ACCUEILSahara Occidental> Les actions de solidarité avec le peuple sahraoui
Dernière mise à jour :
dimanche 28 mai 2017





   
Le Ministère des Affaires Etrangères se doit de recevoir Aminatou HAIDAR
mardi 17 octobre 2006
Amnesty Internationale qui invitait Aminatou Haïdar en France pour qu’elle témoigne de la situation des droits de l’homme dans son pays a essuyé un refus à sa demande d’audience auprès du sous-directeur Afrique du Nord au Ministère des Affaires Etrangères.

L’AFASPA a également adressé un courrier au Ministre pour que cette entrevue ait lieu :

Monsieur Philippe Douste Blazy Ministre des Affaires Etrangères 37, Quai d’Orsay 75007 PARIS

Objet : Demande d’audience pour Aminatou Haïdar

Monsieur le Ministre,

J’ai l’honneur de solliciter par la présente une audience pour Madame Aminatou Haïdar, militante active de l’Association Sahraouie des Victimes des Violations Graves des Droits Humains (AVSDH) au Sahara Occidental, actuellement en visite en France dans le cadre d’une campagne d’information sur la situation dans son pays.

Cette personne qui a connu la disparition forcée à l’âge de 20 ans et passé trois années et sept mois dans les bagnes secrets marocains fut de nouveau arrêtée en juin 2005 à l’issue d’une manifestation pacifique, au cours de laquelle elle a été passée à tabac. Elle a été condamnée à sept mois de prison ferme au cours desquels elle a conduit une grève de la faim de 51 jours pour obtenir le statut de détenue d’opinion.

Compte tenu de son engagement courageux sur la question du respect des droits humains, Madame Haïdar s’est vue décerner plusieurs prix : Au mois de mai dernier le 5ème Prix Juan Maria Bandres à Madrid, en septembre le Freedom Award 2006 (prix de la liberté) à Washington et prochainement en Toscane lui sera remis le Prix de la Solidarité Viareggio.

Du fait de sa grande connaissance de la réalité de la situation des libertés individuelles et collectives au Sahara Occidental occupé par le royaume du Maroc, il nous semble qu’elle est tout à fait habilitée pour vous donner les informations nécessaires à votre réflexion afin que vous ne disposiez des seuls éléments d’information émanant de la puissance occupante. La récente décision des autorités marocaines de refuser la venue d’une délégation du Parlement européen à El Ayoun démontre une volonté de maintenir un black-out sur ce territoire non autonome dont le statut est étudié par la 4ème commission de l’ONU.

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de mes salutations distinguées. Pour le Président Michèle DECASTER

Au jour de la mise en ligne de cette lettre, aucune réponse n’a été enregistrée. Le Ministère veut reste sourd aux exactions commises par les forces de répression marocaines au Sahara Occidental  »