ACCUEILSahara Occidental> Les actions de solidarité avec le peuple sahraoui
Dernière mise à jour :
mercredi 22 février 2017





   
Appel de la Marche Mondiale des Femmes
18 Février, Journée Internationale de Solidarité avec les Femmes Sahraouies
Aux militantes et amies de la Marche Mondiale des Femmes
jeudi 18 février 2016
Cette année 2016, nous célébrons le 40éme anniversaire de la République Arabe Sahraouie Démocratique. En dépit des années qui se sont écoulées, son peuple est encore divisé par un mur de près de 3km de long, entouré par les mines terrestres. Le peuple sahraoui souffre toujours, avec l’occupation, d’abus et de violations des Droits Humaines par les forces marocaines.

Au cours de la 9ème Réunion Internationale de la Marche Mondiale des Femmes, nous avons commencé une discussion politique au sujet de la Journée internationale pour le soutien des femmes sahraouies. Ce débat a été conclu avec la décision prise par le Comité International que le 18 Février de chaque année, nous allons célébrer notre journée de solidarité en faveur de la lutte de nos sœurs au Sahara Occidental.

Aujourd’hui, nous pensons à Chaiaa, une infirmière enceinte, qui a été tué dans le Camp Umdreiga (1976) dans un attentat cruel par les forces d’occupation du Maroc quand elle aidait les blessés qui ont essayé de fuir l’occupation brutale de leurs terres. Aujourd’hui, de l’Asie aux Amériques, en passant par l’Afrique et l’Europe, nous élevons nos voix pour être solidaires avec les femmes sahraouies qui luttent toujours pour leur liberté et à l’autodétermination dans le territoire du Sahara Occidental occupé, dans les camps de réfugiés et dans le Diaspora. Nous sommes avec vous, sœurs !

La Marche Mondiale des Femmes fait appel pour : · Que toutes les nations s’engagent fortement pour la défense de la cause sahraouie et reconnaissent le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui et de la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD).

· Tenir le plus tôt possible le référendum sur l’avenir du territoire occupé du Sahara occidental, conformément aux accords signés en 1991 (Résolution n ° 690) de l’Organisation des Nations Unies (ONU).

· Que le gouvernement marocain libère les prisonniers politiques sahraouis, arrête le pillage des ressources naturelles du Sahara Occidental et mette en œuvre le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui.

· Que l’Union africaine joue un rôle actif et proactif, ensemble avec les Nations Unies, pour mettre fin immédiatement á l’occupation et aux violations persistantes des droits de l’homme.

Sœurs, tant que toutes les femmes ne se seront pas libres, nous resterons en marche