ACCUEILSahara Occidental> Actualité du Sahara Occidental
Dernière mise à jour :
lundi 22 mai 2017





   
L’ONU discrédité à achever les décolonisations
Nouvelle provocation du Conseil de sécurité au peuple sahraoui
jeudi 30 avril 2015
Il y a 24 ans que l’ONU promet au peuple du Sahara occidental qu’il va enfin accéder au droit imprescriptible et inaliénable à l’autodétermination. 24 ans de souffrances supplémentaires pour celles et ceux qui vivent en territoire occupé et d’exil pour celles et ceux qui ont fui la barbarie de l’armée marocaine pour se réfugier en Algérie ou qui y sont nés. 24 ans que le Maroc, l’Espagne et des multinationales exploitent les richesses d’un territoire non autonome en toute illégalité. Et ça devrait durer encore un an selon la dernière résolution du Conseil de Sécurité au sein duquel la France soutient le refus du Maroc à ce que la mission des Nations unies soit dotée d’un mandat pour la surveillance des droits de l’Homme. Depuis 24 ans l’armée populaire sahraouie respecte le cessez-le-feu, depuis 10 ans, et bien que pacifique, l’Intifada est durement réprimée en territoire occupé. Combien de temps cette fausse paix qui convient au colonisateur va-t-elle durer ?

Analyse de Malainin Mohamed Lakhal, journaliste freelance

Vraisemblablement, cette résolution prorogeant le mandat de la MINURSO jusqu’au 30 Avril 2016 a été rédigée par le soi-disant groupe des amis du Sahara Occidental (États-Unis, la France, l’Espagne, la Grande-Bretagne et la Russie).

Ce texte n’a rien apporté de ce qui était attendu, en particulier par les Etats Africains et d’autres pays tels que le Venezuela ainsi que plusieurs organisations internationales et régionales inquiets par la situation dangereuse des populations et par la possible reprise de la guerre dans la région.

En effet, cette nouvelle résolution n’a rien de nouveau sauf sa date d’adoption. Elle reprend à la lettre la résolution de 2014. Ce qui représente un échec pour ceux qui s’attendaient à une prise de responsabilité de la part du Conseil.

Après l’adoption, le représentant de la Malaisie, pays membre non-permanent du Conseil, s’est plaint dans son discours d’explication de vote, de ce qu’il a décrit comme « un manque de transparence dans les négociations sur la résolution ». En d’autres termes, l’absence de consultations par les cinq Membre permanents avec les autres membres du Conseil de sécurité.

Il convient d’indiquer que le projet a d’abord été examiné par le Groupe des « Amis » du Sahara Occidental avant d’être simplement communiqué aux autres membres du Conseil de sécurité, qui se sont tous plaints de cette méthode de travail et de l’indifférence illustrée par les cinq membres permanents à l’égard de leurs propositions et recommandations qu’ils souhaitaient voir refléter dans ce texte.

Coup de force

Les délégués africains se sont même plaint du fait que l’Afrique ne soit pas représentée dans le groupe des « Amis » du Sahara occidental, ce qui est étrange et inacceptable.

Dans sa déclaration d’explication de vote, le représentant du Venezuela a déclaré que la surveillance des droits de l’homme aurait dû être incluse dans le mandat de la MINURSO, et que l’Union africaine aurait dû être autorisée à s’adresser au Conseil dans une réunion spéciale avant le vote de la résolution.

Le Venezuela a exprimé « certaines préoccupations sur la procédure utilisée dans la rédaction de la résolution que nous avons adoptée. On nous présente un texte qui a déjà été accepté par le Groupe des Amis du Sahara occidental, qui ne traitait pas les préoccupations légitimes et les propositions qui ont été faites part de nombreux pays intéressés à cette question, le Venezuela y inclus. Ces propositions visaient à renforcer le rôle de la MINURSO et promouvoir et protéger les droits humains de la population du Sahara occidental, en tenant compte des recommandations formulées par le Secrétaire général dans son rapport, et la nature de toutes les missions de l’ONU. Il est nécessaire, ensuite, que les négociations futures qui traitent la question voit une amélioration dans les méthodes de travail dans le but d’aider à parvenir à un large débat qui est inclusif et transparent ».

L’Angola, citant le Tchad et le Nigeria, a pour sa part indiqué que « les trois Etats membres africains du Conseil de sécurité ont, d’abord, voté en faveur du projet de résolution car convaincus que le Conseil de sécurité est vraiment engagé pour l’autodétermination du peuple du Sahara occidental. Deuxièmement, le Conseil de sécurité est déterminé à mettre fin à l’impasse actuelle et à la réalisation de progrès vers une solution politique. Troisièmement, le Conseil de sécurité reconnaît que la réalisation d’une solution politique pourrait contribuer à la stabilité et la sécurité dans la région du Sahel. Et quatrièmement, le Conseil de sécurité encourage les parties à démontrer davantage de volonté politique pour trouver une solution afin de poursuivre le processus de négociation, et reconnaît que la consolidation du statuquo est inacceptable comme indiqué par d’autres orateurs ce matin. »

Il convient de rappeler que l’Union africaine avait formellement demandé au Conseil de sécurité de permettre au Président Joaquim Chissano, l’Envoyé spécial de l’UA pour le Sahara occidental, d’exposer aux membres du Conseil la position de l’UA sur la question.

Le Maroc et ses alliés avaient refusé cette demande. Le Maroc a en outre exprimé son rejet catégorique de toute sorte de participation de l’Union africaine dans les efforts internationaux visant à trouver une solution au conflit.

Le représentant du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilal, a simplement dénommé l’Union africaine de « toxique » sur cette question, en disant que, ayant pris sa décision, l’UA ne devrait pas s’adresser au Conseil.

Le Représentant français à cette réunion, a déclaré que la résolution a donné « l’impulsion nécessaire au processus politique » au Sahara occidental, en impasse pendant l’année écoulée, selon lui. Pourtant, il a reflété la position déshonorante de son pays en faveur de la continuité de la colonisation du Sahara Occidental, réitérant le soutien traditionnel français à la proposition marocaine d’autonomie pour le Sahara Occidental, ce qui est contradictoire avec la doctrine de la décolonisation de l’ONU.

L’obstacle français

Le Maroc et la France rejettent tous les appels internationaux pour inclure un mandat de surveillance des droits de l’homme dans la mission de la MINURSO.

L’Union africaine a récemment appelé à ce que la MINURSO soit dotée d’un mandat pour la surveillance des droits de l’homme, à l’instar de toutes les missions de maintien de la paix des Nations unies, mais la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU a une nouvelle fois ignoré cet appel.

L’UA a également voulu que la résolution indique explicitement que la mission principale de la MINURSO est d’organiser un référendum, ce qui est clairement indiqué dans le nom même de cette instance (Mission des Nations Unies pour le Référendum au Sahara-Occidental MIUNRSO). La France et le Maroc essayent d’insinuer que sa mission est simplement le maintien du cessez-le-feu.

De son côté, le Représentant du Polisario à l’ONU, Ahmed Boukhari, a publié une déclaration se félicitant du soutien de l’Union africaine a la position sahraouie mais déplorant « la position de la France, qui reste le principal obstacle à une paix juste et durable au Sahara occidental. »

La nouvelle résolution du Conseil de sécurité est catastrophique, vu les frustrations qu’elle va semer partout dans la région, notamment au sein des populations sahraouies.

La question qui se pose est la suivante : est-ce que le Conseil de sécurité veut pousser les sahraouis à reprendre la lutte armée et plonger le Maghreb dans une crise similaire à celle du Moyen-Orient ?

Malainin Mohamed Lakhal

30 avril 2015

Dans la rubrique :
  1. Visite royale en terre colonisée
    3 avril 2006

  2. UN AN DE REPRESSION CONTINUE
    5 juin 2006

  3. AMINATOU HAIDAR EN VISITE AU PARLEMENT EUROPEEN
    5 juin 2006

  4. GREVE DE LA FAIM A LA PRISON D’EL AAIUN DEPUIS LE 4 SEPTEMBRE
    13 septembre 2006

  5. Débat à la Fête de l’Humanité
    14 septembre 2006

  6. Cyber-café : lieu de prédilection pour l’arrestation des sahraouis
    18 septembre 2006

  7. Le Maroc essuie un échec cuisant au sommet du Mouvement des Non-alignés
    19 septembre 2006

  8. Etat de santé très alarmant pour des grèvistes de la faim
    25 septembre 2006

  9. AMINATOU HAÏDAR EN FRANCE
    5 octobre 2006

  10. Le Parlement européen dénonce le refus du Maroc de lui permettre la visite du territoire sahraoui
    5 octobre 2006

  11. Le Haut Comité des Droits de l’Homme de l’ONU épingle le Maroc sur sa répression au Sahara Occidental occupé
    15 octobre 2006

  12. AMINATOU HAÏDAR : LE RETOUR EN TERRITOIRE OCCUPE "gueule de bois" pour le colonisateur, enthousiasme pour la population sahraouie
    18 novembre 2006

  13. Déchaînement de la police marocaine lors de la Journée Internationale des Droits de l’Homme
    11 décembre 2006

  14. Arrestation d’Ennaama ASFARI à Smara
    6 janvier 2007

  15. Procès sous surveillance policière à Smara - Sahara Occidental
    15 janvier 2007

  16. ARRESTATION D’UN JOURNALISTE SUEDOIS A EL AYOUN
    20 février 2007

  17. Trafic de stupéfiants sous protection des généraux marocains ?
    24 février 2007

  18. La police marocaine réprime une manifestation indépendantiste sahraouie à Dakla
    15 mars 2007

  19. LE MAROC MIS EN ECHEC A L’ONU
    15 mai 2007

  20. REDOUBLEMENT DE VIOLENCE CONTRE LES SAHRAOUIS
    25 mai 2007

  21. LA JUSTICE MAROCAINE AUX ORDRES DE LA POLITIQUE COLONIALISTE
    31 mai 2007

  22. DES VOYAGEURS MALVENUS AU SAHARA OCCIDENTAL OCCUPE PAR LE MAROC
    7 août 2007

  23. Alors que les pourparlers de paix entre le Maroc et le Front Polisario reprennent sous l’égide de l’ONU...
    8 août 2007

  24. L’ETAT MAROCAIN FAIT UNE NOUVELLE ENTRAVE AU DROIT DE TEMOIGNER ET DE CIRCULER DES SAHRAOUIS
    16 octobre 2007

  25. Le Juge Baltasar Garzón ouvre une information judiciaire pour délit de génocide marocain au Sahara Occidental
    6 novembre 2007

  26. DES MORTS QUI DENONCENT LA REPRESSION DE "NOTRE AMI LE ROI"
    2 décembre 2007

  27. ARRESTATIONS DE SYNDICALISTES EUROPEENS ET SAHRAOUIS
    19 février 2008

  28. APPEL EN FAVEUR DES PRISONNIERS POLITIQUES SAHRAOUIS EN GREVE DE LA FAIM
    12 mars 2008

  29. SOLIDARITE AVES LES PRISONNIERS POLITIQUES SAHRAOUIS
    29 mars 2008

  30. Le Sahara Occidental interdit de visite ?
    25 avril 2008

  31. LA SOLIDARITE EXPRIMEE AU AVEC LE PEUPLE SAHRAOUI
    26 mai 2008

  32. DEUX ETUDIANTS SAHRAOUIS ASSASSINES LORS D’UN SIT-IN
    5 décembre 2008

  33. ENLEVEMENT ET VIOL D’UNE JEUNE FILLE SAHRAOUIE
    24 février 2009

  34. La marche contre le mur de la honte marocain
    28 avril 2009

  35. ONU : Les droits de l’Homme à géométrie variable
    23 mai 2009

  36. Des militants sahraouis réveillent la MINURSO
    26 mai 2009

  37. 4ème report du procès des militants sahraouis en grève de la faim depuis le 4 avril
    2 juin 2009

  38. UN PROCES HAUTEMENT POLITIQUE POUR LES MILITANTS SAHRAOUIS DE TANTAN
    9 juillet 2009

  39. Le Maroc veut briser la résistance sahraouie
    28 août 2009

  40. Nouvelle vague de répression au Sahara Occidental
    22 septembre 2009

  41. Le Sahara occidental dans l’étau marocain
    19 novembre 2009

  42. RASSEMBLEMENT DE SOUTIEN A AMINATOU HAÏDAR
    16 décembre 2009

  43. Nouvelle étape dans l’Intifada pacifique sahraouie
    17 mars 2010

  44. LES PRISONNIERS POLITIQUES SAHRAOUIS EN GREVE DE LA FAIM
    1er avril 2010

  45. LA FRANCE (officielle) se déshonore une nouvelle fois
    4 mai 2010

  46. GRÈVE DES TRAVAILLEURS SAHRAOUIS À LAAYOUNE
    10 août 2010

  47. Liberté pour les prisonniers politiques sahraouis
    26 septembre 2010

  48. La provocation du Maroc, empêtré dans son déni de justice, tombe à l’eau
    6 octobre 2010

  49. Une nouvelle facette de l’Intifada pacifique sahraouie
    18 octobre 2010

  50. L’armée marocaine tue un Sahraoui de14 ans
    25 octobre 2010

  51. MASSACRE COLONIAL AU SAHARA OCCIDENTAL OCCUPE PAR LE MAROC
    13 novembre 2010

  52. LE SURREALISME DE LA JUSTICE MAROCAINE
    9 janvier 2011

  53. LA JUSTICE MAROCAINE DANS LE MARAIS
    15 février 2011

  54. 9ème grève de la faim pour les 3 prisonniers politiques sahraouis pour exiger un procès équitable
    13 avril 2011

  55. LES TROIS MILITANTS SAHRAOUIS LIBERES
    14 avril 2011

  56. Manifestations sahraouies réprimées par la police marocaine
    16 août 2011

  57. Rapport des prisonniers politiques sahraouis
    1er septembre 2011

  58. Les Sahraouies privées d’une patrie indépendante... les femmes d’Afrique s’en mêlent !
    1er octobre 2011

  59. Assassinats, arrestations, tabassages et pillages, la colonisation marocaine suit son court au Sahara occidental
    3 octobre 2011

  60. Grève de la faim des 23 prisonniers politiques sahraouis à Salé
    2 novembre 2011

  61. 27ème jour de grève de la faim des prisonniers politiques sahraouis
    27 novembre 2011

  62. Au 38ème jour de grève de la faim, les prisonniers politiques
    9 décembre 2011

  63. Le Parlement européen rejette l’accord de pêche UE/Maroc dans les eaux du Sahara occidental
    14 décembre 2011

  64. Harcèlement sur les prisonniers politiques sahraouis de Gdeim Izik
    22 février 2012

  65. Jugement contestable et contesté pour les prisonniers sahraouis de Dakhla
    23 avril 2012

  66. Le NON du Secrétaire Général de l’ONU au roi du Maroc
    3 septembre 2012

  67. "Les yeux de Chimène" du Ministre français pour le régime marocain
    26 septembre 2012

  68. Visite de l’envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU au Sahara occidental
    2 novembre 2012

  69. TOTAL ILLEGAL AU SAHARA OCCIDENTAL
    5 décembre 2012

  70. "Droit à la vérité, réparation et réformes : quelles avancées et quelles perspectives pour la justice transitionnelle ?"
    22 janvier 2013

  71. Le royaume marocain présente un modèle de justice coloniale
    18 février 2013

  72. Feu vert de l’ONU à la répression des manifestations
    30 avril 2013

  73. Un jeune sahraoui tué par les forces de répression marocaines
    23 septembre 2013

  74. A propos de l’accord de pêche Union Européenne/Maroc
    13 novembre 2013

  75. Coup de griffe à la légalité internationale au Parlement européen
    10 décembre 2013

  76. MEILLEURS VŒUX DE SMARA SOUS OCCUPATION COLONIALE
    1er janvier 2014

  77. Les droits de l’Enfant au Sahara occidental ? Les mêmes que pour les adultes...
    18 janvier 2014

  78. Naama Asfari dénonce le mensonge de l’OMDH
    14 mars 2014

  79. SAHARA OCCIDENTAL : territoire interdit ?
    20 avril 2014

  80. Lettre à M. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, 7 août 2014
    8 août 2014

  81. Enlevée et sequestrée par les autorités marocaines
    8 août 2014

  82. Décès en prison à Dakhla du militant sahraoui des droits de l’homme, Hassana Elouali Aaleya. Les autorités marocaines responsables ?
    1er octobre 2014

  83. Sahara Occidental : RASSEMBLEMENT SAMEDI 8 NOVEMBRE À 15h PLACE DU TROCADERO
    6 novembre 2014

  84. L’ambassadeur du Maroc pris la main dans le sac
    19 décembre 2014

  85. Isabel Lurenço expulsée du Sahara occidental
    24 février 2015

  86. Torture morale supplémentaire pour les prisonniers politiques de Gdeim Izik
    18 mars 2015

  87. Nouvelle provocation du Conseil de sécurité au peuple sahraoui
    30 avril 2015

  88. Grève de la faim d’une mère sahraouie
    12 juin 2015

  89. Procès sous tutelle policière pour Salah Lebsir
    11 août 2015

  90. 40 ANS D’OCCUPATION COLONIALE DU SAHARA OCCIDENTAL : ÇA SUFFIT !
    4 novembre 2015

  91. EN GRÉVE DE LA FAIM ILLIMITÉE
    1er mars 2016

  92. Appel urgent pour les prisonniers politiques sahraouis du groupe de Gdeim Izik en grève de la faim à la prison de Rabat-Salé
    4 avril 2016

  93. Naâma Asfari : Lettre ouverte de prison
    9 avril 2016

  94. Le Conseil de Sécurité de l’ONU prolonge le mandat de la MINURSO
    1er mai 2016

  95. Le coup de sang printanier de Mohamed VI empêtre diplomatie et justice marocaines
    11 août 2016

  96. Inondations catastrophiques au Sahara occidental
    6 novembre 2016

  97. Communiqué des prisonniers politiques sahraouis du groupe de Gdeim Izik
    22 décembre 2016

  98. Conférence de presse de l’ASVDH
    12 mars 2017

  99. Communiqué de presse des osbervateurs internationaux
    18 mars 2017

  100. Solidarité avec les grévistes de la faim deSmara
    18 avril 2017

  101. Nouvelles alarmantes au procès des prisonniers politiques de Gdeim Izik
    18 mai 2017