ACCUEILSahara Occidental> Actualité du Sahara Occidental
Dernière mise à jour :
mercredi 11 octobre 2017





   
L’ambassadeur du Maroc pris la main dans le sac
Un article de Malainin Lakhal
vendredi 19 décembre 2014
Faute de faire prévaloir une légitimité, le régime colonial marocain utilise les méthodes les plus basses pour maintenir sa présence au Sahara occidental. Les médias français sont d’une discrétion à toute épreuve sur le hacker dénommé « Chris Coleman24 ». Pas question de lui accorder l’audience médiatique d’Edward Snowden, pourtant ses révélations, preuves à l’appui, sont terriblement graves et permettent de comprendre pourquoi le conflit de décolonisation du Sahara occidental ne se règle pas, alors que le cessez-le-feu date de 23 ans. Nous reproduisons ci-dessous l’article écrit par Malainin Lakhal journaliste sahraoui

JAMAIS DEUX SANS TROIS : APRES KOMPASS ET NDIAYE, VIENT KHAN. ESPIONNAGE ET COMPLOT CONTRE LE FRONT POLISARIO

Malainin Lakhal

Les comptes rendus « confidentiels » de l’ambassadeur marocain à Genève, le fameux Omar Hilale, relatent beaucoup d’informations sur la collaboration partisan que le Maroc recevait de son « ami » au sein de cette institution onusienne sensée servir les réfugiés sahraouis comme d’autres. Apres le scandale récemment révélé grâce aux documents publiés par le hacker « Chris Coleman24 », sur son compte Twitter, exposant l’ex-Haut-Commissaire des droits de l’Homme, Mme Navy Pillay, et ses deux plus proches adjoints, Anders Kompass et Bacre Ndiaye (voir : ), voilà que ce mystérieux hacker publie d’autres documents qui nous informent sur la trahison du Chef du Bureau du Haut Commissionnaire des refugiés, Athar Sultan Khan, aux obligations et éthiques qu’imposent son poste humanitaire de très haut niveau.

Cette fois aussi, les comptes rendus « confidentiels » de l’ambassadeur marocain à Genève, le fameux Omar Hilale, relatent beaucoup d’informations sur la collaboration partisan que le Maroc recevait de son « ami » au sein de cette institution onusienne sensée servir les réfugiés sahraouis comme d’autres.

COMPLOT CONTRE LE PRESIDENT SAHRAOUI

Un des plus frappants incidents clairement révélés dans les comptes rendus du diplomate marocain et racontant ses chevaleresques conquêtes de corruption, dans les coulisses des organisations internationales à Genève, concerne sa réussite à convaincre de hauts responsables de l’organisation onusienne en charge des refugiés à refuser de recevoir en audience le président sahraoui, M. Mohamed Abdelaziz, qui représente les réfugiés politiques les plus anciens en Afrique, les sahraouis.

Hilale rapporte à ses supérieurs, le 16 mai 2013, avec enthousiasme que « M. Athar Sultan Khan, chef de cabinet du Haut-Commissaire pour les réfugiés, vient de me téléphoner pour me confirmer que le Polisario a été officiellement informé de l’impossibilité pour M. Guterres de recevoir Mohamed Abdelaziz, en raison de son absence de Genève à la date du 29 mai. »

Rappelant qu’à la même période le président sahraoui avait un rendez-vous avec Mme. Navy Pillay, le 23 mai, qui a été lui aussi partiellement saboté par les autres pions de l’ambassadeur marocain au sein du Commissariat des droits de l’Homme, à savoir Andres Kompass et Bacre Ndiaye, qui ont tous mis à l’œuvre pour persuader Pillay de limiter la rencontre au minimum et même de refuser de se faire prendre en photos avec le président sahraoui, ce qui est surprenant de la part d’une représentante de l’Onu, sachant que son chef, Ban Ki-moon, n’a jamais hésité à prendre des photos avec ses hôtes sahraouis à plusieurs reprise au siège de l’Onu à New York.

Comme ses deux amis « pions » du Maroc au sein du Commissariat des Droits de l’homme, et pour gagner les faveurs de ses « maitres » marocains, M. Athar Sultan Khan n’hésitait pas à appeler son cher ami ambassadeur marocain pour lui donner des informations censées être secrets de métier, sur les rencontres et conversations qu’il a eu avec les responsables sahraouis.

Selon Hilale, Athar a délibérément œuvré pour faire échouer toute possibilité de rencontre entre Mohamed Abdelaziz et Guterres. Et il a réussi dans sa démarche bien sûr. En contrepartie, le Maroc versait apparemment des contributions et des donations en abondance au Haut-Commissariat des refugiés, et qui sait ou encore il versait ces généreuses « donations » pour exprimer la gratitude du Royaume à ces ami(e)s fidèles. Ce qui est simplement honteux si vrais.

HILALE COMPLETEMENT SATISFAIT DU NOUVEAU SERVITEUR DU ROI

L’ancien ambassadeur marocain à Genève, exprime dans son compte rendu du 18 octobre 2012, publié par « Chris coleman24 », sa totale satisfaction pour Athar Sultan khan, indiquant qu’il est très important pour le Royaume de le soutenir à cause de « la bienveillance subtile dont il a toujours fait preuve à l’égard de notre cause nationale (le conflit du Sahara occidental) » en plus de sa « personnalité modéré et consensuelle, conjuguée à l’estime et le respect qu’il nourrit à l’égard de notre pays ».

Bien sûr, en lisant les quelques huit documents de l’Ambassade marocaine à Genève à propos des services rendus par Athar Khan à ses nouveaux maitres, on découvre pourquoi Hillale avait cette haute opinion sur son ami.

Dans le même document du 18 octobre 2012, Hilale souffle à ses supérieurs une information secrète sur des actions de lobbying entreprises par Khan auprès des Américains, pour qu’ils le soutiennent dans son désir de remplacer Christopher Ross au poste d’Envoyé personnel pour le Sahara occidental. On se rappelle que le Maroc avait déjà, en cette période, commencé sa campagne de dénigrement contre Ross, pour le pousser à quitter son poste comme son prédécesseur américain, James Baker. Et bien sûr, Hilale confirme la nécessité de soutenir l’ami du Maroc au cas où ces démarches aboutissaient, car selon lui : « La candidature de M. Khan, au cas où elle se formaliserait, serait importante pour notre pays, pour plusieurs raisons ».

FONCTIONNAIRE ONUSIEN OU ESPION ?

L’acte d’espionnage de Khan contre M. Ross et le Front Polisario est pleinement confirmé par les documents de l’ambassadeur marocain mentionnés.

Dans un de ces documents issue par l’ambassadeur, le 25 octobre 2013, Khan a volontairement saisi une opportunité de rencontre avec l’ambassadeur lors d’une réception pour lui donner un compte rendu détaillé sur les contacts et conversations que Ross a eu avec les responsables du Polisario dans les campements des refugies sahraouis, ainsi que les entretiens de l’américain avec le Chef des opérations des CBM (Mesures de confiance, en Anglais : Confidence Building Measures) au HCR.

Dans ce même dossier, Khan aurait avorté les efforts de Ross qui a contacté le HCR, sollicitant sa contribution au rapport de son briefing informel au Conseil de Sécurité en octobre 2013. Khan a clairement répondu qu’il n’avait rien à signaler pour le moment, d’autant plus que le briefing est oral et concerne le volet politique et non humanitaire, selon son argumentaire. Et bien sûr, il a fait ça en coordination et suivant des ordres directs de son ami, Hilale.

Plus encore, Khan ne se contente pas de donner l’information, mais comme tout serviteur loyal, il conseille le Maroc et donne des idées et des tactiques à son ami Hilale pour contrecarrer « l’ennemi », à savoir bien sur le Polisario et toute personne intègre au sein des institutions onusiennes qui ne cède pas à Rabat.

Il fait la même chose de ses propres contacts avec les responsables du Polisario. Ainsi l’on apprend qu’après avoir eu le responsable sahraoui, M. Mhamed Khaddad, au téléphone, à propos de la visite que le Président sahraoui allait faire à Genève, Khan appelle l’ambassadeur marocain immédiatement pour lui donner le rapport détaillé de la conversation, lui révèle les propositions sahraouis, et va même jusqu’à donner son analyse de l’état d’âme de son interlocuteur sahraoui. Il confirme aussi à Hilale qu’il a tout fait pour ne pas permettre la tenue de cette rencontre entre le président sahraoui et le Haut-Commissaire des réfugiés, Guterres.

Khan a aussi donné des informations censées être secrètes sur une confidence que Mme. Kim Bolduc, la nouvelle Représentante spéciale au Sahara occidental, lui a fait sur ses intentions apparemment inquiétantes pour le Maroc. Et pour résultat, le Maroc refuse toujours de la recevoir pour la laisser prendre sa mission au Sahara occidental, faisant ainsi obstacle à la mission officielle d’une haute fonctionnaire onusienne servant un plan de paix et une opération onusienne de décolonisation au Sahara Occidental, qui a couté à la communauté internationale presque un milliard de dollars à cette date et le compte reste ouvert, sans parler de ses impacts sur la sécurité, la prospérité et la stabilité des peuples de l’Afrique du Nord et de l’Afrique en général..

SABOTAGE DES PROGRAMMES ONUSIENS EN FAVEUR DES REFUGIES

Pire encore, le fonctionnaire humanitaire s’est révélé être un grand acteur dans le sabotage de programmes humanitaires du HCR, suivant les ordres du Maroc. Ainsi, il a tout fait, comme révèle Hilale, pour annuler une rencontre qui a été prévu par le HCR à New York, dans le cadre des Mesures de confiance, et que Mme Kerry Kennedy, la présidente de la Fondation Robert Kennedy, devait animer comme invitée d’honneur.

Le premier paragraphe du compte rendu de Hilale à son ministère sur ce sujet suffit pour comprendre que « comme promis par M. Athar Sultan Khan, chef de cabinet du Haut-Commissaire pour les réfugiés, M. Udo Janz, directeur du Bureau du HCR à New York, a procédé, ce matin, à l’annulation du séminaire que Mme Kerry Kennedy devait animer, le 17 octobre, dans les locaux de la Représentation du HCR à New York, sur la situation humanitaire dans les camps de Tindouf. »

Hillale continue dans ce même message, que son succès à annuler cet évènement « a été rendue possible grâce aux excellentes relations (qu’il entretient) avec le haut-commissaire et ses principaux collaborateurs ». Mais bien sûr M. Khan est à la tête de cette liste d’amis. Ce qui reste à découvrir est de savoir quelle autres « bonnes relations » cet expert marocain dans la corruption a encore au sein des institutions onusiennes qu’il entretient probablement encore à New York dans son nouveau poste de service comme Ambassadeur marocain aux Nations Unies.

On apprendra dans un autre compte rendu que c’était bien khan qui a tout fait pour accélérer l’annulation de ce séminaire à quelque jours de sa tenue. Il est allé à New York pour persuader le Directeur du bureau la bas à procéder à l’achèvement de cette tache pas honnête du tout auprès des participants qui s’apprêtaient à voyager à New York, y inclus Mme. Kerry Kennedy.

ET LE POGNON

Mais quand on sait que toutes les efforts et services de Khan son généreusement payé par le Maroc, on ne peut que comprendre bien sûr pourquoi le Fonctionnaire du HCR, et si attentif au désire de ses nouveau maitres.

Hilale écrits dans un compte rendu daté du 6 mars 2013 que Khan lui a fait part « du souhait du Haut-commissaire que le Maroc puisse transférer, dès que possible, la contribution volontaire annuelle au HCR » en raison, comme Khan « confie à son ami », toujours selon le texte « de la crise financière de l’organisation et l’augmentation du nombre des réfugiés au Moyen Orient et au Sahel ».

Cependant, ajoute Hilale « M. Khan a demandé à ces services de ne pas adresser de Note écrite au Maroc, (comme demandé par Guterres) pour ne pas le gêner. Il s’est chargé lui-même de me contacter à ce sujet et de le faire de manière informelle et ce, en raison des relations exceptionnelles du HCR avec le Maroc. » Et bien sûr, le Maroc versa la contribution aux meilleurs délais pour garantir la loyauté de son Haut pion au HCR.

CONCLUSION

Quelle conclusion peut-on tirer de toutes ces informations compromettantes et accablantes contre ce fonctionnaire du HCR ? La réponse doit être donnée par les plus hautes autorités des Nations Unies, car il s’agit d’accusations très sérieuses, d’actes d’espionnages clairs contre de hautes personnalités internationales et, pire encore, un manquement criminel et intentionnel par un Haut fonctionnaire au secret de son métier et un conflit plus que clair d’intérêts qui a directement causé de sérieuses conséquences sur des efforts entreprises par des responsables et des agences onusiennes.

Il faut aussi penser au moyen de mettre un terme aux actes et comportement mafieux de l’ambassadeur Hilale, qui lui aussi assume la responsabilité d’actions d’espionnage, de corruption et de sabotages de programmes humanitaire et de droits de l’Homme. Pourtant, le Maroc, « l’exemple de respect des droits de l’homme », choisi par l’Europe et d’autres Etats soi-disant démocratiques, l’a simplement promu et affecté à New York, pour qu’il puisse approfondir ses efforts afin de corrompre de nouveaux responsables à New York.

Finalement, que doit faire le Polisario et la résistance sahraouie ? C’est une question existentielle maintenant pour cette partie qui a toujours respecté ses engagements envers une organisation et une communauté internationale qui semble tolérer le Maroc tant que ce dernier lui permet de prendre part au pillage systématique des ressources d’un peuple africain colonisé, abusé et dénigré en plus.

Les jours à venir vont répondre à nos questions, et les tambours de la guerre vont peut-être reprendre dans la région car cette soi-disant communauté internationale semble seulement respecter la voix de la violence.

Images jointes à cet article :
Ambassadeur marocain auprès de l’ONU à Genève qui sait se faire des amis
  • Taille : 220 par 294
  • Poids : 17.6 ko
  • Titre : Omar Hilale
  • Format : JPG
 
Dans la rubrique :
  1. Visite royale en terre colonisée
    3 avril 2006

  2. UN AN DE REPRESSION CONTINUE
    5 juin 2006

  3. AMINATOU HAIDAR EN VISITE AU PARLEMENT EUROPEEN
    5 juin 2006

  4. GREVE DE LA FAIM A LA PRISON D’EL AAIUN DEPUIS LE 4 SEPTEMBRE
    13 septembre 2006

  5. Débat à la Fête de l’Humanité
    14 septembre 2006

  6. Cyber-café : lieu de prédilection pour l’arrestation des sahraouis
    18 septembre 2006

  7. Le Maroc essuie un échec cuisant au sommet du Mouvement des Non-alignés
    19 septembre 2006

  8. Etat de santé très alarmant pour des grèvistes de la faim
    25 septembre 2006

  9. AMINATOU HAÏDAR EN FRANCE
    5 octobre 2006

  10. Le Parlement européen dénonce le refus du Maroc de lui permettre la visite du territoire sahraoui
    5 octobre 2006

  11. Le Haut Comité des Droits de l’Homme de l’ONU épingle le Maroc sur sa répression au Sahara Occidental occupé
    15 octobre 2006

  12. AMINATOU HAÏDAR : LE RETOUR EN TERRITOIRE OCCUPE "gueule de bois" pour le colonisateur, enthousiasme pour la population sahraouie
    18 novembre 2006

  13. Déchaînement de la police marocaine lors de la Journée Internationale des Droits de l’Homme
    11 décembre 2006

  14. Arrestation d’Ennaama ASFARI à Smara
    6 janvier 2007

  15. Procès sous surveillance policière à Smara - Sahara Occidental
    15 janvier 2007

  16. ARRESTATION D’UN JOURNALISTE SUEDOIS A EL AYOUN
    20 février 2007

  17. Trafic de stupéfiants sous protection des généraux marocains ?
    24 février 2007

  18. La police marocaine réprime une manifestation indépendantiste sahraouie à Dakla
    15 mars 2007

  19. LE MAROC MIS EN ECHEC A L’ONU
    15 mai 2007

  20. REDOUBLEMENT DE VIOLENCE CONTRE LES SAHRAOUIS
    25 mai 2007

  21. LA JUSTICE MAROCAINE AUX ORDRES DE LA POLITIQUE COLONIALISTE
    31 mai 2007

  22. DES VOYAGEURS MALVENUS AU SAHARA OCCIDENTAL OCCUPE PAR LE MAROC
    7 août 2007

  23. Alors que les pourparlers de paix entre le Maroc et le Front Polisario reprennent sous l’égide de l’ONU...
    8 août 2007

  24. L’ETAT MAROCAIN FAIT UNE NOUVELLE ENTRAVE AU DROIT DE TEMOIGNER ET DE CIRCULER DES SAHRAOUIS
    16 octobre 2007

  25. Le Juge Baltasar Garzón ouvre une information judiciaire pour délit de génocide marocain au Sahara Occidental
    6 novembre 2007

  26. DES MORTS QUI DENONCENT LA REPRESSION DE "NOTRE AMI LE ROI"
    2 décembre 2007

  27. ARRESTATIONS DE SYNDICALISTES EUROPEENS ET SAHRAOUIS
    19 février 2008

  28. APPEL EN FAVEUR DES PRISONNIERS POLITIQUES SAHRAOUIS EN GREVE DE LA FAIM
    12 mars 2008

  29. SOLIDARITE AVES LES PRISONNIERS POLITIQUES SAHRAOUIS
    29 mars 2008

  30. Le Sahara Occidental interdit de visite ?
    25 avril 2008

  31. LA SOLIDARITE EXPRIMEE AU AVEC LE PEUPLE SAHRAOUI
    26 mai 2008

  32. DEUX ETUDIANTS SAHRAOUIS ASSASSINES LORS D’UN SIT-IN
    5 décembre 2008

  33. ENLEVEMENT ET VIOL D’UNE JEUNE FILLE SAHRAOUIE
    24 février 2009

  34. La marche contre le mur de la honte marocain
    28 avril 2009

  35. ONU : Les droits de l’Homme à géométrie variable
    23 mai 2009

  36. Des militants sahraouis réveillent la MINURSO
    26 mai 2009

  37. 4ème report du procès des militants sahraouis en grève de la faim depuis le 4 avril
    2 juin 2009

  38. UN PROCES HAUTEMENT POLITIQUE POUR LES MILITANTS SAHRAOUIS DE TANTAN
    9 juillet 2009

  39. Le Maroc veut briser la résistance sahraouie
    28 août 2009

  40. Nouvelle vague de répression au Sahara Occidental
    22 septembre 2009

  41. Le Sahara occidental dans l’étau marocain
    19 novembre 2009

  42. RASSEMBLEMENT DE SOUTIEN A AMINATOU HAÏDAR
    16 décembre 2009

  43. Nouvelle étape dans l’Intifada pacifique sahraouie
    17 mars 2010

  44. LES PRISONNIERS POLITIQUES SAHRAOUIS EN GREVE DE LA FAIM
    1er avril 2010

  45. LA FRANCE (officielle) se déshonore une nouvelle fois
    4 mai 2010

  46. GRÈVE DES TRAVAILLEURS SAHRAOUIS À LAAYOUNE
    10 août 2010

  47. Liberté pour les prisonniers politiques sahraouis
    26 septembre 2010

  48. La provocation du Maroc, empêtré dans son déni de justice, tombe à l’eau
    6 octobre 2010

  49. Une nouvelle facette de l’Intifada pacifique sahraouie
    18 octobre 2010

  50. L’armée marocaine tue un Sahraoui de14 ans
    25 octobre 2010

  51. MASSACRE COLONIAL AU SAHARA OCCIDENTAL OCCUPE PAR LE MAROC
    13 novembre 2010

  52. LE SURREALISME DE LA JUSTICE MAROCAINE
    9 janvier 2011

  53. LA JUSTICE MAROCAINE DANS LE MARAIS
    15 février 2011

  54. 9ème grève de la faim pour les 3 prisonniers politiques sahraouis pour exiger un procès équitable
    13 avril 2011

  55. LES TROIS MILITANTS SAHRAOUIS LIBERES
    14 avril 2011

  56. Manifestations sahraouies réprimées par la police marocaine
    16 août 2011

  57. Rapport des prisonniers politiques sahraouis
    1er septembre 2011

  58. Les Sahraouies privées d’une patrie indépendante... les femmes d’Afrique s’en mêlent !
    1er octobre 2011

  59. Assassinats, arrestations, tabassages et pillages, la colonisation marocaine suit son court au Sahara occidental
    3 octobre 2011

  60. Grève de la faim des 23 prisonniers politiques sahraouis à Salé
    2 novembre 2011

  61. 27ème jour de grève de la faim des prisonniers politiques sahraouis
    27 novembre 2011

  62. Au 38ème jour de grève de la faim, les prisonniers politiques
    9 décembre 2011

  63. Le Parlement européen rejette l’accord de pêche UE/Maroc dans les eaux du Sahara occidental
    14 décembre 2011

  64. Harcèlement sur les prisonniers politiques sahraouis de Gdeim Izik
    22 février 2012

  65. Jugement contestable et contesté pour les prisonniers sahraouis de Dakhla
    23 avril 2012

  66. Le NON du Secrétaire Général de l’ONU au roi du Maroc
    3 septembre 2012

  67. "Les yeux de Chimène" du Ministre français pour le régime marocain
    26 septembre 2012

  68. Visite de l’envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU au Sahara occidental
    2 novembre 2012

  69. TOTAL ILLEGAL AU SAHARA OCCIDENTAL
    5 décembre 2012

  70. "Droit à la vérité, réparation et réformes : quelles avancées et quelles perspectives pour la justice transitionnelle ?"
    22 janvier 2013

  71. Le royaume marocain présente un modèle de justice coloniale
    18 février 2013

  72. Feu vert de l’ONU à la répression des manifestations
    30 avril 2013

  73. Un jeune sahraoui tué par les forces de répression marocaines
    23 septembre 2013

  74. A propos de l’accord de pêche Union Européenne/Maroc
    13 novembre 2013

  75. Coup de griffe à la légalité internationale au Parlement européen
    10 décembre 2013

  76. MEILLEURS VŒUX DE SMARA SOUS OCCUPATION COLONIALE
    1er janvier 2014

  77. Les droits de l’Enfant au Sahara occidental ? Les mêmes que pour les adultes...
    18 janvier 2014

  78. Naama Asfari dénonce le mensonge de l’OMDH
    14 mars 2014

  79. SAHARA OCCIDENTAL : territoire interdit ?
    20 avril 2014

  80. Lettre à M. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, 7 août 2014
    8 août 2014

  81. Enlevée et sequestrée par les autorités marocaines
    8 août 2014

  82. Décès en prison à Dakhla du militant sahraoui des droits de l’homme, Hassana Elouali Aaleya. Les autorités marocaines responsables ?
    1er octobre 2014

  83. Sahara Occidental : RASSEMBLEMENT SAMEDI 8 NOVEMBRE À 15h PLACE DU TROCADERO
    6 novembre 2014

  84. L’ambassadeur du Maroc pris la main dans le sac
    19 décembre 2014

  85. Isabel Lurenço expulsée du Sahara occidental
    24 février 2015

  86. Torture morale supplémentaire pour les prisonniers politiques de Gdeim Izik
    18 mars 2015

  87. Nouvelle provocation du Conseil de sécurité au peuple sahraoui
    30 avril 2015

  88. Grève de la faim d’une mère sahraouie
    12 juin 2015

  89. Procès sous tutelle policière pour Salah Lebsir
    11 août 2015

  90. 40 ANS D’OCCUPATION COLONIALE DU SAHARA OCCIDENTAL : ÇA SUFFIT !
    4 novembre 2015

  91. EN GRÉVE DE LA FAIM ILLIMITÉE
    1er mars 2016

  92. Appel urgent pour les prisonniers politiques sahraouis du groupe de Gdeim Izik en grève de la faim à la prison de Rabat-Salé
    4 avril 2016

  93. Naâma Asfari : Lettre ouverte de prison
    9 avril 2016

  94. Le Conseil de Sécurité de l’ONU prolonge le mandat de la MINURSO
    1er mai 2016

  95. Le coup de sang printanier de Mohamed VI empêtre diplomatie et justice marocaines
    11 août 2016

  96. Inondations catastrophiques au Sahara occidental
    6 novembre 2016

  97. Communiqué des prisonniers politiques sahraouis du groupe de Gdeim Izik
    22 décembre 2016

  98. Conférence de presse de l’ASVDH
    12 mars 2017

  99. Communiqué de presse des osbervateurs internationaux
    18 mars 2017

  100. Solidarité avec les grévistes de la faim deSmara
    18 avril 2017

  101. Nouvelles alarmantes au procès des prisonniers politiques de Gdeim Izik
    18 mai 2017

  102. CRI D’ALERTE DES AVOCATES FRANÇAISES DU PROCÈS DE GDEIM IZIK
    18 juin 2017

  103. Résumé de l’audience du 5 juin 2017
    30 juin 2017

  104. Communiqué des prisonniers politiques sahraouis du groupe de Gdeim Izik
    15 juillet 2017

  105. Verdict du procès honteux des 24 militants de Gdeim Izik
    20 juillet 2017

  106. Nouvelle mesure de rétorsion à l’encontre des prisonniers politiques de Gdeim Izik
    26 septembre 2017