ACCUEILL’Afrique bouge< Maroc
Dernière mise à jour :
mardi 30 juin 2020





   
APPEL AUX AUTORITES MAROCAINES
Maroc : Nouvelle trouvaille dans la fabrication des procès politiques
vendredi 5 juin 2020
Des organisations des droits humains, de l’immigration et des partis politiques interpellent les autorités marocaines

Vendredi 22 mai, quinze agents policiers en civil ont procédé à l’arrestation du journaliste marocain Soulaiman Raissouni, rédacteur en chef du quotidien arabophone Akhbar el- Yaoum. Cette arrestation, pour le moins spectaculaire et humiliante, s’est déroulée devant son domicile à Casablanca en présence d’un « journaliste » qui l’a filmée et aussitôt diffusée sur son média électronique Chouf-TV, réputé pour être proche des services de renseignements marocains.

Après sa garde à vue, Raissouni a été présenté, lundi 25 mai, devant le procureur général près la cour d’appel de Casablanca qui a ouvert une enquête préliminaire sur la base d’une publication sur la page facebook d’une personne se faisant appeler Adam Mohamed qui se dit avoir été victime en 2018 de viol sans préciser le nom de son présumé violeur.

Présenté dans la foulée devant un juge d’instruction, Raissouni va être mis en examen pour « viol avec violence et séquestration » et placé en détention provisoire à la prison civile d’Oukacha. Une première audience de son procès est fixée au 11 juin prochain.

Cette arrestation traumatisante et humiliante nous interpelle à plusieurs titres et nous amène à nous poser les interrogations suivantes :

-  Raissouni serait-il un dangereux criminel pour que la police judiciaire ait besoin de tant d’agents pour l’arrêter ? Pourquoi ne lui a-t-on pas envoyé tout simplement une convocation à se présenter ?

-  Comment expliquer la présence du média Chouf-TV qui a enregistré et diffusé une partie de l’arrestation sachant que ce même média avait, quelques jours auparavant, annoncé l’imminence de cette arrestation alors que l’enquête judiciaire préliminaire n’avait pas encore commencé ?

-  Pourquoi le maintenir en détention alors qu’il présente toutes les garanties requises pour se présenter à son procès ?

-  Que signifie-t-il le fait que ce soit le parquet général de Casablanca qui se charge de ce dossier alors que la personne, présumée victime, réside à Marrakech et n’avait pas déposé plainte nominative contre Raissouni ?

-  Pourquoi la justice marocaine ne s’est-elle pas penchée sur des cas de harcèlement sexuel relatés de la même façon sur les réseaux sociaux ?

Cette affaire ubuesque a donné lieu, des jours durant, avant l’arrestation, à une déferlante condamnable sur les sites affidés au pouvoir de messages d’intimidation et de menaces à l’encontre du journaliste Soulaiman Raissouni. Messages qui se poursuivent actuellement à l’encontre de quelques défenseur-e-s des droits humains, comme l’historien Maâti Monjib, qui ont constitué un comité pour le soutenir.

Nous condamnons tout autant la déferlante sur les réseaux sociaux d’attaques haineuses, blessantes et humiliantes à l’encontre d’Adam Mohamed, la personne présumée victime, qui a ouvertement déclaré son homosexualité.

Nous nous interrogeons sur les motivations de cette arrestation. Les éléments dont nous disposons laissent à penser qu’elle est arbitraire et qu’elle constitue pour les autorités marocaines une tentative de se venger d’une plume qui ne courbe pas l’échine, connue pour ses publications critiques et de lui faire payer notamment ses derniers articles concernant la gestion sécuritaire désastreuse de la pandémie de Covid-19.

Nous, organisations signataires, indignées et scandalisées par cette arrestation, demandons aux autorités marocaines de :

-  Libérer immédiatement le journaliste Soulaiman Raissouni pour lui permettre de préparer son procès

-  Garantir un procès équitable tout en respectant la présomption d’innocence comme le stipule l’article 23 de la constitution marocaine

-  Faire cesser les calomnies, les menaces et les attaques proférées par les organes de presse proches des services sécuritaires contre les journalistes et les défenseur-e-s des droits humains et de se conformer à l’article 25 de la constitution qui garantit la liberté d’expression et d’opinion

-  Cesser d’instrumentaliser la communauté LGBT+ et respecter les libertés individuelles telles qu’elles sont inscrites dans les conventions internationales tout en abrogeant l’article 489 du code pénal qui criminalise l’homosexualité.

Premiers signataires :

1- Association de Défense des Droits de l’Homme au Maroc (ASDHOM)

2- Association des Marocains en France (AMF)

3- Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF)

4- Association Marocaine des Droits Humains-Paris/Ile-de-France (AMDHParis/IDF)

5- Forum Marocain pour la Vérité et la Justice (FMVJ-France)

6- Comité pour le Respect des Libertés et Droits de l’Homme en Tunisie (CRLDHT)

7- Association des Marocains de Belgique pour la Défense des Droits de l’Homme (AMBDH)

8- Association Justice et Liberté au Maroc (AJLM)

9- Organisation pour le Libertés d’Information et d’Expression (OLIE-Maroc)

10- Alliance Internationale pour la Défense des Droits et des Libertés (AIDLFrance)

11- Association des Familles des Prisonniers et Disparus Sahraouis (AFAPREDESA)

12- Association Femmes Plurielles

13- Parti de l’Avant-garde Démocratique Socialiste (PADS-Fédération d’Europe)

14- Parti de la Voie Démocratique (VD-Europe)

15- Pour une Ecologie Populaire et Sociale (PEPS)

16- Parti Communiste Français (PCF)

17- L’Association Française d’Amitié et de Solidarité avec les Peuples d’Afrique (AFASPA)

Dans la rubrique :
  1. VERITE ET JUSTICE pour les victimes du régime marocain
    5 décembre 2006

  2. 41 ARTISTES INTERROGENT SUR LA DISPARITION DE MEHDI BEN BARKA
    11 février 2007

  3. Police et Justice marocaines célèbrent le 1er Mai à leur manière
    10 mai 2007

  4. Maroc : retour aux années de plomb ?
    17 juin 2007

  5. LA REPRESSION POLICIERE RESTE L’OUTIL DU DIALOGUE SOCIAL DE LA MONARCHIE MAROCAINE
    10 juin 2008

  6. VIOLENTS AFFRONTEMENTS A ASSA (sud du Maroc)
    31 octobre 2008

  7. UNE GREVE DE LA FAIM POUR LE DROIT DE TRAVAILLER
    7 décembre 2008

  8. LE MAROC DÉBOUTÉ
    2 avril 2009

  9. AU MAROC ON BAILLONNE, ON REPRIME L’OPPOSITION DEMOCRATIQUE
    24 juin 2009

  10. Affaire Ben Barka : encore une dérobade devant la nécessité de vérité !
    3 octobre 2009

  11. Matraques et tir à balles réelles contre les mineurs de l’Office Chérifien des Phosphates
    12 mai 2010

  12. ASSOURDISSANT SILENCE SUR LA REPRESSION AU MAROC !
    24 février 2011

  13. MANIFESTATIONS AU MAROC : Caméras et micros français en berne ?
    21 mars 2011

  14. Diplomatie française : encore une bavure !
    28 mars 2011

  15. L’Association Marocaine des droits de l’homme refuse de cautionner
    28 avril 2011

  16. LE POUVOIR MAROCAIN NE TOLERE PAS LA CONTESTATION
    31 mai 2011

  17. Torture et procès truqué pour Zakaria Moumni
    4 juin 2011

  18. La double arnaque du référendum royal au Maroc
    28 juin 2011

  19. Les anciens détenus politiques marocains continuent la lutte
    6 juillet 2011

  20. Lettre ouverte de Khalid Jamaï à Alain Juppé
    13 juillet 2011

  21. Dimanche 23 octobre 2011 à 15h à Paris
    20 octobre 2011

  22. 46ème anniversaire de la disparition de Mehdi Ben Barka
    27 octobre 2011

  23. Mouvement du 20 février au Maroc : Réprimé, mais toujours en marche !
    30 janvier 2012

  24. LES JEUNES MAROCAINS INQUIETS
    13 juin 2012

  25. Museler la contestation au royaume
    23 août 2012

  26. ATTAC MAROC dénonce l’offensive répressive généralisée
    21 janvier 2013

  27. IGNORANCE OU MENSONGE ?
    10 avril 2013

  28. INTERVENTION DE LA FAMILLE DE MEHDI BEN BARKA
    30 octobre 2013

  29. Justice pour Zakaria Moumni torturé par la DST marocaine
    24 novembre 2013

  30. Les avocats cibles de la "Justice" marocaine
    17 février 2014

  31. L’OMDH vole au secours du directeur général de la DST
    8 mars 2014

  32. Observations préliminaires de Mme Navi Pillay, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, lors d’une conférence de presse à Rabat, Maroc, 29 mai 2014
    31 mai 2014

  33. Wafa Charaf, coupable de solidarité ouvrière !
    17 juillet 2014

  34. Arrestation arbitraire de Michèle Decaster, secrétaire générale de l’AFASPA
    12 août 2014

  35. Message de prison de Wafae CHARAF
    19 août 2014

  36. L’ambassade du Maroc à Paris refuse de recevoir une délégation
    18 septembre 2014

  37. Vérité et Justice pour Mehdi Ben Barka
    21 octobre 2014

  38. Double peine en Appel pour Wafae Charaf
    22 octobre 2014

  39. FORUM MONDIAL DES DROITS DE L’HOMME OU MARKETING MAROCAIN ?
    3 novembre 2014

  40. Solidarité avec Wafae Charaf, prisonnière politique marocaine
    12 décembre 2014

  41. Les autorités marocaines épinglées par le rapport de mission d’ERMDH
    3 avril 2015

  42. Ali LMRABET, Marocain sans papier au Maroc ?
    19 juin 2015

  43. La Voie Démocratique empêchée de mener sa campagne électorale
    1er septembre 2015

  44. LE MAROC ÉPINGLÉ A GENÈVE
    16 octobre 2015

  45. Campagne internationale de solidarité avec Wafa Charaf
    27 janvier 2016

  46. LUTTE CONTINUE DES PAYSANS D’IMIDER (Maroc)
    19 mai 2016

  47. Droits de l’Homme et liberté de la presse
    25 juin 2016

  48. Malgré la répression la lutte continue chez Maghreb Steel
    8 juillet 2016

  49. A propos de la disparition de Rachif Rafaa
    10 août 2016

  50. LA COLÈRE GRONDE AU MAROC SUITE AU CRIME ODIEUX !
    31 octobre 2016

  51. RAPPORT D’AMNESTY INTERNATIONAL 2016 Maroc/Sahara occidental
    22 février 2017

  52. Mouvement du Rif : la trahison des clercs
    14 juin 2017

  53. Résumé du rapport de la commission d’investigations sur la situation dans la province d’Al Hoceima
    19 juillet 2017

  54. LE MAKHZEN ASSASSINE TOUJOURS !
    10 août 2017

  55. 52ème anniversaire de l’enlèvement et de la disparition de Mehdi Ben Barka
    26 octobre 2017

  56. Attaques croissantes contre des associations des droits humains progressivement muselées
    25 janvier 2018

  57. La République française récompense un tortionnaire pour ses « loyaux services »
    28 juin 2018

  58. Ce que cache le bruit autour de la grâce royale de 188 prisonniers du Hirak
    26 août 2018

  59. Rassemblement à la mémoire de Medhi Ben Barka
    26 octobre 2018

  60. Manifestation se solidarité devant l’ambassade de France à Rabat
    6 février 2019

  61. Quand le Roi du Maroc fait sa loi en France
    17 février 2019

  62. PLAINTES DE L’ANCIEN AGENT MAROCAIN MILOUD TOUNZI (alias CHTOUKI)
    23 mars 2019

  63. L’obsession du régime marocain, encore et toujours
    4 juillet 2019

  64. VERITE ET JUSTICE POUR MEHDI BEN BARKA
    29 octobre 2019

  65. Mohamed 6 gracie un criminel qui a coupé la main d’une femme
    12 avril 2020

  66. Maroc : Nouvelle trouvaille dans la fabrication des procès politiques
    5 juin 2020