont été condamnés le 9 Mai à 2 ans de prison ferme et 10 000 dhs d’amende.
Les militants Abderrahim KARRAD, ouvrier agricole, membre du Bureau National du Syndicat National des Ouvriers Agricoles affilié à la Fédération Nationale du Secteur Agricole/UMT et Mahdi BARBOUCHI, étudiant, membre de l’AMDH, ont été interpellés le 1er Mai après la manifestation (...)

lire la suite de l'article
dimanche 11 février 2007
41 ARTISTES INTERROGENT SUR LA DISPARITION DE MEHDI BEN BARKA
Exposition-manifeste sur la disparition à l’Entrepôt à Paris
40 Tableaux, sculptures, photographies et une composition musicale en hommage au militant marocain. "Quand les mots anciens ne se forment plus sur la langue, les mélodies nouvelles surgissent du coeur et là où les vieilles pistes ont disparu, un nouveau pays se révèle avec ses merveilles" Ian Sutherland peintre irlandais. "..."sa sérénité, sa résistance annonçaient de belles tempêtes" Ismaïl Yildirim
Le 29 octobre 1965 à Paris devant la brasserie Lip le militant antimpérialiste, initiateur de la tricontinentale (...)

lire la suite de l'article
mardi 5 décembre 2006
VERITE ET JUSTICE pour les victimes du régime marocain
Ce dimanche 10 décembre 2006 les militants de l’AMF, l’ATMF, l’ASDHOM, l’APADM, l’Institut MEHDI BEN BARK et le FMVJ-France organisaient un rassemblement à l’occasion de la Journée Internationale des droits de l’Homme pour protester contre l’impunité des bourreaux responsables des exactions durant "les années de plomb" du régime d’Hassan II.
L’AFASPA s’est joint à cette initiative ainsi que le co-président et des militants du CORELSO. Les victimes marocaines et sahraouies et les familles de ceux qui ont (...)

lire la suite de l'article