ACCUEILL’Afrique bouge> Madagascar
Dernière mise à jour :
dimanche 18 juin 2017





   
MADAGASCAR : L’AFASPA COHÉRENTE ET CONSÉQUENTE
samedi 9 mai 2009

MADAGASCAR : L’AFASPA COHÉRENTE ET CONSÉQUENTE

* LIBEREZ LES PAYSANS D’ANKORONDRANO-ANALAVORY

* SOLIDARITÉ AVEC LE PEUPLE MALGACHE QUI VEUT CONSTRUIRE UN AVENIR DE PAIX ET DE PROGRES SOCIAL

1. Nous tenons à rappeler à l’opinion publique française et internationale ainsi qu’aux autorités malgaches, quelles qu’elles soient, notre solidarité avec les paysans d’Ankorondrano-Analavory lourdement condamnés (à mort, aux travaux forcés etc.) en novembre 2007 pour avoir résisté à leur expulsion de leurs terres en août 2006 au profit d’un opérateur d’agrobusiness (en l’occurrence un parc de loisir). La pétition que nous avons lancée est toujours à la signature à l’adresse : http://www.afaspa.com/article.php3 ?id_article=213 (Liste des signataires consultable à l’adresse : http://www.afaspa.com/article.php3 ?id_article=216) Signez la pétition (si vous ne l’avez pas encore fait), faites-la connaître et signer autant que possible !

2. Sur la crise malgache, le positionnement de l’AFASPA en janvier et février 2009 a été plus que clairvoyant. A l’époque, nous écrivions notamment que, "compte tenu de la dégradation rapide de la situation, il est impératif de protéger la Grande Ile de l’instauration d’un pouvoir militaire". Le 17 mars, un coup d’Etat s’est commis. Nos deux communiqués en RAPPEL ci-dessous (1/ "EXPLOSION POPULAIRE A MADAGASCAR... QUELLES PERSPECTIVES ?" et 2/ "POUR UN DÉBAT NATIONAL À MADAGASCAR") gardent toute leur pertinence. Nous réitérons notre solidarité avec le peuple malgache qui exprime sa volonté de construire un avenir de paix et de progrès social.


R A P P E L

http://www.afaspa.com/article.php3 ?id_article=243

Communiqué de l’AFASPA du 30 janvier 2009  :

EXPLOSION POPULAIRE A MADAGASCAR... QUELLES PERSPECTIVES ?

L’exaspération de la population malgache qui ne supporte plus la vie de misère qu’elle subit a conduit aux émeutes de ces derniers jours à Tananarive et dans les autres régions de l’île. Le régime libéral qui enrichit depuis plusieurs décennies une minorité et sacrifie la grande masse de la population, qui brade les ressources nationales, dont la terre, bien commun le plus précieux, est à l’origine de cette situation.

Des paradis pour les capitalistes dans les zones franches où les droits des travailleurs sont bafoués, un agrobusiness qui expulse les paysans de leurs terres, des jours où on ne prend plus qu’un seul repas, mais aussi des attaques du pouvoir contre la liberté d’expression de la société civile et des médias... Cette accumulation a engendré l’actuelle explosion de colère qui a déjà fait plus de 80 morts. Les bâtiments saccagés sont symboliques de la colère populaire : les magasins du président, richissime homme d’affaires, ses télévision et radio privées ainsi que celles de l’état qui sont à sa botte.

Il faudra autre chose qu’un partage du pouvoir pour calmer la colère populaire et répondre aux besoins sociaux des Malgaches.

La dénonciation de l’autoritarisme du président, qui rêve d’une répression féroce lui permettant de se débarrasser d’opposants gênants et des citoyens mobilisés, ne suffit pas à apporter des solutions aux maux dont souffre le pays.

Il ne suffira pas de changer les têtes pour changer de politique. L’actuelle opposition devra affirmer des choix de réformes, des programmes en rupture avec la logique actuelle.

Madagascar, comme les autres pays d’Afrique, a besoin pour son développement économique au profit de tous :

-   de mesures véritables contre la pauvreté qui touche le plus grand nombre,

-   de la préservation et de la promotion du bien commun (services publics d’éducation et de santé, patrimoine et ressources naturelles...),

-   la garantie de la liberté d’expression, et d’une concertation avec les organisations démocratiques.

L’AFASPA est solidaire du peuple malgache qui exprime sa volonté de construire un avenir de paix et de progrès social.

Bagnolet le 30 Janvier 2009


R A P P E L

http://www.afaspa.com/article.php3 ?id_article=246

Communiqué de l’AFASPA du 9 février 2009  :

POUR UN DÉBAT NATIONAL À MADAGASCAR

L’escalade à laquelle nous assistons à Madagascar confirme les craintes que l’AFASPA exprimait dans son communiqué du 30 janvier 2009 . Nous condamnons le lâche massacre perpétré sur des civils aux mains nues par la garde présidentielle. Le président malgache Ravalomanana en porte l’entière responsabilité.

Force est de constater que :

-   Le président refuse d’entendre et d’écouter la colère du peuple qui ne supporte plus la misère dans laquelle il est maintenu et qu’il subi. Il n’a pour toute réponse que la force meurtrière.

-   Le maire d’Antananarivo, Andry Rajoelina (parvenu par les mêmes moyens que le président qu’il combat), et son entourage ne proposent pas de projet alternatif à la politique libérale corrompue et autoritaire du pouvoir en place, lequel répondrait aux besoins du pays et de sa population. Ils n’offrent pour toute perspective qu’une simple alternance de personnel politique non issu d’un processus électoral : une telle solution ne donnera aucune garantie de véritables changements allant dans le sens des intérêts de la population.

Il est urgent qu’un véritable DÉBAT NATIONAL s’engage avec les partis politiques, les forces vives constituées par les syndicats et la société civile, et non pas un simple tête-à-tête Ravalomanana-Rajoelina comme d’aucuns le proposent.

Seules des mesures d’urgence pourront ramener un climat de sérénité dans le pays, principalement :

-   enrayer les spéculations sur les produits de première nécessité,

-   abandonner la cession des terres paysannes aux multinationales,

-   garantir la liberté d’expression des médias et des citoyens,

-   engager des poursuites judiciaires à l’encontre des auteurs de la répression,

-   libérer les prisonniers politiques mais aussi les paysans condamnés (à mort, aux travaux forcés etc.) au nom de l’agrobusiness...

Compte tenu de la dégradation rapide de la situation, il est impératif de protéger la Grande Ile de l’instauration d’un pouvoir militaire.

Bagnolet le 9 Février 2009


Dans la rubrique :
  1. Vient de sortir : "Ho tonga anie ny Fahafahana ! QUE VIENNE LA LIBERTÉ !", de Gisèle RABESAHALA
    27 juillet 2006

  2. 70ème ANNIVERSAIRE DU SYNDICALISME MALGACHE : Colloque syndical international sur "LES DÉFIS DU SYNDICALISME MALGACHE FACE AUX CHANGEMENTS DANS LE MONDE", les 10 et 11 août à Antananarivo
    29 juillet 2006

  3. COLLOQUE INTERNATIONAL DU 70ème ANNIVERSAIRE DU SYNDICALISME MALGACHE : "LES DÉFIS DU SYNDICALISME MALGACHE FACE AUX CHANGEMENTS DANS LE MONDE" (Antananarivo, 10-11 août 2006)
    5 septembre 2006

  4. DECLARATION DE L’AKFM (Parti du Congrès de l’Indépendance de Madagascar) à propos des événements d’avril 2007
    14 mai 2007

  5. DECLARATION COMMUNE DES ORGANISATIONS SYNDICALES MALGACHES sur les dispositions sociales des projets de lois sur les investissements à Madagascar et sur les Zones et Entreprises Franches
    9 juillet 2007

  6. MADAGASCAR : ABSENCE DE DIALOGUE SUR LE PROJET MINIER DE RIO TINTO À TAOLAGNARO (EX-FORT-DAUPHIN)
    9 juillet 2007

  7. DES PEINES CAPITALES ET DES EMPRISONNEMENTS POUR L’EXEMPLE ?
    16 janvier 2008

  8. LIBERTÉ POUR LES PAYSANS MALGACHES D’ANKORONDRANO-ANALAVORY CONDAMNÉS (dont 13 à mort !) POUR AVOIR REFUSÉ DE SE FAIRE "DÉSQUATTERISER" EN AOÛT 2006
    24 juin 2008

  9. PÉTITION "POUR LA LIBÉRATION DES PAYSANS MALGACHES CONDAMNÉS" (Voir plus bas le RAPPEL DES FAITS) / PETITION "FREE THE CONDEMNED MALAGASY PEASANTS" (See below the REMINDER OF THE FACTS)
    3 septembre 2008

  10. Censure sur le crime colonial de 1947 à MADAGASCAR
    26 novembre 2008

  11. Plus de 2000 SIGNATURES ENREGISTREES du monde entier. La campagne pour la libération des paysans continue : Exprimez votre solidarité, SIGNEZ ET FAITES SIGNER ! / MORE THAN 2000 REGISTERED SIGNATURES from all the world. MRS BAKOLALAO RAMANANDRAIBE RANAIVOHARIVONY, MALAGASY MINISTER OF JUSTICE, HAS NOT YET DEIGNED TO ANSWER OUR MAIL OF JULY 4TH, 2008. The campaign goes on : Express your solidarity, SIGN AND MAKE SIGN ! * * * PÉTITION "POUR LA LIBÉRATION DES PAYSANS MALGACHES D’ANKORONDRANO-ANALAVORY CONDAMNÉS" (Voir plus bas le RAPPEL DES FAITS) / PETITION "FREE THE CONDEMNED MALAGASY PEASANTS OF ANKORONDRANO-ANALAVORY" (See below the REMINDER OF THE FACTS)
    18 décembre 2008

  12. LE PEUPLE MALGACHE AU DÉFI DE NOUVELLES FORMES DE NÉOCOLONIALISME AGRAIRE
    26 décembre 2008

  13. MADAGASCAR : L’AFASPA COHÉRENTE ET CONSÉQUENTE
    9 mai 2009

  14. INCENDIE INACCEPTABLE DU SIÈGE DE L’AKFM
    29 décembre 2010

  15. BRADERIE DES TRAVAILLEURS MALGACHES ET DES RICHESSES NATURELLES. L’avenir de Madagascar est en jeu
    22 avril 2011

  16. Madagascar : Gisèle Rabesahala, mère Courage et « Mère de la nation », s’est éteinte à 82 ans à Antananarivo le 27 juin 2011
    29 juin 2011

  17. QUAND LES « COLONS » DICTENT LEURS LOIS !
    12 novembre 2011

  18. MADAGASCAR : DES « INDIGNéS » CONTESTENT LES PRATIQUES POLITIQUES
    22 novembre 2011

  19. Madagascar. Lettre ouverte de la société civile concernant l’exploitation de l’ilménite à Manakara
    31 décembre 2011

  20. Fuites de dioxyde de soufre à l’usine d’Ambatovy
    8 avril 2012

  21. Lettre de l’AKFM (Parti du Congrès de l’Indépendance de Madagascar) à Marius FRANSMAN, Vice-ministre sud-africain des Relations internationales et de la Coopération, Chef de la Délégation de la Troïka de la SADC
    20 août 2012

  22. Le 28 septembre, 19h, à Paris - Projection-Débat : "Madagascar : L’insurrection de l’île rouge"‏
    26 septembre 2012

  23. MADAGASCAR : DES PRÉDATIONS À GRANDE ÉCHELLE DU SOUS-SOL
    29 octobre 2012

  24. Projection du film « Je veux ma part de Terre - Madagascar » de Frédéric Lambolez et Jean-Marie Pernelle, suivie d’un débat sur « Les accaparements de terres à Madagascar et les luttes actuelles »
    11 avril 2013

  25. « Accaparements des terres à Madagascar : Echos et témoignages du terrain - 2013 »
    16 novembre 2013

  26. Invitation à une PROJECTION du documentaire « Je veux ma part de terre. Madagascar » en présence de Perle ZAFINANDRO
    11 avril 2014

  27. 14 JUILLET 2016 : MOBILISATION CONTRE UN PROJET MINIER ET RÉPRESSION à SOAMAHAMANINA (MADAGASCAR)
    17 juillet 2016

  28. SOAMAHAMANINA, MADAGASCAR : MOBILISATION POPULAIRE et ARRESTATION des RESPONSABLES de l’association VONA ce 22 septembre 2016
    23 septembre 2016

  29. APPEL A LIBéRER LES RESPONSABLES DE L’ASSOCIATION VONA qui regroupe les représentants des communautés locales opposées au projet d’exploitation minière à Soamahamanina - Madagascar
    28 septembre 2016

  30. JYUXING MINES « JETTE L’ÉPONGE »... QUI VIVRA VERRA !... EN TOUT CAS, QUID DES MILITANTS INCARCÉRÉS ?...
    10 octobre 2016