ACCUEILL’Afrique bouge> Djibouti
Dernière mise à jour :
jeudi 15 avril 2021





   
Rien ne va plus pour Ismaël Omar Guelleh ?
Communiqué de presse d’une large alliance démocratique
dimanche 28 février 2021
Ce ne sera pas facile pour le dictateur djiboutien de perpétuer ses tours de passe-passe lors du prochain scrutin où il entend briguer un cinquième mandat. Le 26 février 2021 à Nantes une large coalition de partis, la Ligue des Droits de l’Homme et de personnalités de la société civile ont publié le communiqué de presse pour une transition démocratique à Djibouti.

COMMUNIQUE DE PRESSE

POUR UNE TRANSITION DÉMOCRATIQUE A DJIBOUTI

Nous, partis politiques, personnalités, représentants de la société civile et organisation politico-militaire, réunis le 20 février 2021 par visio conférence, allons adopter la Charte pour une Transition élaborée par la commission mise en place fin juillet 2020.

Devant le refus de l’alternance par les urnes, et pour faire face éventuellement à toutes les manœuvres frauduleuses dont le Chef de l’État a le secret, l’urgence de la situation nous oblige à la construction d’un rapport des forces multiformes, pour sauver ce pays d’une dérive. Pour empêcher le spectre régulièrement agité qu’une situation chaotique succéderait au renversement du dictateur de Djibouti, la nécessité d’une transition démocratique s’est imposée, dans la droite ligne de l’Appel du Bourget de septembre 2018.

L’objectif de cette transition est de se prémunir contre le chaos après la chute inéluctable de la dictature et de mettre en place un processus démocratique et des institutions nationales. Ce mécanisme de transition aura pour but le passage de ce système clanique institué depuis l’indépendance en un État national et démocratique.

Cette transition aura pour tâche essentielle la sortie de crise qui perdure depuis bientôt 44 ans. Il s’agit surtout pendant cette période de (24 mois) au moins de mettre en place des réformes démocratiques. Ce mécanisme procédera à la formation du gouvernement d’union nationale de transition, regroupant l’ensemble des forces politiques, des associations et personnalités de la société civile, favorables au changement.

Le Président de la Charte de Transition assumera le rôle de chef de l’État. Le premier ministre sera désigné par le Président. Le Conseil national de transition sera l’organe législatif durant cette période. Un organe de la défense et de la sécurité chargé de garantir la paix et la sécurité ainsi que le Conseil Constitutionnel seront approfondis dans la Charte.

Ce gouvernement de transition sera chargé de mettre en œuvre les résolutions de la charte de transition, notamment : Les réformes démocratiques, les réformes de l’armée, de la sécurité, de la police, de la citoyenneté et des listes électorales ainsi que celles instituant une véritable décentralisation des régions aussi bien que la reconstruction des zones détruites par la guerre, la réparation des crimes et massacres et les réformes économiques et sociales.

Ce processus de démocratisation sera suivi de la phase de consolidation démocratique : Une nouvelle Constitution sera soumise au référendum.

Nous appelons l’ensemble des Forces et sociétés civiles à unir leurs énergies en vue de bâtir une alternative au système, en tirant les leçons de nos expériences et erreurs passées. Il y va de la sauvegarde du pays au vu de l’obstination du chef de l’Etat à se maintenir au pouvoir et de ses manœuvres pour pérenniser ce système clanique.

Nous nous engageons à lutter en priorité dans les 6 premiers mois de la transition contre la famine, l’extrême pauvreté qui affectent la grande majorité de nos compatriotes ainsi que contre la soif et les coûts exorbitants de l’électricité. Ensemble, au-delà des postures, nous avons l’obligation de changer la donne à Djibouti et tourner ainsi la page de ces 44 années de dictature familiale. Un Comité de suivi est mis en place afin de piloter l’amorce de ce processus salvateur.

Fait à Nantes, le 26 février 2021

Dans la rubrique :
  1. Une militante djiboutienne : Aïsha Dabalé
    6 mars 2006

  2. Ratissage dans les Districts du Nord de Djibouti
    5 juin 2006

  3. "l’Affaire Borrel" QUE LA LUMIERE SOIT !
    17 novembre 2006

  4. LES DROITS DE L’HOMME BAILLONNES PAR LE REGIME DE DJIBOUTI :
    28 mars 2007

  5. Lettre au Ministre des Affaires Etrangères de la France
    28 mars 2007

  6. Lettre à Ismael OMAR GUELLEH Président de la République de Djibouti
    30 mars 2007

  7. Exécution extra-judiciaire et exactions contre les civils à Djibouti
    15 mai 2008

  8. DJIBOUTI : Nouvelles exactions des militaires à l’encontre des femmes afars
    20 août 2009

  9. Les Djiboutiens ont dénoncé le 3e mandat de GUELLEH et les exactions contre les civils
    20 juillet 2010

  10. LIBERTE POUR les opposants et militants des droits de l’homme djiboutiens
    11 février 2011

  11. L’hebdomadaire Jeune Afrique épinglé par des Djiboutiens !
    20 avril 2011

  12. PÉTITION. CONTRE LA TORTURE À DJIBOUTI
    24 juin 2011

  13. CNDD - COORDINATION NATIONALE POUR LA DEMOCRATIE A DJIBOUTI
    4 février 2012

  14. La dictature djiboutienne aux abois fait tirer sur une manifestation pacifique d’étudiants
    31 décembre 2012

  15. Djibouti épinglé au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU
    30 avril 2013

  16. CONFERENCE PUBLIQUE... "Djibouti : propositions pour une refondation démocratique"
    21 juin 2013

  17. Mohamed Ahmed dit Jabba, le plus ancien prisonnier politique djiboutien est en danger de mort
    14 août 2013

  18. Lettre de l’AFASPA à M. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères
    3 septembre 2013

  19. APPEL A LA PAIX
    2 octobre 2014

  20. RéPRESSION à L’ENCONTRE DE LA POPULATION CIVILE DANS LES RéGIONS DE HILU ET SIYARU
    2 novembre 2014

  21. Communiqué de l’Observatoire pour le Respect des droits Humains à Djibouti (ORDHD)
    14 novembre 2014

  22. Vaste offensive et ratissage de l’armée dans le Nord de Djibouti
    24 avril 2015

  23. Communiqué de la Ligue Djiboutienne des Droits de l’Homme
    1er septembre 2015

  24. I. O. Guelleh, Président de Djibouti, poursuit sa répresion sur des civils Afar
    24 octobre 2015

  25. Omar Guelleh met Djibouti à feu et à sang
    23 décembre 2015

  26. Et la répression continue
    26 décembre 2015

  27. 10 femmes djiboutiennes en grève de la faim à Arceuil
    10 avril 2016

  28. Ismaël Omar Guelleh veut-il assoiffer les populations du Nord ?
    6 septembre 2016

  29. LIBERTÉ POUR LE PRISONNIER POLITIQUE JABHA
    2 janvier 2017

  30. Accueil mouvementé pour le dictateur djiboutien Omar Gueleh
    28 février 2017

  31. LE RÉGIME D’ISMAIL OMAR GUELLEH A TUÉ LE PRISONNIER POLITIQUE MOHAMED AHMED JABHA
    2 août 2017

  32. L’impunité comme règle de droit à Djibouti
    24 février 2018

  33. Rassemblement contre la visite en France du Président djiboutien
    12 novembre 2018

  34. Ismaël Omar Guelleh, un président pyromane de la Corne de l’Afrique
    12 janvier 2019

  35. Les titulaires du statut de réfugié sont-ils sécurité en France ?
    15 février 2019

  36. Lettre au Président de la République française à l’occasion de son voyage à Djibouti
    13 mars 2019

  37. Communiqué de presse d’une large alliance démocratique
    28 février 2021