ACCUEILActualités
Dernière mise à jour :
jeudi 10 août 2017





   
DECLARATION FINALE DU FORUM SOCIAL MONDIAL DE DAKAR
jeudi 17 février 2011
Nous, réunies et réunis lors de l’Assemblée des mouvements sociaux du Forum social mondial 2011 à Dakar affirmons l’apport capital de l’Afrique et de ses peuples dans la construction de la civilisation humaine. Ensemble, les peuples de tous les continents mènent des luttes pour s’opposer avec la plus grande énergie à la domination du capital, cachée derrière des promesses de progrès économique et d’apparente stabilité politique. La décolonisation des peuples opprimés reste pour nous, mouvements sociaux du monde entier, un grand défi à relever.

Nous affirmons notre soutien et notre solidarité active aux peuples de Tunisie, d’Egypte et du monde arabe qui se lèvent aujourd’hui pour revendiquer une véritable démocratie et construire un pouvoir populaire. De part leurs luttes, ils montrent la voie d’un autre monde débarrassé de l’oppression et de l’exploitation.

Nous réaffirmons avec force notre soutien aux peuples ivoirien, d’Afrique et du monde dans leurs luttes pour une démocratie souveraine et participative. Nous défendons le droit à l’autodétermination de tous les peuples.

Au sein du processus FSM, l’Assemblée des mouvements sociaux est l’espace où nous nous réunissons avec notre diversité, pour construire nos agendas et luttes communes contre le capitalisme, le patriarcat, le racisme et toute forme de discrimination.

A Dakar, nous célébrons les 10 ans du premier Forum qui s’est tenu à Porto Alegre en 2001. Au cours de cette période, nous avons construit une histoire et un travail communs qui a permis certaines avancées, notamment en Amérique latine, où nous avons réussi à freiner des alliances néo-libérales et concrétiser plusieurs alternatives pour un développement socialement juste et respectueux de la nature.

Au cours de ces 10 ans, nous avons également assisté à l’explosion d’une crise systémique qui s’est déclinée en crise alimentaire, environnementale, financière et économique, et qui a donné lieu à l’accroissement des migrations et déplacements forcés de populations, de l’exploitation, de l’endettement, des inégalités sociales.

Nous dénonçons le rôle des acteurs du système (banques, transnationales, grands médias, institutions internationales,...) qui, à la recherche du profit maximum, continuent leur politique interventionniste via des guerres, des occupations militaires, des supposées missions humanitaires, la création de bases militaires, le pillage des ressources naturelles, l’exploitation des peuples, la manipulation idéologique. Nous dénonçons également la cooptation qu’ils exercent à travers le financement de secteurs sociaux servant leurs intérêts, et leurs pratiques assistentialistes qui génèrent la dépendance.

Le capitalisme détruit la vie quotidienne des populations. Mais, chaque jour naissent de nombreuses luttes pour la justice sociale, pour éliminer les dégâts du colonialisme et pour que toutes tous obtiennent une qualité de vie digne. Nous affirmons que nous, les peuples, ne devons plus payer pour leur crise et qu’il n’y a pas d’issue à cette crise au sein du système capitaliste. Réaffirmant la nécessité de construire une stratégie commune de lutte contre le capitalisme, nous, mouvements sociaux :

Nous luttons contre les transnationales parce qu’elles soutiennent le système capitaliste, privatisent la vie, les services publics et les biens communs comme l’eau, l’air, la terre, les semences, les ressources minérales. Les transnationales promeuvent les guerres, par le biais de l’engagement d’entreprises privées et mercenaires et de la production d’armes, reproduisent des pratiques extractivistes nuisibles à la vie, accaparent nos terres et développent des semences et aliments transgéniques qui enlèvent aux peuples le droit à l’alimentation et détruisent la biodiversité.

Nous exigeons la souveraineté des peuples dans la définition de leur mode de vie. Nous exigeons la mise en place de politiques qui protègent les productions locales, donnent une dignité aux tâches agricoles et conservent les valeurs ancestrales de la vie. Nous dénonçons les traités néolibéraux de libre échange et exigeons la liberté de circulation pour tous les êtres humains.

Nous continuons à nous mobiliser pour l’annulation inconditionnelle de la dette publique de tous les pays du Sud. Nous dénonçons également, dans les pays du Nord, l’utilisation de la dette publique pour imposer aux peuples des politiques injustes et anti-sociales.

Mobilisons nous massivement à l’occasion des réunions des G8 et G20 pour dire non à ces politiques qui nous traitent comme des marchandises !

Nous luttons pour la justice climatique et la souveraineté alimentaire. Le réchauffement global est un produit du système capitaliste de production, distribution et consommation. Les transnationales, les institutions financières internationales et les gouvernements à leur service ne veulent pas réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Nous dénonçons le « capitalisme vert », et refusons les fausses solutions à la crise climatique comme les agrocarburants, les organismes génétiquement modifiés et les mécanismes de marché de carbone, comme le REDD, qui font miroiter aux populations appauvries des progrès, tout en privatisant et transformant en marchandises les forêts et territoires où ces populations ont vécu pendant des millénaires.

Nous défendons la souveraineté alimentaire et l’accord atteint pendant le sommet des peuples contre le changement climatique qui s’est tenu à Cochabamba, où des véritables alternatives à la crise climatique ont été construites avec les mouvements sociaux et organisations du monde entier.

Mobilisons nous, tous et toutes, en particulier sur le continent africain, pendant le COP 17 à Durban en Afrique du Sud et à « Rio +20 » en 2012, pour réaffirmer les droits des peuples et de la nature et arrêter l’accord illégitime de Cancun.

Nous défendons l’agriculture paysanne qui et une solution réelle à la crise alimentaire et climatique et signifie aussi l’accès à la terre pour celles et ceux qui la travaillent. Pour cela, nous appelons à une grande mobilisation pour stopper l’accaparement des terres et appuyer les luttes paysannes locales.

Nous luttons contre la violence envers les femmes qui est exercée régulièrement dans les territoires occupés militairement, mais aussi contre la violence dont souffrent les femmes quand elles sont criminalisées parce qu’elles participent activement aux luttes sociales. Nous luttons contre la violence domestique et sexuelle qui est exercée sur elles quand elles sont considérées comme des objets ou marchandises, quand leur souveraineté sur leur corps et leur spiritualité n’est pas reconnue. Nous luttons contre la traite des femmes, des filles et garçons. Mobilisons-nous tous ensemble, partout dans le monde, contre les violences faites aux femmes. Nous défendons la diversité sexuelle, le droit à l’autodétermination du genre, et nous luttons contre l’homophobie et les violences sexistes.

Nous luttons pour la paix et contre la guerre, le colonialisme, les occupations et la militarisation de nos territoires.

Les puissances impérialistes utilisent des bases militaires, pour provoquer des conflits, contrôler et piller les ressources naturelles, et promouvoir des initiatives antidémocratiques comme ils l’ont fait avec le coup d’Etat au Honduras et l’occupation militaire en Haiti. Ils promeuvent guerres et conflits comme ils le font en Afghanistan, Irak, république démocratique du Congo et beaucoup d’autres pays.

Nous devons intensifier la lutte contre la répression des peuples et la criminalisation de leurs luttes et renforcer les liens de solidarite entre les peuples comme le mouvement international de boycott, désinvestissement et sanctions contre Israël. Notre combat se dirige également contre l’OTAN et pour l’élimination de toutes les armes nucléaires.

Chacune de ces luttes implique une bataille des idées dans laquelle nous ne pouvons avancer sans démocratiser la communication. Nous affirmons qu’il est possible de construire une mondialisation d’un autre type, à partir des peuples et pour les peuples, et avec la participation fondamentale des jeunes, femmes, paysans et peuples autochtones.

L’assemblée des mouvements sociaux appelle les forces et acteurs populaires de tous les pays a développer deux actions de mobilisation, coordonnées au niveau mondial, pour contribuer a l’émancipation et l’autodetermination des peuples et pour renforcer la lutte contre le capitalisme.

Nous inspirant des luttes des peuples de Tunisie et d Egypte, nous appelons à ce que le 20 mars soit un jour international de solidarité avec le soulèvement du peuple arabe et africain, dont les conquêtes renforcent les luttes de tous les peuples : la résistance du peuple palestinien et saharaoui, les mobilisations européennes asiatiques et africaines contre la dette et l’ajustement structurel, et tous les processus de changement en cours en Amérique latine.

Nous appelons également à une journée d’action globale contre le capitalisme le 12 octobre, où, de toutes les manières possibles, nous exprimerons notre refus d’un système qui est en train de détruire tout sur son passage. Mouvements sociaux du monde entier, avançons vers une unité globale pour défaire le système capitaliste ! Nous vaincrons !

Dans la rubrique :
  1. Appel de Bamako (18 janvier 2006)
    6 mars 2006

  2. JOSEPH KI-ZERBO : UN GRAND AFRICAIN NOUS A QUITTÉ
    15 décembre 2006

  3. FORUM SOCIAL MONDIAL de NAIROBI
    25 janvier 2007

  4. FORUM SOCIAL MONDIAL à NAÏROBI : Lalao Randriamampionona (Madagascar)
    29 janvier 2007

  5. CONTRE LE SOMMET FRANCE-AFRIQUE : SOLIDARITE INTERNATIONALE
    11 février 2007

  6. 7ème FORUM SOCIAL MONDIAL - NAIROBI 2007 : 1/Déclaration de l’AG des mouvements sociaux 2/ Déclaration sur la dette
    26 février 2007

  7. REPONSES de Marie-George Buffet, Arlette Laguiller, Ségolène Royal, François Bayrou, Olivier Besancenot et José Bové
    31 mars 2007

  8. DISPARITION DE JEAN SURET-CANALE : 1/ Message de l’AFASPA ; 2/ Témoignage paru dans le journal L’Humanité du 26 juin 2007
    9 juillet 2007

  9. LETTRE OUVERTE À NICOLAS SARKOZY
    10 août 2007

  10. JOURNÉE ANTI-COLONIALISTE ET ANTI-IMPÉRIALISTE À L’OCCASION DU 42ème ANNIVERSAIRE DE L’ASSASSINAT DE MEHDI BEN BARKA
    24 octobre 2007

  11. Denis Sassou Nguesso au Sénat le 6 décembre. Un dictateur à l’honneur...
    4 décembre 2007

  12. SAUVEGARDONS LA LAÏCITÉ DE LA RÉPUBLIQUE
    9 février 2008

  13. L’AFRIQUE REFUSE LA MISERE
    14 avril 2008

  14. MAGHREB DES LUTTES SOCIALES
    14 février 2009

  15. LES PRIX DU COLONIALISME DE L’ANNEE
    25 février 2009

  16. Point d’orgue du concert de Manu Chao à la fête de l’Humanité : la solidarité avec le peuple sahraoui
    16 septembre 2009

  17. Le combat anticolonialiste dans la France d’aujourd’hui est-il dépassé ?
    21 janvier 2010

  18. Les affameurs de l’Afrique persistent et signent
    18 octobre 2010

  19. Appel de l’UGTG (Union Générale des Travailleurs de Guadeloupe)
    2 décembre 2010

  20. Lettre des députés de la délégation GUE/NGL au conseil international et aux organisateurs du Forum Social Mondial.
    8 février 2011

  21. DECLARATION FINALE DU FORUM SOCIAL MONDIAL DE DAKAR
    17 février 2011

  22. « Non à l’engrenage militaire ! Arrêt des bombardements, Cessez-le-feu. Oui aux solutions politiques. »
    31 mars 2011

  23. les luttes des femmes maghrébines pour la démocratie et l’égalité des droits
    29 juin 2011

  24. CONTRE L’OUBLI, POUR LA RECONNAISSANCE DU CRIME
    13 octobre 2011

  25. LES LAUREATS 2012 DU PRIX DU COLONIALISTE ET DE LA FRANÇAFRIQUE
    28 février 2012

  26. LES FEMMES DANS LES MOUVEMENTS D’EMANCIPATION DES PEUPLES, ET APRES ?
    1er mars 2012

  27. ENGAGEMENTS DE FRANÇOIS HOLLANDE
    13 mai 2012

  28. APPEL POUR UN TRAITE DE PAIX ET D’AMITIE ENTRE LA FRANCE ET L’ALGERIE
    14 août 2012

  29. Rassemblement contre la réception à l’Elysée de Blaise Compaoré Lundi 17 septembre 2012 18H30 à Paris à la Fontaine des innocents Paris 1er près des Halles
    17 septembre 2012

  30. COMMEMORATION DU 17 OCTOBRE 1961
    16 octobre 2012

  31. HÉRITAGE COLONIAL ET OPPORTUNITÉS D’ÉMANCIPATION DE NOS PEUPLES D’AFRIQUE, par Ibrahima Sène (PIT/Sénégal)
    29 octobre 2012

  32. LES AFRICAINES CONTRE LA GUERRE
    29 novembre 2012

  33. Ouverture de la Semaine au siège du Parti Communiste Français
    18 février 2013

  34. FORUM SOCIAL MONDIAL de TUNIS du 26 au 30 mars 2013
    8 avril 2013

  35. Manifestations et blocage dans les plantations africaines de Bolloré
    5 juin 2013

  36. Henri Pouillot appelle le Président de la République au devoir moral de la France
    21 juillet 2013

  37. 1/ Communiqué du REPAR : BOLLORÉ VA-T-IL REPONDRE AUX RIVERAINS LE 27 NOVEMBRE ? 2/ REPRESSION EN SIERRA LEONE : ARRESTATION DES PAYSANS EN LUTTE CONTRE LES ACCAPAREMENTS DE TERRE
    26 novembre 2013

  38. A Paris le 10 mai 2014 commémoration de l’abolition de l’esclavage en 1848
    7 mai 2014

  39. L’épidémie de fièvre Ebola, n’est pas due à une malédiction divine
    3 septembre 2014

  40. René Vautier le militant anticolonialiste, cinéaste français le plus censuré, nous a quittés
    4 janvier 2015

  41. Deuxième Légion d’Honneur remise au chef des tortionnaires marocains
    16 février 2015

  42. COLONIAL TOUR 2015
    17 février 2015

  43. Pour un procès en révision des tirailleurs « sénégalais » rescapés du massacre de Thiaroye
    26 avril 2015

  44. Appel à Rassemblement VENDREDI 8 MAI 2015
    5 mai 2015

  45. Lettre au Président de la République
    18 septembre 2015

  46. 50ème anniversaire de l’enlèvement et de la disparition de Mehdi Ben Barka
    24 octobre 2015

  47. Appel à rassemblement public vendredi 18 décembre 2015, de 15h30 à 17h30, devant l’Ambassade de Djibouti, 26 rue Emile Menier Paris 16ème - Métro Porte Dauphine
    16 décembre 2015

  48. Les multinationales contre l’information ?
    26 mars 2016

  49. Appel à Rassemblement : "L’AUTRE 8 MAI 1945"
    24 avril 2016

  50. 51ème anniversaire de l’enlèvement de Mehdi Ben Barka
    26 octobre 2016

  51. Un front des Africains contre le franc CFA le 7 janvier 2017
    7 janvier 2017

  52. Bachir Ben Barka et Me Maurice Buttin mis en examen
    21 janvier 2017

  53. Il y a 60 ans Fernand Iveton, Mohamed Ounnouri et Ahmed Lakhnache étaient guillotinés
    11 février 2017

  54. Ouverture à l’Espace Oscar Nemeyer Place du Colonel Fabien
    21 février 2017

  55. Questions aux candidats à l’élection présidentielle 2017
    22 février 2017

  56. INALCO, 29 mars 2017... Rencontre transdisciplinaire "1947 - 2017, L’INSURRECTION MALGACHE : HISTOIRE UNIVERSITAIRE, MEMOIRES POPULAIRES"
    27 mars 2017

  57. Colloque commémoratif. 29 mars 2017. CRIMES COLONIAUX - 2017 - Reconnaissance ?
    28 mars 2017

  58. Questions aux candidats restées sans réponse !
    22 avril 2017

  59. Lettre aux candidats aux législatives et à leurs partis et mouvements
    28 mai 2017

  60. Réponse du Parti Communiste Français aux questions posées par l’AFASPA à l’occasion des élections législatives
    2 juin 2017

  61. Réponse de Pablo Granda, candidat Front de Gauche dans l’Essonne à l’élection législative 2017
    17 juin 2017

  62. LE RÉGIME D’ISMAIL OMAR GUELLEH A TUÉ LE PRISONNIER POLITIQUE MOHAMED AHMED JABHA
    2 août 2017

  63. Communiqué de l’AFASPA sur le décès de Mohamed Ahmed dit Jabah
    2 août 2017