ACCUEILL’Afrique bouge> Sénégal
Dernière mise à jour :
jeudi 10 août 2017





   
Courrier du Président de l’AFASPA à l’Ambassadeur du Sénégal en France
vendredi 14 avril 2006

Acharnement judiciaire à l’endroit des militants du PIT (Sénégal)

Bagnolet, le 29 mars 2006

Monsieur l’Ambassadeur du Sénégal en France, 14 avenue Robert Schuman 75007 Paris

Monsieur l’Ambassadeur,

L’arrestation arbitraire d’Ibrahima Sène, chargé des questions économiques au Parti de l’Indépendance et du Travail (PIT), le 23 mars dernier lors d’une convocation à la Division des investigations criminelles (Dic), nous a indignés. Justice vient de lui être rendue puisque le Tribunal l’a relaxé de l’accusation de divulgation de fausses nouvelles dont il était accusé.

C’est aujourd’hui Amath Dansokho, secrétaire général du PIT, que la Dic convoque en lien apparemment avec la même affaire, alors qu’il est actuellement en déplacement à l’étranger.

L’AFASPA (Association Française d’Amitié et de Solidarité avec les Peuples d’Afrique) condamne avec force et vigueur les poursuites injustifiées à l’égard de démocrates sénégalais qui sont l’objet de machinations grotesques mettant en cause les libertés fondamentales. Les peuples ne peuvent être libres sans liberté d’expression.

Nous exigeons l’arrêt de l’acharnement actuel dont sont victimes des citoyens sénégalais, et plus particulièrement les militants du PIT à l’exemple d’Amath Dansokho et Ibrahima Sène.

Nous vous prions de bien vouloir transmettre notre protestation et nos exigences auprès du gouvernement sénégalais.

Recevez, Monsieur l’Ambassadeur, l’assurance de mes salutations distinguées.

Le Président de l’AFASPA, Jean-Paul ESCOFFIER