ACCUEILL’Afrique bouge> Tunisie
Dernière mise à jour :
jeudi 10 août 2017





   
Taoufik Ben Brik : une affaire d’Etat et non de Justice
dimanche 31 janvier 2010
Le journaliste et écrivain tunisien Taoufik Ben Brik a vu sa peine de 6 mois de prison confirmée en Appel ce 30 janiver 2010. Un jugement, issu d’une machination dont les services spéciaux du régime dictatorial de Ben Ali sont experts, qui justifierait des « coups et blessures volontaires, dégradation des biens d’autrui et atteinte aux bonnes mœurs ». Une condamnation qui sanctionne des écrits satiriques hostiles au régime dans les médias français.

Taoufik Ben Brick a été arrêté et incarcéré suite à la plainte d’une femme d’affaire, Rym Nasraoui 28 ans, qui l’accuse d’avoir délibérément embouti sa voiture et de l’avoir frappée et insultée devant deux témoins. Mais elle était absente étonnamment absente tout au long de la procédure ainsi que les deux témoins présentés par cette dernière. C’est en fait une « interview imaginée », parue dans les médias français, avec le président au moment où il annonçait sa candidature pour une réélection, qui a donné une poussé d’urticaire au président-dictateur.

L’opposant au régime, âgé de 49 ans, en très mauvais état de santé, restera incarcéré à 130 km de Tunis où vit sa famille. Outre le pourvoi en cassation, il reste une hypothétique grâce présidentielle, qui ne pourrait intervenir qu’à condition que les amis du dictateur français et autres européens (de droite et malheureusement de gauche) intercèdent dans ce sens.

Son épouse Azza Zarrad, mène un combat courageux pour sa libération. Elle est déterminée à porter l’affaire devant les Nations unies. Elle a été reçue au Quai d’Orsay et au Parlement européen, mais pas par Nicolas Sarkozy ni par son épouse pourtant tous deux sollicités. Azza Zarrad dénonce le régime qui tente de détruire à son mari petit feu du fait de sa santé fragile : "J’ai droit à une visite par semaine. Et ses avocats à aucune. Il me faut cinq heures de route aller-retour pour une visite de cinq minutes. Parfois moins, si l’on parle d’autre chose que de la famille ou de ses problèmes de santé." Incarcéré dans une cellule collective avec des prisonniers de droit commun il n’a droit à aucune lecture ni aucun moyen d’information, pas même le droit d’écrire. En signe de protestation et pour le faire libérer, ses frères et sœurs, ainsi qu’Azza Ben Brik, ont observé en décembre une grève de la faim.

La Fédération Internationale des Droits de l’Homme, l’Organisation Mondiale Contre la Torture, Reporters Sans Frontières se sont élevés contre cette décision inique d’une justice aux ordres.

Les démocrates tunisiens continuent dans des conditions les plus difficiles à défendre le journaliste comme tous ceux qui élèvent la voix contre un régime qui opprime tout un peuple.

(Logo : Dessin de Charb publié dans l’Humanité)

Dans la rubrique :
  1. TUNISIE : la police s’en prend aux avocats
    12 mai 2006

  2. Harcèlement policier sur la famille de "l’avocat de la liberté" emprisonné par le Président Benali
    29 octobre 2006

  3. Un ancien diplomate tunisien sera jugé pour torture en France
    23 février 2007

  4. TROIS ENSEIGNANTS TUNISIENS CONTRAINTS A LA GREVE DE LA FAIM
    19 décembre 2007

  5. Un étudiant assassiné par la police tunisienne
    5 février 2008

  6. Le dictateur Benali fête à sa façon la Journée Intenantionale des Femmes
    8 mars 2008

  7. SARKOZY TRESSE DES LAURIERS A BEN ALI
    29 avril 2008

  8. Les forces de l’ordre tirent sur les manifestants à Redeyef : un mort et plusieurs blessés
    5 juin 2008

  9. SOLIDARITE AVEC LES POPULATIONS DU BASSIN MINIER DE REDEYEF -GASFA
    1er décembre 2008

  10. Ben Ali : Droits de l’Homme, connaît pas !
    2 juin 2009

  11. MOBILISATION POUR LA LIBERATION DES PRISONNIERS DU BASSIN MINIER DE GAFSA
    3 octobre 2009

  12. Taoufik Ben Brik : une affaire d’Etat et non de Justice
    31 janvier 2010

  13. Répression en cascade en Tunisie
    27 novembre 2010

  14. DECEMBRE ROUGE EN TUNISIE
    1er janvier 2011

  15. JOURNEE INTERNATIONALE DE SOLIDARITE AVEC LES LUTTES DU PEUPLE TUNISIEN
    5 janvier 2011

  16. DECLARATION COMMUNE DES PARTIS ET MOUVEMENTS D’OPPOSITION TUNISIEN
    11 janvier 2011

  17. S’opposer à la répression des luttes et développer des solidarités actives
    12 janvier 2011

  18. LES TUNISIENS DISENT "NON à un régime Ben Ali light"
    16 janvier 2011

  19. COMPRENDRE ET SOUTENIR LA REVOLUTION TUNISIENNE
    2 février 2011

  20. Tentatives de couper les ailes de la Révolution tunisienne
    3 avril 2011

  21. Solidarité avec les universitaires et chercheurs de l’Université de La Manouba
    27 décembre 2011

  22. SOS Tunisie : les libertés menacées !
    27 janvier 2012

  23. Terreur salafiste à la Manouba
    9 mars 2012

  24. Rassemblement de Solidarité avec l’UGTT et de soutien à la Grève Générale
    12 décembre 2012

  25. Assassinat de Chokri Belaïd
    6 février 2013

  26. MENACES SUR LES ÉLECTIONS TUNISIENNES
    20 octobre 2014

  27. Journaliste et blogueur poursuivis sur la base de la loi antiterroristes
    10 août 2015

  28. APPEL de la Coordination des Assises de l’Immigration Tunisienne à l’Etranger
    11 août 2015