ACCUEILL’Afrique bouge< Burkina Faso
Dernière mise à jour :
samedi 24 juin 2017





   
Contre l’impunité de l’assassinat de Norbert Zongo et de ses trois compagnons
lundi 18 décembre 2006
L’AFASPA s’adresse au Président Blaise Compaoré pour la vérité et la justice sur les assassinats politiques au Burkina Faso.

Monsieur le Président,

L’Afaspa souscrit à la demande des démocrates burkinabés et des défenseurs des droits humains dans le monde qui exigent que la vérité soit faite sur le meurtre de Norbert Zongo, journaliste et directeur de l’hebdomadaire l’Indépendant le 13 décembre 1998 et de trois de ses compagnons.

La crédibilité de la justice burkinabée est lourdement mise en cause depuis le non-lieu du principal inculpé de ces assassinats prononcé en juillet 2006. Le seul but de cette manœuvre est de mettre à l’abri des poursuites les commanditaires de cette atteinte à la vie d’hommes épris de justice sociale et particulièrement de celui qui informait et défendait ses compatriotes.

Le 13 décembre dernier la population et particulièrement les jeunes ont exigé une fois de plus la vérité. Vous vous devez de reprendre l’enquête en donnant les moyens à la justice d’aller jusqu’au bout de son travail pour faire la lumière sur cette sombre affaire avec la condamnation des responsables à quelque niveau qu’ils soient. Il s’agit là du simple respect de la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples ratifié par le Burkina Faso.

Recevez, Monsieur le Président, l’expression de mes sincères salutations.

Jean Paul ESCOFFIER Président