ACCUEILL’Afrique bougeZimbabwe
Dernière mise à jour :
jeudi 10 août 2017





   
Prévenir la constestation au Zimbabwe ?
Le Lauréat du Prix de la Paix des Étudiants interpelé et torturé pour avoir participé à une Conférence en Europe.
vendredi 4 mars 2011
A son retour d’Europe où il avait participé à une conférence organisée par le Secrétariat du Prix de la Paix des Étudiants pour les anciens lauréats, Obert Masaraure, de l’Union Nationale des Étudiants du Zimbabwe (ZINASU), a été arrêté à l’aéroport d’Harare le 22 mars alors qu’il partait pour un congrès au Ghana avec 9 étudiants ont également été arrêtés. Ils ont été violement battus et torturés pendant 48 heures puis relâchés sans qu’une charge n’ait été retenue contre eux.

46 personnes pourraient devoir faire face à la peine de mort.

Samedi 19 février, au moment où M. Masaraure participait à la Conférence du Prix de la Paix des Étudiants, 46 étudiants et membres du syndicat des travailleurs ont été arrêtés pour avoir participé à une conférence et avoir regardé les vidéos des émeutes au Moyen Orient et en Afrique. Parmi les personnes arrêtées on compte des membres de l’Union Nationale des Étudiants du Zimbabwe (ZINASU), de l’Organisation Internationale Socialiste (ISO), du Congrès des Syndicats (ZCTU) et de la Coalition du Zimbabwe sur la Dette et le Développement (ZIMCODD).

Les étudiants sont accusés de trahison et de conspiration au renversement du président Mugabe en émulant les émeutes en Égypte et Tunisie. Si ces chefs d’accusation sont retenus, ils sont susceptibles d’être condamnés à mort. Des 46 personnes arrêtées, 14 sont des étudiants.

Pour plus d’information, on peut contacter Guro Grytli Seim et Kristin Hagan du Secrétariat du Prix pour la Paix des Étudiants : guro.seim@studentpeaceprize.org ou krishaga@isfit.org

Dans la rubrique :
  1. Prévenir la constestation au Zimbabwe ?
    4 mars 2011