ACCUEILActualités
Dernière mise à jour :
mercredi 11 octobre 2017





   
Le combat anticolonialiste dans la France d’aujourd’hui est-il dépassé ?
jeudi 21 janvier 2010
Certes le dur combat des peuples colonisés, soutenu par les forces progressistes du monde entier a permis l’accès de la plupart d’entre eux à une indépendance au moins formelle. Les colonies françaises d’Afrique et d’Indochine ont été libérées. D’autres (Guyane, Antilles, Réunion, ont été départementalisées sans grande difficultés. Mayotte l’a été au mépris des lois internationales qui font des Comores une seule entité. Le statut de Territoire d’Outre-mer a été donné aux derniers confettis de l’ex-empire français. La colonisation de peuplement rend, en Nouvelle Calédonie, difficile la lutte du peuple kanak pour la reconnaissance de ses droits. Bref, on pourrait penser que pour la France, la question coloniale est à peu près résolue, qu’elle appartient au passé. Mais force est de constater que sur les plans militaire, économique, politique et idéologique, les gouvernants français, à qui s’adressent prioritairement en France les militants anticolonialistes, semblent ne pas avoir tenu compte des leçons du passé.

Sur le plan militaire :

En 1813, alors que le colonialisme n’était encore que mercantiliste et esclavagiste, Chateaubriand écrivait : « Dans les colonies nouvelles, les Espagnols commencent par bâtir une église, les Anglais une taverne et les Français un fort ». nous en sommes, en ce qui concerne la France toujours là. La France est de tous les anciens pays colonialistes, celui qui entretient le plus de bases militaires dans ses anciennes colonies, avec des dizaines de milliers de soldats qui périodiquement s’ingèrent dans les affaires intérieures de ces pays ou territoires, souvent sous des couverts humanitaires, dans des opérations aux noms les plus poétiques les uns que les autres (Licorne, Turquoise, Artémis etc...) mais toujours pour soutenir des dictateurs « compréhensifs » ou défendre des intérêts économiques. Et la construction d’une gigantesque base française à Abou Dabi (avec plus de 9000 hommes) montre que l’impérialisme français n’a pas l’intention de restreindre ses interventions à ses anciennes colonies. Il le prouve déjà en Afghanistan.

Sur le plan économique :

Les entreprises françaises bien que soumises de plus en plus à la concurrence d’autres puissances (USA, Chine, Brésil...) continuent à exploiter par des contrats léonins qu’autorise le soutien militaire aux dictateurs en place, les ressources naturelles et humaines de ses anciennes colonies. Les gouvernants français ont soutenu et parfois initié les politiques « d’ajustement structurels » qui ont ruiné les structures étatiques de nombreux pays anciennement colonisés et intégré dans le marché mondial leurs économies fragiles.

Sur le plan politique :

Les gouvernants français ont soutenu et soutiennent des régimes ou des entreprises néocoloniaux ou franchement coloniaux (le Maroc contre le peuple sahraoui, Israël contre le peuple palestinien, les Etats-Unis dans la lutte contre le terrorisme qui permet aux USA d’inscrire dans la liste des « Etats voyous » tous ceux qui veulent résister à leur hégémonie (Iran, Corée du Nord, Cuba etc...) et leur infliger embargos et menaces militaires permanentes.

Sur le plan idéologique :

La nouveauté de ces dernières années est que le colonialisme français qui, resté militairement, économiquement et politiquement actif et même très actif, faisait profil bas sur le plan idéologique, se lance à nouveau dans la bataille des idées. Nous n’en donnerons ici que quelques exemples :

-   Sous prétexte que l’esclavage n’a pas été inventé par les puissances européennes, qu’il existait depuis longtemps en Afrique, que la « traite arabe » a survécu à « la traite atlantique » (sous l’œil bienveillant des puissances coloniales d’ailleurs), on s’efforce d’en minimiser l’importance et la nuisance quant au déroulement de l’histoire africaine.

-   Un renégat médiatique d’un parti anticolonialiste français montre que les colonies ont plus coûté à la France qu’elles ne lui ont rapporté. Aucun journaliste ne lui fait remarquer qu’il confond alors les contribuables français avec les entreprises françaises ! L’Etat français comme tout Etat a été, est et sera au service de la classe économiquement dominante. Il a été, est et sera prêt à sacrifier ses ressources financières et humaines au service de la classe économiquement dominante.

-   Tirant parti des difficultés énormes que rencontrent les anciens peuples colonisés, surtout en Afrique, on évoque avec nostalgie le bon vieux temps des colonies, où l’ordre régnait, où les pistes étaient entretenues, où on construisait des voies ferrées etc... en oubliant que l’ordre et l’activité étaient maintenus par la terreur de masse, les punitions corporelles (la chicotte) et le travail forcé. C’est dans cette veine que s’inscrivent les tentatives de faire inscrire dans les programmes scolaires les « aspects positifs » de la colonisation.

-   On organise des cérémonies pour honorer des tueurs de l’OAS dont un condamné à mort pour avoir tenté d’assassiner le Président de la République, le Général De Gaulle. Et cela avec le soutien de certains maires de communes où des nostalgiques de l’Algérie françaises sont supposés résider (et voter).

-   Un président de la République française ose, à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar tenir un discours arrogant sur l’Afrique mystérieuse, empreinte de merveilleux, sur l’Homme africain resté proche de l’innocence enfantine et insuffisamment entré dans l’Histoire. Ce discours prêterait à sourire si on pouvait se contenter de le mettre sur le compte d’ l’incompétence de celui qui l’a rédigé. Mais il n’y a aucune raison de pencher pour l’incompétence. Il s’agit de l’affirmation délibérée de la vision coloniale de l’Afrique. Ce discours ne s’adressait pas aux Africains qui s’en sont indigné. Il s’adressait à la population française pour y conforter ou faire resurgir les relents de mentalité colonialiste qui y subsistent et qui peuvent être bien commodes pour justifier l’immigration « choisie », telle qu’elle est aujourd’hui pratiquée ;

-   Le dictionnaire Larousse définit ainsi le colonialisme : « doctrine qui tend à légitimer la domination politique et économique d’un territoire ou d’une nation par le gouvernement d’un Etat étranger ». force est de reconnaître que la légitimation d’une telle domination est de plus en plus fréquente à travers d’organisations non gouvernementales (ONG) qui n’ont de « non gouvernementales » que ne nom, puisqu’elles sont pour l’essentiel de leurs ressources subventionnées par les états d’où elles émanent. Leur action auprès des populations locales qui sont réelles, s’accompagnent toujours d’une déresponsabilisation et d’une mise à l’écart des gouvernements des pays où elles agissent au nom de l’action humanitaire.

Nous pouvons donc dire que le combat anticolonialiste n’est pas dépassé dans la France d’aujourd’hui et qu’il doit se mener dans l’intérêt de tous les peuples de la planète.


Lien vers le site de la Semaine anticoloniale 2010 : http://www.anticolonial.net/

Dans la rubrique :
  1. Appel de Bamako (18 janvier 2006)
    6 mars 2006

  2. JOSEPH KI-ZERBO : UN GRAND AFRICAIN NOUS A QUITTÉ
    15 décembre 2006

  3. FORUM SOCIAL MONDIAL de NAIROBI
    25 janvier 2007

  4. FORUM SOCIAL MONDIAL à NAÏROBI : Lalao Randriamampionona (Madagascar)
    29 janvier 2007

  5. CONTRE LE SOMMET FRANCE-AFRIQUE : SOLIDARITE INTERNATIONALE
    11 février 2007

  6. 7ème FORUM SOCIAL MONDIAL - NAIROBI 2007 : 1/Déclaration de l’AG des mouvements sociaux 2/ Déclaration sur la dette
    26 février 2007

  7. REPONSES de Marie-George Buffet, Arlette Laguiller, Ségolène Royal, François Bayrou, Olivier Besancenot et José Bové
    31 mars 2007

  8. DISPARITION DE JEAN SURET-CANALE : 1/ Message de l’AFASPA ; 2/ Témoignage paru dans le journal L’Humanité du 26 juin 2007
    9 juillet 2007

  9. LETTRE OUVERTE À NICOLAS SARKOZY
    10 août 2007

  10. JOURNÉE ANTI-COLONIALISTE ET ANTI-IMPÉRIALISTE À L’OCCASION DU 42ème ANNIVERSAIRE DE L’ASSASSINAT DE MEHDI BEN BARKA
    24 octobre 2007

  11. Denis Sassou Nguesso au Sénat le 6 décembre. Un dictateur à l’honneur...
    4 décembre 2007

  12. SAUVEGARDONS LA LAÏCITÉ DE LA RÉPUBLIQUE
    9 février 2008

  13. L’AFRIQUE REFUSE LA MISERE
    14 avril 2008

  14. MAGHREB DES LUTTES SOCIALES
    14 février 2009

  15. LES PRIX DU COLONIALISME DE L’ANNEE
    25 février 2009

  16. Point d’orgue du concert de Manu Chao à la fête de l’Humanité : la solidarité avec le peuple sahraoui
    16 septembre 2009

  17. Le combat anticolonialiste dans la France d’aujourd’hui est-il dépassé ?
    21 janvier 2010

  18. Les affameurs de l’Afrique persistent et signent
    18 octobre 2010

  19. Appel de l’UGTG (Union Générale des Travailleurs de Guadeloupe)
    2 décembre 2010

  20. Lettre des députés de la délégation GUE/NGL au conseil international et aux organisateurs du Forum Social Mondial.
    8 février 2011

  21. DECLARATION FINALE DU FORUM SOCIAL MONDIAL DE DAKAR
    17 février 2011

  22. « Non à l’engrenage militaire ! Arrêt des bombardements, Cessez-le-feu. Oui aux solutions politiques. »
    31 mars 2011

  23. les luttes des femmes maghrébines pour la démocratie et l’égalité des droits
    29 juin 2011

  24. CONTRE L’OUBLI, POUR LA RECONNAISSANCE DU CRIME
    13 octobre 2011

  25. LES LAUREATS 2012 DU PRIX DU COLONIALISTE ET DE LA FRANÇAFRIQUE
    28 février 2012

  26. LES FEMMES DANS LES MOUVEMENTS D’EMANCIPATION DES PEUPLES, ET APRES ?
    1er mars 2012

  27. ENGAGEMENTS DE FRANÇOIS HOLLANDE
    13 mai 2012

  28. APPEL POUR UN TRAITE DE PAIX ET D’AMITIE ENTRE LA FRANCE ET L’ALGERIE
    14 août 2012

  29. Rassemblement contre la réception à l’Elysée de Blaise Compaoré Lundi 17 septembre 2012 18H30 à Paris à la Fontaine des innocents Paris 1er près des Halles
    17 septembre 2012

  30. COMMEMORATION DU 17 OCTOBRE 1961
    16 octobre 2012

  31. HÉRITAGE COLONIAL ET OPPORTUNITÉS D’ÉMANCIPATION DE NOS PEUPLES D’AFRIQUE, par Ibrahima Sène (PIT/Sénégal)
    29 octobre 2012

  32. LES AFRICAINES CONTRE LA GUERRE
    29 novembre 2012

  33. Ouverture de la Semaine au siège du Parti Communiste Français
    18 février 2013

  34. FORUM SOCIAL MONDIAL de TUNIS du 26 au 30 mars 2013
    8 avril 2013

  35. Manifestations et blocage dans les plantations africaines de Bolloré
    5 juin 2013

  36. Henri Pouillot appelle le Président de la République au devoir moral de la France
    21 juillet 2013

  37. 1/ Communiqué du REPAR : BOLLORÉ VA-T-IL REPONDRE AUX RIVERAINS LE 27 NOVEMBRE ? 2/ REPRESSION EN SIERRA LEONE : ARRESTATION DES PAYSANS EN LUTTE CONTRE LES ACCAPAREMENTS DE TERRE
    26 novembre 2013

  38. A Paris le 10 mai 2014 commémoration de l’abolition de l’esclavage en 1848
    7 mai 2014

  39. L’épidémie de fièvre Ebola, n’est pas due à une malédiction divine
    3 septembre 2014

  40. René Vautier le militant anticolonialiste, cinéaste français le plus censuré, nous a quittés
    4 janvier 2015

  41. Deuxième Légion d’Honneur remise au chef des tortionnaires marocains
    16 février 2015

  42. COLONIAL TOUR 2015
    17 février 2015

  43. Pour un procès en révision des tirailleurs « sénégalais » rescapés du massacre de Thiaroye
    26 avril 2015

  44. Appel à Rassemblement VENDREDI 8 MAI 2015
    5 mai 2015

  45. Lettre au Président de la République
    18 septembre 2015

  46. 50ème anniversaire de l’enlèvement et de la disparition de Mehdi Ben Barka
    24 octobre 2015

  47. Appel à rassemblement public vendredi 18 décembre 2015, de 15h30 à 17h30, devant l’Ambassade de Djibouti, 26 rue Emile Menier Paris 16ème - Métro Porte Dauphine
    16 décembre 2015

  48. Les multinationales contre l’information ?
    26 mars 2016

  49. Appel à Rassemblement : "L’AUTRE 8 MAI 1945"
    24 avril 2016

  50. 51ème anniversaire de l’enlèvement de Mehdi Ben Barka
    26 octobre 2016

  51. Un front des Africains contre le franc CFA le 7 janvier 2017
    7 janvier 2017

  52. Bachir Ben Barka et Me Maurice Buttin mis en examen
    21 janvier 2017

  53. Il y a 60 ans Fernand Iveton, Mohamed Ounnouri et Ahmed Lakhnache étaient guillotinés
    11 février 2017

  54. Ouverture à l’Espace Oscar Nemeyer Place du Colonel Fabien
    21 février 2017

  55. Questions aux candidats à l’élection présidentielle 2017
    22 février 2017

  56. INALCO, 29 mars 2017... Rencontre transdisciplinaire "1947 - 2017, L’INSURRECTION MALGACHE : HISTOIRE UNIVERSITAIRE, MEMOIRES POPULAIRES"
    27 mars 2017

  57. Colloque commémoratif. 29 mars 2017. CRIMES COLONIAUX - 2017 - Reconnaissance ?
    28 mars 2017

  58. Questions aux candidats restées sans réponse !
    22 avril 2017

  59. Lettre aux candidats aux législatives et à leurs partis et mouvements
    28 mai 2017

  60. Réponse du Parti Communiste Français aux questions posées par l’AFASPA à l’occasion des élections législatives
    2 juin 2017

  61. Réponse de Pablo Granda, candidat Front de Gauche dans l’Essonne à l’élection législative 2017
    17 juin 2017

  62. LES MARCHES POUR LA PAIX
    22 septembre 2017

  63. 17 octobre 1961 - 17 octobre 2017 56ème Anniversaire - Vérité et Justice
    11 octobre 2017